Mongaguá veut effacer les discriminations dont sont victimes les Roms en République Tchèque

Le club de Mongaguá a été créé en 2015, en République Tchèque, par un joueur d’origine roumaine, Lukáš Pulko. Son but ? Lutter contre la marginalisation des gens du voyage dont ses proches sont victimes dans le nord du pays.

Le club est situé dans la ville de Ústí nad Laben et est composé de jeunes de la communauté tzigane, afin de les éloigner de la tentation des drogues – omniprésentes – et les motiver à occuper leur temps libre plus activement. Leur intégration avec la population tchèque déjà implantée est difficile, de telle sorte que ce coin de ville est devenu un véritable ghetto.

L’équipe a déjà joué différentes rencontres amicales comme le tournoi Barflies United XIV Love Football Hate Racism au mois d’octobre. Le club est aussi ouvert aux personnes qui ne sont pas de cette ethnie. Ainsi, des personnes extérieures participent aux entraînements.

Cette année, le Bohemians Praha 1905, originaire de Prague, allait projeter un documentaire sur le Mongaguá mais l’équipe de la capitale a du suspendre son projet à cause des menaces de « supporters ». Malgré cela, Pulko souhaite que ces initiatives se multiplient et que cela devienne la vitrine d’une cause nationale.

Ústí nad Laben, situé au nord de la République Tchèque, est tristement connu pour avoir construit un mur pour séparer les ghettos du reste de la ville. Il faut dire qu’il y a encore beaucoup de discriminations dans la ville, et même dans les écoles où les jeunes sont séparés selon les origines.

Mongaguá veut effacer les discriminations dont sont victimes les Roms en République Tchèque

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter