AvideceWopyBalab

Ce 1er week-end d’août était l’occasion d’admirer la phase finale du National Beach Soccer au Canet-en-Roussillon.  Portrait de l’événement.

Qu’est ce que cette phase finale du National Beach Soccer ?

Les 8 meilleures équipes régionales se sont données rendez-vous sur les plages de Canet pour en découdre sur le sable. A la clef, le trophée National Beach Soccer 2015 mais pas seulement … Les meilleurs joueurs ont tenté d’impressionner , l’entraineur de l’Equipe de France, présent pour l’événement. Cet événement servait aussi d’étape au Beach Soccer Tour de la FFF qui arpente les plages de France d’étape en étape pour y organiser des événements.

Comment est né l’attrait pour le Beach Soccer ?

nous donne son avis sur le sujet : « Ce que j’aime dans le Beach Soccer c’est le fait de pouvoir faire des gestes spectaculaires sans se faire mal, c’est le plaisir de faire des retournés acrobatiques. C’est tout un état d’esprit, une ambiance, on est pas cantonné à un rôle défensif ou offensif, tout le monde participe aux deux phases de jeu et les défenseurs peuvent se retrouver à marquer des buts. C’est l’avantage du foot réduit, comme au Futsal ». Il évoque également le fait que pour lui, le Beach Soccer comprend moins de contraintes que le foot classique : « ça se joue à 5 de chaque côté, pas besoin d’être 11 et d’avoir un arbitre et un terrain le samedi 18h ou le dimanche à 15h ».

Ce qui est flagrant, c’est l’importance du gardien dans le jeu

Le gardien, c’est le quaterback de l’équipe !
Stéphane François

S.F: « Comme l’a dit Eric Cantona, le gardien c’est le quaterback de l’équipe. C’est 70% de l’équipe, toutes les équipes championnes du monde avaient un excellent gardien ». Le gardien est maître des combinaisons tactiques de son équipe, ces relances représentent les 3/4 des actions du match. Le gardien n’est donc plus le poste ingrat qu’il peut être sur des terrains à 11 mais bien le poste primordial, ce qui ravit les gardiens de la compétition : « On participe beaucoup au jeu, on peut même marquer des buts donc c’est très gratifiant d’être à ce poste », nous explique Yannick Coudouel, gardien de l’équipe finaliste de Saint-Médard-en-Jalles, auteur d’un tournoi remarquable.

Nous étions à la phase finale du National Beach Soccer 2015

Yannick Coudouel, Gardien de St Médard

Le sable, cet ennemi qui te veut du bien

De à Per Mertesacker

Le constat est simple : sur du sable devient Per Mertesacker. Mais même s’il est difficile de sprinter sur le sable, il a beaucoup d’autres avantages, comme nous l’explique Stéphane François : « la préparation athlétique sur le sable est importante, elle évite les blessures par la souplesse du sable. Au niveau tactique également, on enseigne aux gamins à attaquer le ballon or ils ont du mal. Sur le sable, si on attaque pas la balle, elle va dans un trou donc le gamin qui voit qu’il n’arrive plus à sortir la balle du trou va se mettre à attaquer le ballon. Sur le gazon, il reproduit naturellement le même geste et il va attaquer le ballon ». Il étaye ses propos avec l’exemple du PSG et de qui avait fait installer des terrains de sable pour s’entrainer lorsque les terrains sont gelés l’hiver.

Où en est le Beach Soccer aujourd’hui ?

Porté au grand public par l’association Cantona, le Beach Soccer grandit à vitesse grand V. Joël Cantona contribue tous les jours à porter ce sport au plus haut niveau : « Le développement du Beach Soccer se fait plus rapidement depuis que nous sommes affiliés à la FIFA. Notre association et notre expérience sont mises au service de cette institution. Notre sacre en Coupe du Monde de Beach Soccer en 2005 a donné un sacré coup de fouet à notre développement. Et la Coupe du Monde de Beach Soccer organisée à Marseille en 2008 a été un succès considérable qui a donné l’impulsion pour faire connaitre notre sport. On a de l’ambition et on est prêt à faire avancer ce sport, il faut qu’on passe à la vitesse supérieure ». Cette ambition est partagée par Stéphane François qui nous parle des axes de développement de la discipline : « On a réussi à tripler le nombre de stades de Beach Soccer en France, on est à plus de 40 terrains dans toute la France. On a créé une formation d’entraîneur Beach Soccer: une journée découverte et 3 jours d’entrainements/perfectionnement. On veut créer un vrai championnat de France pour que les joueurs jouent 10 mois sur 12. Nos moyens sont limités par rapport aux autres pays du fait qu’on reste amateurs. Lorsque je convoque des joueurs pour un stage de 9 semaines, les meilleurs ne peuvent pas toujours se libérer autant de temps, donc on fait avec les joueurs disponibles. Mais notre ambition reste de créer des U20, des U19, des U17 et de redevenir compétitif à court terme sur la scène internationale« .

Nous étions à la phase finale du National Beach Soccer 2015

Jöel Cantona nous donne une leçon sur le Beach Soccer et son développement

Finale du National Beach Soccer 2015 St Médard/La Grande Motte

La finale a opposé l’équipe de St Médard à celle de La Grande Motte. Ce fut un match très disputé, le premier tiers-temps remporté par la Grande Motte sur le score de 2-0 laissait présager le meilleur pour cette équipe. Mais St Médard a su mettre les bouchées doubles pour non seulement recoller au score mais reprendre l’avantage dans la partie. L’expulsion de Pape Koukpaki a permis à St Médard de mener au score mais la joie fut de courte durée. L’équipe de la Grande Motte a su se mobiliser pour s’offrir le titre de champion sur le score final de 6 à 4.

Nous étions à la phase finale du National Beach Soccer 2015

La Grande Motte, champion 2015 du National Beach Soccer

Pour promouvoir le Beach Soccer, tout a été pensé pour que les vacanciers se prêtent au jeu. Stand de tir radar pour tester sa puissance de frappe, Foot-volley pour les plus brésiliens d’entre nous, deux terrains de Beach Soccer disponibles pour les matchs entre amateurs. Bref, de quoi s’éclater pour toutes les générations de footeux.

Le dispositif mis en place pour ce tournoi instaure une proximité avec tous les acteurs de ce tournoi (joueurs, arbitres, entraîneurs…) : tous sont disponibles et motivés à communiquer leur passion pour nous faire entrer dans ce monde qu’est le Beach Soccer. Les joueurs sont fiers de participer à une petite interview en fin de match ou de signer des autographes aux plus jeunes, conscients que cette proximité et ce partage laisseront d’excellents souvenirs à tous les spectateurs. Cette proximité se retrouve à tous les étages, jusqu’à Stéphane François et Joël Cantona, tous deux facilement abordables et ravis de promouvoir l’événement et le Beach Soccer.

Bref, ce fut un grand moment de partage, de convivialité et de spectacle.