AvideceWopyBalab

Il raconte également sa découverte de l’Italie et de l’art, en compagnie d’Eugène Saccomano, lors de la Coupe du Monde 1990. Difficile de dire ce qui l’a le plus marqué entre le charme d’une belle italienne – il a failli arriver en retard au Stadio Olimpico – et le but de Roberto Baggio (78e minute) contre la Tchécoslovaquie le 19 juin 90. Après une chevauchée de 40 mètres tout en toucher de balle et en élégance, l’attaquant italien fixa la défense avant de conclure.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8