Daniel Riolo : « Les emmerdes du PSG, ça commence avec l’affaire Aurier »

A l’occasion du Winamax Sismix, seul festival électro-poker au monde qui s’est déroulé du 13 au 21 mai, PKFoot.com a pu rencontrer de nombreuses personnalités en lien avec la thématique du poker, de la musique mais surtout du sport !

Ainsi, sur la terrasse de l’hôtel Es Saadi de Marrakech, nous avons échangé avec Daniel Riolo sur l’actualité du ballon rond. Au programme notamment ; Monaco champion, Paris déchu, l’OL déçu et l’alléchant retour de Marcelo Bielsa dans l’Hexagone…

Quel regard portez-vous globalement sur la saison de Ligue 1 qui vient de s’achever ?

Un regard très positif. C’est la plus belle saison depuis des années. En fait, je crois qu’on ne se souvient même pas de la dernière fois où on a eu deux équipes avec autant de points, avec une lutte aussi serrée. Trois équipes avec autant de points, c’était même jamais arrivé dans l’Histoire. Monaco a réalisé une saison limite équivalente en nombre de points à celle du PSG l’année dernière, c’est remarquable.
En fait, je vois que des choses super positives cette saison. Surtout qu’on sortait de je ne sais pas combien d’années d’ennui en Ligue 1. On a vu des équipes fortes, on a vu du jeu, on a vu des nouvelles têtes, on a découvert de nouveaux joueurs… C’est une magnifique saison.

On est quand même dans le seul pays où les gens doutaient des qualités de Cavani !
Daniel Riolo
Cliquer pour tweeter

Y a-t-il un joueur qui vous a tapé dans l’œil, qui vous a particulièrement impressionné ?

Disons qu’on voulait voir Cavani en n°9, on l’a vu. On est quand même le seul pays dans lequel des gens doutaient de ses qualités ; il les a montrées. Il mettait 30 buts quand il jouait sur le côté, il en a mis 50 en jouant dans l’axe. La France c’est quand même le seul endroit au monde où on a dit qu’il était nul et où certains continuent à dire qu’il est mauvais.

Après, il y a eu la révélation Mbappé mais plein de joueurs de Monaco ont été extraordinaires, notamment Fabinho, Bernardo Silva ou Lemar, que des bons joueurs. Au PSG, les recrues n’ont pas été au niveau mais on a vu qu’il y avait matière à avoir un arrière droit pas trop mauvais avec Meunier, que je trouve plutôt pas mal. Après la plupart des autres on les connaissait, c’est surtout à Monaco où on a eu des mecs qui sont vraiment montés d’un cran.

Pensez-vous Monaco ou Paris capables de remporter la C1 sur du court terme ?

Je ne sais pas. Franchement, la Ligue des Champions c’est tellement concurrentiel. Tu peux te construire la meilleure équipe du monde en mettant 1 milliard sur la table, soit le double du budget du PSG mis sur le tapis, et au final ne pas avoir la possibilité de gagner. Je ne suis pas sûr qu’on la gagne de cette façon. A priori, il y a encore quelques équipes qui sont au-dessus de Paris et Monaco, en termes d’institution, d’habitude à la performance et au haut niveau. J’aurais bien aimé voir Paris sans le naufrage du Barça. Je pense que cette année ils pouvaient faire mieux que les autres années. Gagner la Ligue des Champions demande quand même une habitude, une récurrence, une force mentale qui est différente. Je pense que le PSG aurait fait mieux que l’ASM s’il n’avait pas pris l’eau au Camp Nou. Monaco c’est vraiment l’équipe surprise, Paris je pense que ça aurait pu être un vrai candidat. Maintenant moi je ne crois pas qu’on puisse dire «cette équipe va gagner». «Peut gagner» oui, mais il s’agit d’un groupe de 3-4 (Juve, Real, Barça, Bayern).

J’ai l’impression que le Real a la dalle en permanence.
Daniel Riolo
Cliquer pour tweeter

Dans ce groupe figurent la Juventus et le Real, qui se disputeront la Coupe aux grandes oreilles en finale cette saison. Avez-vous un favori ?

Le favori c’est le Real. C’est le tenant du titre, le club est habitué. La Juve arrive avec l’envie de bousculer cela mais si tu demandes à dix personnes leur favori, la majorité répondra Madrid. Maintenant, ça ne veut pas dire que ce ne sera pas équilibré. Je vois la Juventus très forte, en challenger, dans une pente ascendante avec peut-être un peu plus faim. Mais j’ai l’impression que le Real a la dalle en permanence.

Du côté du PSG, qui vient de perdre son titre de Champion de France au profit de Monaco, l’inter-saison s’annonce mouvementée. Quels sont les principaux enjeux à relever cet été pour le club de la Capitale ?

Franchement, au PSG c’est une situation très simple et très compliqué en même temps. Il leur faut une institution qui devienne beaucoup plus solide. Il leur faut un Président qui arrête de chouchouter les joueurs et il leur faut une direction forte pour recadrer tout le monde en permanence. Le problème du PSG c’est que les joueurs font ce qu’ils veulent. Au niveau qualité, encore une fois, cette année il avait une équipe qui aurait pu prendre confiance et devenir plus forte si elle n’avait pas connu sa mésaventure en Champions League. On ne peut pas non plus gommer le 4-0 du match aller face à Barcelone. Ce que tu vois ce soir là donne quand même de sérieuses indications. Après tu peux toujours améliorer l’équipe. Il faut un arrière latéral gauche, mais c’est le seul poste. Tu peux trouver que Di Maria fait une mauvaise saison mais il n’empêche que quand il est en forme il est capable de se mettre au niveau des meilleurs. Cavani aussi, les mecs au milieu c’est pareil. Pastore on arrive jamais à savoir parce qu’il est tout le temps blessé. Les joueurs sont là, mais il faut juste qu’à un moment il y ait un encadrement puissant. Par exemple, très franchement, on l’a vu à la finale de Coupe de la Ligue, je suis convaincu qu’intrinsèquement Paris c’est plus fort que Monaco. Mais l’ASM était dans une dynamique qui sur 38 journées a été meilleure. Paris a connu trop de soubresauts ; changement d’entraîneur, des joueurs à intégrer, mauvais recrutement… Et malgré ça, ils arrivent quand même à faire 87 points. Je pense qu’ils ont vraiment besoin d’un latéral gauche et d’un latéral droit doublé. S’ils trouvent plus fort que Meunier, qu’ils le prennent ! Mais les bons latéraux ne courent pas les rues. Il faut des joueurs qui ont l’habitude d’être là en Ligue des Champions, de s’endurcir au mal. Pour l’instant, ils avaient été éliminé sans combattre. Là cette année, Paris a pris une claque dans la gueule. Est-ce que finalement ça ne peut pas être plus salutaire qu’autre chose ?

En tout cas les mecs vont vraiment devoir se remettre en question et ça passera uniquement par des gars qui vont pouvoir dire à Verratti «maintenant tu joues au foot et tu te concentres sur ce que tu as à faire», sur une direction qui va dire «Monsieur Aurier maintenant c’est terminé. Vous foutez la merde donc au revoir. Vous êtes adorable mais stop». Les emmerdes du PSG, ça commence à l’affaire Aurier. C’est un vrai problème qu’on arrive pas à comprendre. Tout part de là : c’est là que tu montres que tu n’as pas de caractère, que l’institution n’est pas à la hauteur. Au Barça ou au Bayern, tu peux te permettre que deux mecs s’insultent et se battent à l’entraînement, l’institution est tellement forte qu’elle peut passer au-delà de ça. A Paris c’est impossible. Il faut tout serrer, c’est pas la même force. Le PSG c’est pas très compliqué, encore faut-il que le Président prenne les bonnes décisions.

C’est Aulas qui rate les recrutements depuis 7 ans, c’est lui le principal responsable du championnat raté de l’OL.
Daniel Riolo
Cliquer pour tweeter

Un autre Président aura également de lourdes décisions à prendre suite à une saison décevante, il s’agit de Jean-Michel Aulas. Sur qui repose la responsabilité de ce championnat raté par l’Olympique Lyonnais : Aulas ou Génésio ?

Le principal responsable c’est Aulas. C’est lui qui rate les recrutements depuis sept ans. La dernière fois qu’un bon joueur est arrivé au club, c’est Lisandro Lopez… C’est lui qui nomme Génésio en pensant que ça va être le sauveur et qui le conforte alors que c’était idéal que ce mec là sorte du bois pour reprendre l’équipe après Fournier et la fasse finir à la 2ème place. C’était génial mais c’était dans un championnat archi-faible. Il suffisait de lui dire «merci beaucoup pour ce que tu as fait et maintenant tu retournes au club», il aurait pas été exposé et on en aurait gardé un bon souvenir. Au lieu de ça, Aulas il l’a brûlé ! Il l’a cramé. Génésio ne mérite pas tout ça. Qu’on dise qu’il n’est pas à la hauteur, ok, mais aujourd’hui le mec il est traîné dans la boue, il y a des banderoles dans Lyon avec des «Génésio OUT». C’est vachement dur pour lui et sa famille j’imagine. Que nous, journalistes, on le critique, ok. Mais là ça devient beaucoup trop, c’est pas normal que dans le foot
des mecs soient traités de cette façon. Génésio est devenu un paria alors que c’est un mec honnête et droit.

Le responsable de tout ça, c’est Aulas. C’est Aulas qui le met dans la merde, qui le maintient, qui lui dit «tu vas continuer, tu seras l’entraîneur l’année prochaine». Ce que fait Aulas est affreux, c’est irresponsable. Et il continue à donner des leçons, à donner des conférences de presse surréalistes où il s’en prend aux médias, comme si c’était eux qui font mal jouer l’équipe. C’est terrible. En plus, je ne suis pas sûr que la situation financière soit aussi reluisante que ce que dit Aulas. Je ne suis pas sûr qu’ils vont pouvoir beaucoup recruter. Déjà, j’espère pour eux qu’ils vont réellement vendre Lacazette et Tolisso au prix souhaité, et qu’avec cet argent ils vont parvenir à trouver un attaquant qui met 20 buts par saison. C’est pas gagné parce que Lacazette c’est un très bon joueur.

Lyon peut-il encore vraiment s’appuyer sur la formation pour repartir de l’avant ?

L’OL te sort de la formation pour la Ligue 1 quand celle-ci n’est pas bonne. Mais quand le championnat est bon comme cette année, ça ne suffit plus. Et si on parle du niveau international, dans l’Histoire de Lyon, depuis 20 ans, combien de joueurs de niveau international il y a eu ? Benzema, c’était déjà les années 2000, et Umtiti qui est au Barça. Après ? Personne. Ça fait quand même pas beaucoup depuis le temps qu’on nous dit que l’académie est formidable. Et on va voir si Lacazette, en quittant la France, acquiert le niveau international. S’il parvient à s’imposer dans un grand club comme titulaire. Pour l’instant on ne sait pas encore s’il a le niveau international, il n’y a aucune preuve de ça. En Ligue des Champions il n’a jamais été transcendant, en Ligue Europa il était blessé contre l’Ajax… Il a du boulot Aulas.

Le problème de Lille c’est qu’on ne sait pas bien quels sont les joueurs, quel est réellement le projet. En tout cas, ce sera super intéressant à voir. Avec Bielsa, c’est toujours intéressant.
Daniel Riolo
Cliquer pour tweeter

Outre le top 5 actuel, il faudra suivre un nouveau prétendant aux places européennes la saison prochaine. Racheté par Gérard Lopez fin 2016, le LOSC va connaître une véritable révolution cet été avec l’arrivée de Bielsa à la tête de l’équipe. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Le problème de Lille c’est qu’on ne sait pas bien quels sont les joueurs, quel est réellement le projet. Est-ce que c’est de jouer avec des jeunes que Bielsa va bonifier, ce qu’il a l’habitude de faire et qu’il fait plutôt bien. De toute façon, quoiqu’il en soit, ça reste une curiosité. Durant toute sa vie, Bielsa a marqué de son empreinte les endroits où il est passé. On va lui donner une équipe, je ne sais pas trop de quoi elle sera faite, mais assurément il en tirera le maximum. Après est-ce qu’ils vont faire 4-5-6-7ème, je ne sais pas. Paris et Monaco, ça devrait être encore devant. Lyon, il faut voir comment ça se renforce, Marseille, il faut voir le recrutement. En fait, il y a plein d’incertitudes concernant la rentrée prochaine. Nice on ne sait pas trop qui va remplacer Favre s’il s’en va, il y a quand même pas mal d’inconnues derrière cette belle saison. Dans tout ça, on ne sait pas trop où situer le LOSC. En tout cas, ce sera super intéressant à voir. Avec Bielsa c’est toujours intéressant. Après, peut-être que des gens lui reprocheront de ne faire que 6ème ou 7ème. Parce que certains lui ont reproché d’être 4ème derrière Paris, Monaco et Lyon. Il parait que ça a été grave parce qu’il avait été premier à la trêve. Être premier à la trêve c’est très important ça… Je suis ironique mais là aussi, comme pour Cavani, on est le seul pays où Bielsa laisse des gens sceptiques.

Qu’on arrête de traiter Emery comme on l’a traité, genre «ouais il a que trois Coupes d’Europe, des Europa Leagues de merde…» En France, on n’a même pas trois Coupes d’Europe confondues, donc un peu d’humilité…
Daniel Riolo
Cliquer pour tweeter

Justement, ne serait-ce pas temps pour la France de devenir un «vrai» pays de football sous l’impulsion des coachs et des joueurs stars, de plus en plus nombreux en Ligue 1 ?

Bien sûr. Pendant des années, j’ai dit qu’il fallait des entraîneurs étrangers, qu’il fallait un peu s’ouvrir parce que tout le monde jouait de la même façon… Nous on dit ça dans l’After depuis longtemps. Puis après tous les entraîneurs ont commencé à le dire, les joueurs qui ont été à l’étranger parlaient de l’exigence, tout ça. Maintenant on les a eu les coachs étrangers et ils ont tout de suite montré qu’ils étaient plus forts. Aujourd’hui, il n’y a plus un entraîneur français sur le marché, plus un. Personne. On nous a dit «Génial Puel à Nice…», ouais ok, dans un championnat pas terrible. Il est allé en Angleterre, il va revenir. S’il est si fort que ça gardez-le, ba non, ils le gardent pas. On n’a plus rien. Là-dessus il faut vraiment travailler pour refaire une école de pensée, une école d’entraîneurs. Après, qu’en France on arrête de traiter Emery comme on l’a traité, genre «ouais il a que trois Coupes d’Europe, des Europa Leagues de merde…» En France, on n’a même pas trois Coupes d’Europe confondues, donc un peu d’humilité quand même. Bielsa ça semble changer un peu mais quand tu vois que dans tous les pays du monde ce mec est traité au moins comme un professeur, un penseur… Peut-être que ça changera? Je pense qu’on est quand même en progrès.

Bielsa est un homme de convictions qui a créé au fil du temps son propre paradigme footballistique. Ne pensez-vous pas que le monde professionnel tronque parfois sa philosophie ?

Bielsa est très humble. Plein d’entraîneurs l’adorent, le lisent et se sont inspirés de lui. Ça veut pas dire que c’est le meilleur. Personne ne dit que c’est le meilleur. Si, Guardiola, peut-être, mais les mecs qu’il a inspiré bossent tous différemment après. Bielsa dit lui-même que ses disciples sont meilleurs que lui. Ce mec là est avant-tout un professeur. Je pense qu’il est ainsi quelque peu inadapté au football d’aujourd’hui, oui.

Bielsa ? Il faut lui donner une DTN !
Daniel Riolo
Cliquer pour tweeter

Finalement, sa véritable place ne se trouve-t-elle pas à la frontière entre le monde amateur et le monde professionnel, dans un rôle de formateur plutôt que dans celui d’entraîneur ? A la DTN par exemple ?

Bien sûr ! Ce mec là c’est ça ! Il faut lui donner une DTN (Direction Technique Nationale, ndlr). C’est un professeur, un penseur. Le peu de joueurs qu’on lui a mis dans les mains sont devenus plus forts. Il les valorise tous. Les mecs comprennent des choses qu’ils ne comprenaient pas avant. A mon avis, les petits Lillois vont en profiter. Ils vont tous progresser avec Bielsa. Le championnat aussi.

Daniel Riolo : "Les emmerdes du PSG, ça commence avec l'affaire Aurier"

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter