Restons connectés

PKFoot

Test de Inazuma Eleven 2 (Nintendo DS)

eSport

Test de Inazuma Eleven 2 (Nintendo DS)

Demander à un fan de football de tester autre chose que FIFA, PES et surtout Football Manager, tel est le défit de certains annonceurs. Ni une ni deux, je replonge en enfance et enclenche la cartouche d’Inazuma Eleven 2 dans ma Nintendo DS, confiant.

Savoir qu’un jeu-vidéo de football est fait par des japonais est assez effrayant. C’est comme demander la recette d’une choucroute à des basques. Et puis d’un point de vue référence, on ne peut pas dire que le championnat japonais soit en haut de la liste.

Pour planter le décor, Inazuma Eleven 2 est un RPG de football, un jeu de rôles sportif. La suite de… Inazuma Eleven est déclinée en deux versions, « Tempête de glace » et « Tempête de feu ». Entre les deux versions, les rencontres humaines changent. Comme vous pouvez rencontrer et recruter des personnages tout au long du jeu, cela permet des échanges endiablés en multijoueurs avec vos collègues. Plus de 1500 personnages peuvent être recrutés dans chaque version. Ils sont forts en marketing les japonais.

Le principe de jeu correspond parfaitement au RPG classique : une équipe, une histoire d’amour avec le héros (qui est trop occupé à sauver la terre qu’il ne fait pas attention à la belle fille qui lui fait du pied depuis le début du jeu), une quête pratiquement sans fin, des cinématiques (beaucoup de cinématiques, toutes très belles), des combats et défis inattendus tout au long de l’aventure et surtout une gestion des points et des équipements qui nécessite une attention toute particulière. Vous ferez ainsi en sorte de donner les bonnes chaussures à votre attaquant et des gants à votre gardien, accessoirement.

Un gameplay toujours aussi jouissif

Le premier épisode avait fait un vrai carton. Les joueurs se demandaient quand même comment prolonger une histoire sans issue dans le premier épisode, une fois le championnat Football Frontier remporté par le team de Mark, le capitaine héroïque du collège Raimon. C’était sans compter sur des extra-terrestres, l’Alius Academy, bien décidés à envahir la Terre en surpassant les humains au… football puis en détruisant les collèges des équipes. Drôle de choix pour s’imposer sur une planète alors qu’ils ont à leur disposition des rayons qui peuvent directement dérouiller toute vie sans effort.

Test de Inazuma Eleven 2 (Nintendo DS)

Si l’histoire n’est pas la principale préoccupation,  le gameplay est toujours aussi jouissif et mérite que l’on s’y attarde pour débloquer toutes les combinaisons disponibles. Vous déplacez vos joueurs en utilisant votre stylet et double-tapez sur l’écran pour effectuer une passe/frappe. En face de chaque joueur adverse, vous aurez le choix de vos actions. C’est à ce moment-là que les compétences physiques et techniques de votre joueur font la différence en fonction du choix que allez faire. Par exemple un attaquant devant le gardien aura la possibilité de frapper (plus ou moins fort), de lober ou de faire un coup spécial. Sur un défi improvisé, vous devrez par exemple attraper le ballon dans les pieds de votre adversaire dans un temps imparti ou marquer le premier but.

Que serait un RPG sans magie ? Dans les combats, chaque joueur a plusieurs combinaisons qui dépendent en grande partie de son équipement et de son énergie. Ainsi, vous pourrez faire de vrais saltos pour envoyer une frappe imparable sur un gardien pour pourra le contrer aussi par de la magie et l’envoyer immédiatement à son attaquant. Bref, vraiment prennant.

Si l’histoire peut parraître « cliché », les sensations de jeu sont vraiment très bonnes. Le reproche souvent fait aux RPG est qu’ils peuvent sembler répétitifs dans leurs combats. Inazuma Eleven 2 rend le joueur impatient avant chaque combat. Vous prendrez un malin plaisir à tacler durement un extra-terrestre, ni à voir Mark déployer une main de 5 mètres de large pour arrêter un ballon.

D’un aspect manga très soigné, Inazuma Eleven 2 vous garantie quelques dizaines d’heures de vrai plaisir footballistique. Le volet 3 intègrera-t-il des vrais joueurs ?

Ah, et faîtes gaffe à Axel. Comme dans tout bon RPG, votre meilleur allié deviendra forcément votre… ;)

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans eSport

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour