AvideceWopyBalab

Si les conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l’UE sur la Premier League ont déjà été abordées dans cet article, il y a également une implication directe sur le marché des transferts qui commence déjà à se voir : les Anglais payent cher, et ce n’est pas près de s’arrêter.

C’est Sky Sport qui, avec l’aide d’un expert de la finance, estime que les clubs de Premier League vont devoir payer environ 10% de plus que prévu sur le marché des transferts. La faute à la forte chute du cours de la livre face à l’euro suite à l’annonce de la sortie de l’Union Européenne. Une situation qui inquiète les clubs qui cherchent à se renforcer avant que d’autres conséquences du Brexit ne se fasse sentir.

Esteve Calzada, ancien directeur marketing et commercial du FC Barcelone, déclare donc :

« La livre a perdu 10% face à l’Euro donc les clubs Anglais vont devoir payer plus. Ça fait déjà 10% d’augmentation et en plus les joueurs voient ça comme de l’inflation. Ils veulent négocier leur salaire directement en euros car ils ne sont pas sûrs de comment la livre va varier. »

Si les joueurs arrivés l’an dernier, comme ou Anthony Martial, ne seront pas affectés par le Brexit, il sera plus compliqué pour les nouveaux joueurs de jouer en Premier League puisqu’ils devront désormais obtenir un permis de travail. Une règle que les clubs vont tenter de contourner en signant un nouvel accord avec la Ligue. « Cela reste à voir, ce qu’il va se passer en terme de règlementation. » dit Calzada. « Si on va à l’extrême, certains joueurs ne pourront plus venir jouer en Angleterre et la Premier League deviendra alors moins attractive. Et si on veut être encore plus pessimistes, les droits TV peuvent chuter à cause de ce manque d’attractivité ».

A cause du Brexit, les clubs anglais vont payer très cher cet été

Sadio Mané, envoyé à Liverpool contre 41M€. Le premier d’une longue liste ?

Les clubs vont donc tout faire pour se renforcer dès maintenant et éviter d’éventuelles mesures handicapantes : « C’est ce qui est arrivé quand Barcelone a reçu son interdiction de recrutement » dit Calzada. « Cependant, l’Euro aura un impact moindre sur la valeur des joueurs, la plupart ayant déjà vu leur valeur augmenter fortement en cours de saison. Payet en est un bon exemple, il confirme simplement sa bonne saison avec West Ham ».

Une prédiction qui semble toutefois bien en marche avec les transferts de à Liverpool et à Chelsea pour respectivement 41 et 40 millions d’euros. Des transactions auxquelles il va falloir s’habituer dans les prochains mois.

L'équipe PKFoot

Toute l'équipe du blog a collaboré à la rédaction de ce dossier, afin de vous fournir leur point de vue et ressenti. PKFoot est (aussi) une grande et belle équipe !