Restons connectés

On a testé Goaltime, l’appli qui analyse tout ce qui se passe sur le terrain

Marketing

On a testé Goaltime, l’appli qui analyse tout ce qui se passe sur le terrain

Nous avons eu la chance d’être invités à disputer un match au stade Charléty, pour tester Goaltime, l’application qui nous permet de récupérer toutes nos stats, et de nous croire toujours plus dans la peau d’un professionnel. Pour quelles sensations ?

Créée en 2014 par Alilou Issa et Erwan de Trogoff, GOALTIME a conçu un capteur très simple d’usage, pour permettre à chaque joueur de connaitre ses propres statistiques lors d’un match. Préalablement configuré, le capteur permet au coach de voir le nombre de ballons touché set de passes réalisées, les kilomètres parcourus et les sprints de chaque membre de l’équipe ! Accessible, ce capteur nous plonge un peu plus du monde professionnel.

Aucune gêne à l’usage

Nous avons testé la solution et on est formels : il est impossible de se dire gêné par le capteur. Fixé à la cheville de son pied fort, il ne se limite pas aux statistiques individuelles, car des données collectives sont récoltées, comme le réseau de passe ou les joueurs les plus influents. Au jour le jour, cela donne surtout à l’entraineur des chiffres précis et indiscutables, moins liés à un éventuel ressenti humain, qui pourrait être erroné. Et ainsi de se fier à des chiffres pour parler aux joueurs, leur montrer leurs axes de progression, et voir au quotidien si les consignes sont suivies de résultats.

On a testé Goaltime, l’appli qui analyse tout ce qui se passe sur le terrain

Match de football organisé par la société Goaltime opposant une équipe de journalistes et une équipe de coachs, stade Charlety, Paris, 05.10.2017

Et nous alors ?

On a tous rêvé de clouer le bec à ce pote qui se plaint qu’on ne court pas assez, ou qu’on ne lâche pas le ballon, alors qu’on a l’impression qu’il est le pire de l’équipe. Les statistiques de GOALTIME permettent de mettre fin au débat, tout du moins de l’alimenter d’arguments tangibles et indiscutables. De mon côté, pas de quoi faire le malin, avec un kilométrage et un nombre de sprints assez insuffisants pour un joueur de couloir. Lors de la soirée d’analyse du match, Philippe Doucet a été plutôt fairplay en disant que le fait de ne pas être le plus grand coureur du onze était mon point commun avec Messi… tout en rappelant que c’était probablement notre seul point commun 😅

P.S : je cours quand même plus que lui hahaha

Quel futur pour GOALTIME ?

Déjà utilisé par beaucoup de clubs du bassin parisien mais aussi en Belgique ou à l’AS Saint-Etienne dans la section féminine, GOALTIME ne s’arrête pas là et continue à penser à développer ses produits, pour devenir toujours plus complémentaire au travail des entraineurs. D’ailleurs, ce nouvel outil ne risque-t-il pas de se substituer au staff technique ? Evidemment, non. Le football reste un sport imparfait où celui qui gagne n’est pas nécessairement celui qui court le plus, ou qui fait le plus de passes. Instrument de travail des entraineurs d’aujourd’hui, le capteur GOALTIME a de beaux jours devant lui, la génération de jeunes joueurs ayant grandi avec les statistiques en tout genre, et leur accordant beaucoup d’importance, étant même avides de connaitre leurs résultats. GOALTIME n’a pas fini de s’étendre sur et autour de nos pelouses !

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Marketing

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour