AvideceWopyBalab

Ils sont au coeur du jeu. Sans les arbitres, aucune partie de football ne pourrait se dérouler dans de bonnes conditions. La Poste, partenaire de tous les arbitres depuis 2007, a décidé de les mettre en avant grâce à son programme « Tous arbitres » et ses évènements du 23 octobre au 3 novembre.

On a pris l’habitude de nous en prendre à eux tout au long de la saison. Les Fredy Fautrel, Chapron et autres ne sont pas des « professionnels ». Non pas pour la prestation qu’ils offrent au public, de haut-niveau (décriée ou non), mais pour le statut de l’arbitrage en général. Tous sont en parallèle gendarmes, avocats ou bouchers. Ils sont aussi la partie emergée d’un iceberg national que finit de composer l’arbitrage des compétitions non médiatisées comme le football corpo ou les jeunes.

A travers cette campagne, La Poste donne son soutien à ses personnes uniques qui doivent souvent composer avec un public agressif, des joueurs sur les nerfs ou des dirigeants laxistes ! Car dans le fond, on n’a pas le même maillot, mais…

Du 23 octobre au 3 novembre, différentes opérations sont programmées :

  • des haies d’honneur d’avant-match sur près de 500 rencontres
  • des fanions et des brassards “Tous arbitres” créés par Ben Vautier sont portés par les arbitres et les capitaines
  • des coups d’envoi sont donnés par des jeunes arbitres espoirs
  • 350 stages de formation qui permettent à des jeunes de 14 à 18 ans de prendre le sifflet et de découvrir la fonction arbitrale aux côtés d’arbitres expérimentés

… le tout dans une ambiance conviviale. Vous aurez aussi le loisir de voir la série de vidéos sur l’arbitrage qui tourne presque en dérision sa pratique. Un choix intelligent de La Poste, appliqué sur tous les sports :

Voir les autres vidéos

Au rayon « nouveautés », la campagne sera accompagnée de modules pour se rapprocher
de sa cible :

  • une application mobile pour que l’utilisateur se glisse dans la peau d’un arbitre, pour iOS et Android
  • des caméras fixées sur le tâte des arbitres pour se retrouver dans une situation « à la première personne », comme dans un jeu-vidéo
  • des films, des documentaires et des livres

Sur PKFoot, pour avoir arbitré quelques années, nous savons à quel point la pratique est complexe, souvent incomprise mais toujours volontaire et amicale. Les technologies entourant les sports sont en train d’étouffer l’arbitrage humain des matchs et le fossé se creuse entre un l’arbitre et le téléspectateur. Aussi, grâce à La Poste, nous pouvons humaniser le 23ème homme sur le terrain. Nous nous félicitons de voir des parrains aussi prestigieux que François Clerc (rugby) ou Grégory Coupet qui accompagnent l’événement et appuient le message.

La Poste valorise les arbitres avec le programme "Tous arbitres"

Article sponsorisé