AvideceWopyBalab

Le projet Soccket a vu le jour il y a à peine 4 mois dans le pays le moins footeux de la planète, les Etats-Unis ! L’idée est de permettre à un ballon de se charger en énergie, pour la restituer après la match. Objectif : apporter l’énergie dans des régions défavorisées par un moyen universel et une logistique minimale, alors que 25% des enfants sur Terre n’ont pas accès à l’électricité.

On doit cette grande idée à l’entreprise Uncharted Play de New York, fondée par quatre jeunes issus de Harvard, l’université qui a vu naitre un certain Facebook.. Grâce au site d’appel de fonds Kickstarter (crowdfunding dit-on), ils ont largement dépassé la barre des 75 000$ nécessaires à la viabilité de leur projet, et cela 3 semaines seulement après avoir démarré la communication du projet !

Concernant le ballon en lui-même, pour lequel Bill Gates a même dégainé son plus beau statut Facebook,  c’est une sphère sans air qui contient un système pendulaire qui emmagasine l’énergie rapidement : une partie de 30 minutes suffit à éclairer une lampe LED pendant 3 heures, via une connectique qui se découvre quand on ouvre un cache sur une des faces du ballon. Vous pouvez aussi y brancher un téléphone portable, …

Projet Soccket : quand le football apporte la lumière

Si vous vous posez des questions sur son poids, rassurez vous ! Le ballon pèse à peine 30 grammes de plus qu’un ballon traditionnel ‘400 grammes environ) et garde un aspect doux au toucher, pour ne pas envoyer votre gardien préféré à l’hôpital tout de suite. Fabriqué à 95% en matériaux recyclés, il reste écologique de sa production à son utilisation.

La dimension humanitaire ne touchera dans un premier temps que les zones pauvre d’Amérique du Nord et du Sud, une fois que les premiers prototypes seront distribués d’ici le mois d’août.

Et si les jeux de mots ne sont pas votre tasse de thé, sachez que Soccket est la contraction de Soccer (…) et Socket (prise). En savoir plus sur le projet.