Dans un marché toujours plus concurrentiel, les bookmakers en ligne tentent de gagner leur part du gâteau, en augmentant notamment leur notoriété. Dans cette optique, ils sont ainsi nombreux à s’afficher sur les tuniques des clubs professionnels, que l’on aime l’idée ou non. Mais quels sont ceux que l’on voit le plus en 2019-2020 ?

Sans grande surprise, déjà, la Premier League est le championnat qui concentre le plus de bookmakers en tant que sponsors maillots principaux. On ne parle pas ici des manches, du short ou même du dos, uniquement de la place la plus convoitée sur le maillot, celle de face, en plein centre de la tunique. Et c’est donc dans le plus grand championnat du Monde que l’on y retrouve le plus de bookmakers.

50% des maillots de Premier League

Au total, la moitié des formations de Premier League se sont ainsi associées – contre de gros chèques – à différents sites de paris sportifs, dont quelques-unes qui fonctionnent plutôt bien cette saison à l’image de Wolverhampton ou encore de Burnley. Au rang du plus visible : l’opérateur ManBetX.

S’affichant sur les maillots des Wolves mais aussi de Crystal Palace, le bookmaker originaire d’Asie est le seul à s’exhiber sur plus d’un maillot anglais cette saison, malgré sa mauvaise réputation globale. Mais vous l’aurez compris, l’essentiel est ailleurs pour les formations engagées, qui récoltent là plusieurs dizaines de millions d’euros, sur des périodes allant de 3 à 5 ans.

Derrière ManBetX, avec un maillot chacun, on retrouve ensuite Betway pour le plus connu (West Ham), mais aussi LoveBet (Burnley), SportPesa (Everton), Fun88 (Newcastle), Mansion88 (Bournemouth), W88 (Aston Villa), Sportsbet (Watford), ou encore Dafabet (Norwich), tous présents sur le devant des maillots de Premier League. Une belle panoplie de sites de paris en ligne donc, même si l’on s’étonnera des absences de cadors tels que William Hill, Bet365 ou Ladbrokes, parmi les plus réputés outre-manche.

Montpellier, l’exception en Ligue 1

Du côté de la Ligue 1 maintenant, la donne est très largement différente. Oubliez les Betclic et autres Winamax, qui équipaient jadis l’OL, l’OM ou même l’AS Saint-Etienne, on ne compte plus qu’un bookmaker en tant que sponsor principal cette saison : PasinoBet, du côté du Montpellier HSC.

Arrivé récemment sur le marché des paris en ligne, et d’ailleurs déjà l’un des tous meilleurs si l’on en croit le classement des bookmakers de Wincomparator, PasinoBet est ainsi le seul site de paris sportifs à s’afficher en grand sur une tunique de Ligue 1, là où ses concurrents ont préféré se positionner sur les shorts (Winamax au LOSC par exemple), ou encore le bas du dos (Unibet au PSG). Un positionnement qui fait forcément mouche auprès des spectateurs assidus du championnat de France, et qui explique peut-être le bon développement du bookmaker aujourd’hui dans l’Hexagone. Filiale du groupe Partouche, PasinoBet serait en effet l’un des bookmakers ayant le plus engrangé de nouveaux joueurs ces derniers mois, selon des premiers bruits de couloir non-officiels.

Liga deuxième marché, rien pour le duo Allemagne-Italie

Avec seulement 5% de ses clubs affichant en grand un bookmaker, la France est ainsi loin de sa voisine Premier League, mais aussi de la Liga espagnole, qui compte elle aussi bon nombre de sites de paris sur les tuniques de ses clubs.

A l’inverse de l’Italie, législation oblige, et de l’Allemagne qui ne comptent aucun bookmaker en tant que sponsor maillot, la Ligue chère à Javier Tebas dispose ainsi de 8 clubs dotés d’opérateurs de jeux en ligne sur leurs maillots, pour un total de 40% des formations.

Du plus au moins connu, on retrouve ainsi Bwin sur le maillot de Valence – un grand habitué du genre – Winamax sur celui de Grenade, Betway sur le trio Levante-Alavés-Leganes, mais aussi Marathon Bet au FC Séville, KirolBet à Osasuna et Betfred à Majorque. Des bookmakers en nombre aussi donc, de l’autre côté des Pyrénées, mais qui devraient toutefois disparaître progressivement au fil des années, l’Espagne étant de plus en plus rigide concernant la publicité liée aux Jeux d’argent sur son territoire.

Le début d’un grand débat sur l’addiction au jeu et la place des bookmakers sur les terrains de football ? La question mérite en tout cas d’être posée. Betway lui, bookmaker le plus représenté dans les cinq championnats avec 4 sponsoring maillots, ne semble pas de cet avis. West Ham, Levante, Alavés et Leganes non plus. A croire que les bonnes idées ne peuvent venir que de championnats moins huppés.

Sébastien Couix

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !