Restons connectés

PKFoot

Ces clubs qui imposent des voitures à leurs joueurs

Marketing

Ces clubs qui imposent des voitures à leurs joueurs

L’association des clubs et des marques automobiles date de l’existence du marketing dans le football. Les équipes les plus concernées ont en effet chacune un partenaire automobile. Ces constructeurs peuvent imposer certaines règles plus ou moins importantes en fonction de l’ampleur du contrat.

Les clubs de foot et le partenariat avec des constructeurs automobiles

Le partenariat fructueux entre les grands noms de l’automobile et les clubs de foot est plus que jamais d’actualité.

Sedan et Smart

Sedan, club sportif très respectable, monte pour la première fois sur scène en 1999 au grand étonnement de tous. Le foot business était peu compatible avec leur football ouvrier. Cette situation ne garantissait donc pas à des clubs comme Sedan une évolution dans le monde du foot. Smart leur offrit tout de même en 2000 un contrat de sponsoring en fournissant une Fortwoaux aux joueurs du club.

Ces clubs qui imposent des voitures à leurs joueurs

PSG et Renault

Depuis 2018, le PSG est soutenu en France par Renault. Ce contrat d’une valeur de 6 millions d’euros par an est valable pour 3 ans et associe M’Bappé ou encore Neymar à la Mégane GT-Line. Les pièces détachées de Renault sont disponibles sur motordoctor.fr le site et il est possible de suivre toute L’actualité des véhicules de la marque partenaire du géant de la capitale.

Valenciennes et Toyota

La marque Toyota et le Football Club de Valenciennes sont partenaires depuis 2004. Lors du dixième anniversaire de leur partenariat, ils ont procédé au renouvellement du contrat en 2014 et en 2016 (pour 3 ans) malgré les difficultés rencontrées sur le terrain, sans désormais apparaître sur le maillot.

Ces clubs qui imposent des voitures à leurs joueurs

Les implications du partenariat entre club de foot et constructeurs

Le sponsoring emmène un club à imposer à ses joueurs la marque de voiture à utiliser. En faisant cela, ces derniers constitueront de véritables leviers de marketing pour les marques. Le non-respect du contrat donne droit à des sanctions. Ainsi, va écoper d’une amende de 50 000 € pour être arrivé à l’entraînement avec une McLaren 570 S Spider et non pas en Audi (actionnaire et sponsor du club). Le Français s’est excusé en justifiant que le rétroviseur de sa voiture de fonction était endommagé. Les conséquences d’un tel contrat ont de quoi soulever quelques doutes.

Ces clubs qui imposent des voitures à leurs joueurs

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Marketing

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour