AvideceWopyBalab

Le 29 novembre 2021, le Ballon d’Or France Football a été décerné. C’était une cérémonie très attendue, car elle semblait être la plus ouverte et la plus indécise depuis une dizaine d’années. Déjà recordman en la matière, Lionel Messi a été une fois de plus le grand lauréat. Le génie argentin a remporté son 7e Ballon d’Or, ce qui le conforte un peu plus dans l’histoire du football. Mais il se trouve que sa victoire est vivement contestée dans tous les coins de la planète.

Comment comprendre ce classement, et quel en était son contenu ? Retour sur cette distinction qui marquera à jamais l’histoire du football. 

Messi remporte son 7e Ballon d’Or : un record historique

Le 1er décembre 2021, Lionel Messi a présenté son 7e Ballon d’Or au public parisien dans un Parc des Princes surchauffé. Il s’agit de sa première distinction du genre sous les couleurs parisiennes, et rien ne dit qu’elle sera la dernière. Mais voilà, ce 7e sacre est très contesté, même par les légendes du ballon rond.

Plusieurs joueurs se sont démarqués au courant de l’année 2020-2021, aussi bien sur le plan collectif qu’individuel. Parmi ceux qui faisaient office de grands favoris, on retrouve le polonais Lewandowski, l’italien Jorginho, le français Karim et l’argentin Lionel Messi. Cette distinction était au centre de toutes les attentions, aussi bien des footballeurs que des bookmakers, sans oublier les passionnés qui cherchaient  comment gagner de l’argent au casino en pariant sur le lauréat de cette année. Chacun des candidats ci-dessus cités jouissait d’une belle cote en ligne, et les paris allaient bon train.

Si tout le monde voyait l’attaquant vedette du Bayern Munich (auteur d’une année folle avec 51 buts au soir du 29 novembre) décrocher le précieux sésame, c’est bien la Pulga qui était sur la plus haute marche du podium, la 7e fois de sa vie. Durant la cérémonie, le principal intéressé a semblé être le premier surpris par sa victoire. En recevant son trophée, il a rendu hommage à Robert Lewandowski en ces termes : « Je veux dire à Robert que c’est un honneur de me battre à tes côtés. Tu méritais ton Ballon d’or l’année dernière. Tout le monde était d’accord. J’espère qu’on va te le donner et que tu l’auras chez toi, parce que tu le mérites ».

Pour mieux comprendre le classement, peut-être faut-il comprendre comment le vote s’est déroulé.

Le déroulement du Ballon d’Or

Le collège des participants au vote du Ballon d’Or est constitué de 180 journalistes issus de 180 pays. Chacun d’eux est invité à donner un classement qui va de 1 à 5, en attribuant des points selon la position du joueur : 1 point pour le dernier, 2 point pour le 4e, 3 points pour le 3e, 4 points pour le 2e et 6 points pour le 1er. Le même jury a la responsabilité de décerner le trophée Lev Yachine, qui récompense le meilleur gardien de l’année. Pour information, le trophée Kopa (qui récompense le meilleur jeune joueur de moins de 21 ans) est décerné par les votes de 32 anciens lauréats du trophée. Le Ballon d’Or féminin est décerné par un jury composé de 50 journalistes.

Le classement final du Ballon d’Or 2021

Voici donc le classement final du Ballon d’Or 2021 :

  1. Lionel Messi (Argentine/ Barcelone) : 613 points
  2. Robert Lewandowski (Pologne/Bayern Munich) : 580 points 
  3. Jorginho (Italien/Chelsea) : 460 points
  4. Karim Benzema (France/Real Madrid) : 239 points
  5. N’Golo Kanté (France/Chelsea) : 186 points
  6. Cristiano Ronaldo (Portugal/Manchester United) : 178 points
  7. Mohamed Salah (Egypte/Liverpool) : 121 points
  8. Kévin De Bruyne (Belgique/Manchester City) : 73 points
  9. Kylian Mbappé (France/Paris-Saint-Germain) : 58 points
  10.  Gianluigi Donnarumma (Italie/PSG) : 36 points

Les facteurs clé de son sacre

En club, Lionel Messi est assez transparent avec le PSG. Quelques mois auparavant, il était encore au FC Barcelone, et l’équipe a terminé à la 3e place du classement de l’exercice précédent, 7 points derrière le champion l’Atlético de Madrid. Dans les clasicos contre le Real Madrid (match le plus regardé de la planète), Lionel Messi a essuyé deux défaites, sans compter une autre face à l’Atlético. En somme, sa saison en club a été médiocre, mais il l’a terminée avec le titre de meilleur buteur du championnat (pour la 5e fois d’affilée) avec 30 buts et 9 passes décisives. Il a inscrit 35 % des buts de son équipe en championnat, et ce n’est pas rien. Sur la scène continentale, il a été éliminé dès les 8e de finale avec le FC Barcelone (1-4 et 1-1 contre le PSG).

Toutefois, l’été 2021 de l’Argentin aura été prolifique. Le 11 juillet 2021, il a enfin pu soulever son tout premier trophée avec l’équipe nationale d’Argentine en remportant la Copa America face au Brésil. Messi n’a pas pu retenir ses larmes et a éclaté en sanglots après le coup de sifflet de l’arbitre. En plus de la victoire finale, il a terminé le tournoi avec les titres de meilleur joueur et meilleur buteur. Pour rappel, il avait déjà perdu 4 finales avec cette équipe : 2014 (Coupe du monde), 2007, 2015 et 2016 (Copa America). 

Des légendes du foot crient au scandale

La remise de ce Ballon d’or à Lionel Messi a été vivement contestée partout dans le monde. Les médias, les fans, des footballeurs en activité ainsi que d’autres légendes de ce sport ont exprimé leur mécontentement. Toni Kroos, le milieu de terrain du Real Madrid a lâché : « Ce n’est absolument pas mérité pour Messi. Il ne fait aucun doute que Lionel et Cristiano (Ronaldo) ont été les joueurs de la décennie mais cette année, il y en avait clairement des meilleurs qu’eux ». s’est également exprimé : « c’est extrêmement difficile pour moi de donner du crédit à ce Trophée ». Des anciens Ballon d’Or comme Jean-Pierre Papin et Lothar Matthäus se sont également indignés : « Avec tout le respect que je dois à Messi et aux autres grands joueurs nommés, aucun ne l’avait autant mérité que Lewandowski. Certes, Messi a gagné la Copa América avec l’Argentine, mais à Paris il est transparent ».

Quel que soit ce qui pourra être dit, l’histoire retiendra que le génie argentin a remporté son 7e Ballon d’Or, confortant davantage son nom et sa légende dans l’histoire du football.