AvideceWopyBalab

Le conflit Russo-Ukrainien fait malheureusement de terribles ravages, civiles, militaires ou logistiques. Le monde du sport s’est retrouvé également touché par cette guerre. Mais sur des faits plutôt inédits. Revenons dessus.

Bashing des athlètes russes : Quel intérêt ?

Depuis le point de départ de ce conflit, les sanctions tombent jour après jour à l’égard du peuple et de l’économie russe. Des sanctions souvent logiques mais parfois aussi assez illisibles de mon point de vue. J’entends les sanctions économiques, commerciales et géopolitiques à l’encontre d’un belligérant. Je comprends beaucoup moins celles en direction d’hommes et de femmes qui n’ont strictement rien à voir avec cette guerre. Notamment les athlètes russes.

Faute de pouvoir les embêter autrement, les différentes fédérations internationales n’ont rien trouvé mieux que de purement et simplement bannir de nombreuses personnalités et équipes sportives russes. Mais pourquoi ? Juste en se basant sur le fait qu’elles soient russes… Mais quel lien ont-ils avec cette guerre ? Connaissons-nous au moins leur opinion sur le sujet ?

Les exemples sont légion et touchent toutes les disciplines sportives. Nikita Mazepin en Formule 1, toutes les équipes russes engagées dans des compétitions continentales en Football (y compris l’équipe nationale !). En résumé, cela impacte la majorité des sports puisque le Comité International Olympique recommande de bannir tous les athlètes russes et biélorusses des compétitions internationales. Le comble dans cette histoire est que l’on demande à de nombreux sportifs russes de prendre position contre cette guerre…sous peine d’être sanctionnés ou quand bien même certains le sont déjà ! Ont-ils seulement le droit d’être gênés par cette déferlante médiatique ou tout simplement n’avoir aucune opinion sur le sujet ? Ou bien encore de le penser sans pour autant le clamer haut et fort dans les médias ? N’est-ce pas cela la liberté de penser et d’expression dans nos « impeccables » démocraties ?

Un exemple récent : Andriy Yarmolenko a interpellé de manière très musclée les footballeurs russes sur les réseaux sociaux, leur reprochant de ne pas prendre position publiquement contre les agissements de leur président. La réponse du capitaine de la sélection russe Artem Dzyuba ne s’est pas faite attendre. La voici : «Je suis contre toute guerre. La guerre est effrayante. Mais je suis aussi contre l’agressivité et la haine humaines, qui acquièrent chaque jour des proportions prohibitives. Je suis contre la discrimination fondée sur la nationalité. (…) Combien de colère, de saleté et de bile ont été déversées sur tous les Russes maintenant, quelle que soit leur position ou leur profession ?». Je l’ai trouvé très juste dans ses propos. Depuis, Yarmolenko très touché par ce conflit, s’est distingué par une attitude très noble envers son peuple, en donnant 90 000€ de sa poche pour soutenir l’effort de guerre ukrainien.

Autre exemple, les sanctions sévères à l’encontre du président de Chelsea Roman Abramovitch. Lui qui a tant donné pour ce club se retrouve aujourd’hui persona non grata du côté de Londres. Il a donné à Chelsea une envergure internationale, construit une équipe capable de jouer les premiers rôles sur la scène nationale et européenne. On lui reproche une certaine amitié avec le chef de l’Etat russe. D’accord, mais encore une fois quel rapport avec le sport ? Certes, sa fortune a toujours fait jaser au pays de la Perfide Albion. Mais aujourd’hui, les médias britanniques lui cherchent tous les poux possibles sur sa tête…Ils l’accusent désormais de corruption quant à la provenance de sa fortune. Comme par hasard…

Allons encore plus loin dans l’inutile quand le président de la Fédération Ukrainienne de Tennis milite pour que le numéro 1 mondial Daniil Medvedev soit interdit de jouer tous les tournois du Grand Chelem. Toujours en Tennis, la star Ukrainienne Elina Svitolina a décidé de se retirer d’un tournoi pour ne pas avoir à affronter une joueuse russe au premier tour. Le tout en précisant que sa décision ne vise pas les sportifs russes mais la Russie en général. Sur ce coup là, ironie du sort, c’est pourtant plutôt l’inverse qui se produit…

Selon moi, ces sanctions vont trop loin et sont surtout…dénuées de sens. Elles punissent des hommes qui vivent de leur passion au prix de nombreuses années d’efforts et de sacrifices. Empêcher la sélection russe de jouer sa chance lors de la prochaine coupe du monde doit être horrible à vivre pour les joueurs. Nous connaissons l’importance du sport pour le modèle soviétique prôné par Vladimir Poutine. C’est en effet un axe majeur de sa politique. Mais en voulant punir un homme, un état, la communauté internationale pénalise tout un peuple qui, de près ou de loin, n’a rien à voir avec ce conflit. Et les sportifs en font partie. Je peux comprendre qu’ils se sentent lésés.

Ces sanctions, toutes aussi lourdes les unes que les autres, ne peuvent qu’attiser la haine de millions d’innocents. Des russes du monde entier qui subissent les quolibets incessants de leurs voisins d’hier. Soyons clair, je condamne bien évidemment la guerre et toute forme de violence. A condition aussi que cela soit valable dans les deux sens. Ces exemples de représailles envers un peuple ont eu des conséquences graves par le passé. Ne l’oublions pas. Et en espérant bien sûr que cela n’aille pas plus loin…