AvideceWopyBalab

Ô São Paulo déjà célébré le titre de Coupe du Brésil 2023 lorsque Dorival Júnior s’est adressé aux joueurs de Flamengo, qu’il a dirigé la saison dernière, et les a consolés pour la deuxième place. L’un des plus longs câlins a été donné Bruno Henriqueun joueur avec lequel il pourrait retravailler en 2024.

Pour le moment, aucune négociation n’est en cours pour que l’attaquant, qui n’a un contrat avec Flamengo que jusqu’en décembre, devienne un renfort pour São Paulo. Mais son nom est à l’ordre du jour à Morumbi et, en cas d’échec de la reconduction à Rio de Janeiro, les tricolores étudient l’attaque.

Bruno Henrique a reçu une première offre de renouvellement de Flamengo avec seulement un an de contrat, ce qui n’a pas plu au joueur et à son staff. São Paulo n’est pas le seul à être conscient de cette situation, avec des clubs comme palmiers e Guilde également déjà identifiés comme parties intéressées possibles.

Le fait est que, indépendamment des difficultés du métier, Bruno Henrique correspond exactement au profil que Dorival Júnior a clairement indiqué qu’il envisageait des renforts en 2024, année au cours de laquelle Tricolor reviendra concourir pour le titre. CONMEBOL Libertadoresune place garantie avec le titre de la Copa do Brasil.

« Si São Paulo veut rester à nouveau au premier rang, nous devons penser aux joueurs du niveau de Lucas. São Paulo a toujours eu des joueurs de ce niveau ici, et nous ne pouvons pas les perdre, bien au contraire. Les départs seront ponctuels, et des embauches seront nécessaires, dans certaines situations », a déclaré l’entraîneur en conférence de presse.

Pour signer Bruno Henrique, s’il ne reste pas à Flamengo, São Paulo estime avoir des atouts. Dorival lui-même, proche de l’athlète, en est un ; Rafinha, l’un des meilleurs amis de l’attaquant, un autre.

Lucas Moura restera-t-il à São Paulo en 2024 ?

Également mentionné par Dorival dans sa projection pour l’année prochaine, définie comme « fondamentale » pour l’équipe, lui-même Lucas Moura ce n’est pas une certitude pour 2024, puisque son contrat se termine en décembre.

Initialement, l’engagement de São Paulo, lors de son embauche, était qu’il serait libre pour un nouveau défi, mais la direction parie sur de bonnes relations et aussi sur la perspective de concourir en Libertadores pour convaincre Lucas de rester. Les conversations avec le joueur durent depuis un certain temps.

« Nous avons déjà parlé à Lucas, nous parlons tout le temps à l’athlète. La combinaison n’est pas chère. L’accord est qu’il partira en décembre, mais nous voulons et ferons tout notre possible pour que Lucas reste », dit Carlos Belmontedirecteur du football tricolore, dimanche à Morumbi.

« Il est fondamental, comme les autres athlètes, pour cet exploit. Lucas est arrivé et en deux jours, il s’est installé avec le casting. Nous ferons tous les efforts possibles et tout ce qui est en notre pouvoir pour garantir que Lucas reste. Je vois en lui le plaisir d’être et de revenir à São Paulo. Maintenant il faut travailler pour qu’il continue avec nous», a ajouté le réalisateur, dans la même veine que Dorival.

« Si nous voulons voir São Paulo à nouveau fort, en mesure de chercher de grands titres, nous avons besoin de joueurs de ce niveau au club. Lucas sait à quel point il est important. Nous devons avoir des joueurs de ce niveau dans notre groupe, São Paulo Il faut à nouveau avoir des joueurs de ce niveau. Je n’ai aucun doute que, s’il se sent bien, à l’aise, il ne partira guère. Il connaît le respect qu’il a acquis auprès des supporters, dans notre groupe. Il est essentiel pour nous de viser pour de plus grandes choses », a déclaré l’entraîneur.

São Paulo va-t-il vendre des joueurs de l’équipe championne ?

D’un autre côté, Belmonte et Dorival ont également évoqué le départ probable d’athlètes à la fin de la saison. Cette année, ce sont principalement les jeunes joueurs de l’équipe, comme Beraldo, Pablo Maia et Rodrigo Nestor, qui ont reçu des enquêtes, mais São Paulo a répondu à la demande de l’entraîneur d’éviter toute défaite en 2023, en se concentrant sur la compétition pour les titres sur le terrain.

Maintenant que l’année se termine et que São Paulo ne dispose toujours pas d’une situation financière confortable, il est probable qu’au moins une négociation ait lieu, mais Belmonte garantit des remplacements adéquats.

« Il faut toujours embaucher et il faut aussi attendre les départs. Nous devons toujours travailler avec le casting. Le football est très dynamique, les choses changent vite. Cette équipe qui a remporté aujourd’hui la Copa do Brasil, a éliminé Palmeiras en quarts de finale, Corinthiens en demi et Flamengo maintenant. Quelles équipes plus fortes que celle-là trouverons-nous chez les Libertadores ? Plus fort je ne crois pas, mais peut-être au même niveau. Nous sommes dans une bagarre. Bien sûr, nous en voulons toujours plus.

« Nous pensons aux autres joueurs si c’est le cas. Si on a des sorties en fin d’année… C’est très calme. Nous avons constitué un effectif très compétitif et l’essentiel est de le maintenir : des joueurs engagés sous les couleurs de São Paulo », a-t-il conclu.

Les prochains matchs de São Paulo :

  • Coritiba (C) – 27/09, 19h (heure de Brasilia) – Brésilien

  • Corinthiens (C) – 30/09, 18h30 (heure de Brasilia) – Brésilien

  • Vasco (F) – 10/07, 18h30 (heure de Brasilia) – Brésilien