AvideceWopyBalab

Avec une (très) grosse base de données et des scouts bénévoles à travers le monde, FM est devenu une référence de scouting, à tel point que le jeu est utilisé par des entraîneurs ou des clubs pour découvrir de nouveaux talents. Mais ont-ils bons à chaque fois ? Les prospects d’hier sont-ils les stars d’aujourd’hui ? C’est ce qu’on va essayer de vérifier, en se penchant sur les jeunes français les plus en vue de l’édition Football Manager 2016, sortie en novembre 2015.

Sur Football Manager, les joueurs sont notés en fonction de leurs capacités, mais ont également une note de potentiel. C’est cette valeur qui va déterminer la marge de progression d’un joueur. Plus elle est haute, plus on a de chances d’être tombé sur un crack. Mais rien n’est assuré, puisque cette valeur est aléatoire et même si un joueur a de bonnes dispositions, son éclosion n’est pas assurée à 100%. Pour vérifier ça, top 5 des français de moins de 20 ans avec le plus gros potentiel sur FM 2016 :

1.

19 ans. Tout juste transféré à Manchester United pour 60M€ plus 20Me de bonus, l’attaquant formé à Lyon sortait d’une saison très prometteuse à Monaco. Néo-international A, il devenait alors l’un des joueurs les plus chers de l’histoire. Et maintenant ?
Titulaire chez les Red Devils quand les blessures le laissent tranquille, il n’a pour autant pas confirmé tous les espoirs qu’on avait en lui. Potentiel top mondial sur FM 2016, il n’est pas (encore?) arrivé à ce statut aujourd’hui. La faute aux pépins physiques, à son mental parfois friable ? Un parcours en demi-teinte pour le natif de Massy, même s’il reste un titulaire dans un top club et un international A.

2.

19 ans. Lui aussi transfuge à l’été 2015. Coman sortait d’une saison d’apprentissage à la Juve, après avoir refusé de signer pro au PSG. 20 matchs, 1 but et deux passes décisives chez la Vieille Dame pour sa première année au haut niveau. Direction le Bayern Munich, en prêt payant de deux ans. Et maintenant ?
Buteur en finale de Ligue des Champions contre son club formateur, Coman a atteint les sommets européens en club. Capello disait de lui qu’il « rejoignait sur la liste des erreurs de la Juve », qui ne lui a pas laissé assez de temps pour s’épanouir. Champion partout où il est passé, international A, successeur de Ribéry au Bayern, beau développement. Surtout pour un joueur freiné par des blessures importantes et récurrentes. Il est très proche d’avoir pleinement converti le potentiel qu’FM lui prêtait.

3. Anthony Maisonnial

17 ans. Premier gardien de la liste ! Stéphanois de naissance, Maisonnial signait en mai 2015 son premier contrat professionnel chez les Verts. Alors dans le groupe U17 et Gambardella, il s’entraînait déjà régulièrement avec les professionnels. Et maintenant ?
Son parcours est moins clinquant que les deux précédents. Il a connu en 2016 ses premiers pas avec les pros, avec une entrée en jeu puis une titularisation. Seules fois où il jouera en Ligue 1. Une saison quasi blanche à Sion (2018-2019), une renaissance au Paris FC (13 matchs en 2019-2020) puis un départ à Bourg-Péronnas en National à l’hiver 2021. Beaucoup d’échelons restent à gravir pour confirmer le potentiel accordé par Sports Interactive.

4.

19 ans. 2 minutes chez les pros avec l’Atlético et de belles promesses en 3e division et en Youth League. Le défenseur central qui peut dépanner à gauche a fait son entrée dans le groupe de Simeone pendant l’été et se prépare à disputer sa première saison au haut niveau. Et maintenant ?
3e défenseur le plus cher de l’histoire au moment de son transfert vers le Bayern en 2019, Lucas s’est hissé dans le top dans son secteur de jeu. Champion du Monde, le Bavarois part pour l’Euro dans la peau d’un titulaire. Le potentiel est confirmé, et ce n’est sûrement pas fini.

5.

19 ans. Auteur d’une belle première saison en Ligue 1 avec le SM Caen, Lemar s’est montré au Tournoi de Toulon et rejoint Monaco. Pouvant évoluer en meneur de jeu et sur les ailes, il arrive sur le rocher en même temps que d’autres espoirs offensifs. Et maintenant ?
Après de très belles choses, sa dernière saison sur le Rocher restait en demi-teinte. Il rejoint l’Atlético pour 70M€ mais peine à s’y imposer réellement. Avec ce qu’il a montré à Monaco, on peut rester sur notre faim quant à ses derniers exercices, mais Lemar s’est fait un nom depuis 2015, joue sous Simeone et garde les faveurs de Deschamps. Pas trop mal, pas encore aussi haut que prévu par le jeu pour l’instant.

Sur ces cinq joueurs, on compte trois Champions du Monde. Pas loin du statut de crack annoncé en 2015 ! Les scouts de Sports Interactive ont eu presque tout bon sur cette « cuvée », même s’il est vrai que certains avaient déjà montré de belles dispositions en pro. Et qui sait, peut-être que Maisonnial prouvera d’ici quelques temps que ses notes de l’époque ne sont pas entièrement fausses.

L'équipe PKFoot

Toute l'équipe du blog a collaboré à la rédaction de ce dossier, afin de vous fournir leur point de vue et ressenti. PKFoot est (aussi) une grande et belle équipe !