AvideceWopyBalab

C’est l’heure. Ce mardi (19), le Ligue des champions revient pour concourir dans une nouvelle saison avec le début de la phase de groupes. 32 équipes en compétition pour le titre le plus convoité du football européen.

Et le ESPN.com.br Vous ne pouviez pas quitter votre fan de sport sans savoir à quoi s’attendre de l’édition de la saison 2023/24, séparant 10 questions pour former le guide complet.

De l’analyse de la dispute pour le titre aux curiosités sur la nouvelle édition, vous trouverez ci-dessous les principales informations pour vous tenir au courant du plus grand tournoi interclubs du Vieux Continent.

Le premier tour du tournoi aura lieu cette semaine, les 19 et 20, avec 16 matchs répartis dans les huit groupes.

Des favoris aux nouveaux arrivants : 10 raisons de regarder la première Ligue des Champions sans Messi et CR7 depuis 20 ans

*Contenu sponsorisé par Betfair.net, Motorola, Claro, Ford et Corega

1 – La première Ligue des Champions sans CR7 et Messi après 20 ans

Une nouvelle ère commence dans le principal tournoi de clubs de la planète. Pour la première fois depuis 20 ans, ni l’un ni l’autre Cristiano Ronaldo n’est-ce pas Lionel Messi Sera dans votre litige. Deux des principaux acteurs de l’histoire de la compétition, ils ont tous deux quitté le football européen en 2023 pour poursuivre de nouvelles voies dans leur carrière.

La dernière fois que la phase de groupes de la Ligue des champions a débuté sans l’un des deux, c’était en 2002/03. Cette année-là, le Milan est devenu champion du Juveet Ruud Van Nistelrooy a été le meilleur buteur, avec 12 buts marqués.

Des favoris aux nouveaux arrivants : 10 raisons de regarder la première Ligue des Champions sans Messi et CR7 depuis 20 ans

2 – Haaland champion, Mbappé rêve, Bellingham au Real : l’heure de passer le relais ?

Sans Cristiano et Messi, de nouvelles stars commencent à « envahir » le panthéon de la Ligue des champions. Et la nouvelle génération semble déjà prête à prendre la tête du football européen. Erling Haaland Il a déjà accumulé des chiffres impressionnants au début de sa carrière et, en plus d’être le meilleur buteur, il a remporté le titre la saison dernière.

D’autres noms de la nouvelle génération rêvent de cet exploit. Il est vrai que Kylian Mbappéqui a été finaliste en 2019/20 avec le PSG. Un autre est Jude Bellinghamloué pour son poids en or par le Real Madrid et qui a déjà été décisif dans un club habitué aux conquêtes européennes.

3 – Les stars qui ont changé de chemise

Lors du mercato estival européen, de nombreux noms célèbres ont changé de club. Champions du tournoi, Ange Di Maria e Sergio Ramos sont retournés dans leurs « maisons ». Le premier portera la chemise du Benficatandis que le second revient au Séville. Capitaine du dernier titre, Ilkay Gündogan déplacé vers le Barcelone.

Le champion actuel Manchester Cityje suis même allé au marché et j’ai apporté Si Guardiol, Matheus Nunes, Jérémy Doku e Matthieu Kovacic. Grand rival en finale première ligueo Arsenal s’est également renforcé pour le retour en Ligue des Champions, avec des temps forts pour Declan Riz e Kai Havertz. Qui a quitté l’Angleterre était Harry Kanequi partait de Tottenham pour le Bayern Munich.

4 – Sans Neymar, qui assumera le rôle brésilien ?

Un autre nom également exclu de la course à la Ligue des champions est Neymar, qui a quitté le PSG et est parti à Al Hilal, en Arabie Saoudite. Grand nom du football brésilien au sein du football européen depuis une décennie, il est temps qu’un nouveau joueur assume ce rôle.

Pas de Real Madrid, Vinicius Jr. e Rodrygo, champions et protagonistes depuis deux ans, apparaissent comme les favoris de cette « dispute ». Avec le retour d’Arsenal dans le tournoi, Gabriel Jésus e Martinelli Il y en a deux autres qui apparaissent comme concurrents. Dans d’autres positions, des noms comme Casemiro, Marquinhos e Ederson courir dehors.

5 – De la mort aux babas : analyse des groupes les plus difficiles et les plus faciles

Dans les huit groupes, certains se distinguent par leur niveau le plus élevé et d’autres par leur niveau le plus bas. Nous avons donc demandé aux commentateurs André Donke, Fernando Campos, Leonardo Bertozzi et Ubiratan Leal : quels groupes ils trouvent les plus faciles et les plus difficiles.

Pour le « groupe de la mort », la réponse a été unanime : F est le plus difficile, y compris le PSG, Borussia DortmundMilan et Newcastle. Un autre groupe cité comme l’un des plus compliqués est D, avec l’Inter Milan, Benfica, Red Bull Salzbourg e La vraie société.

Parmi les plus « faciles », les réponses étaient plus variées, mais une a été la plus citée : G, avec la présence de Manchester City, RB Leipzig, étoile rouge e Jeunes garçonsavec mention honorable à H, à Barcelone, Porto, Chakhtar Donetsk e Royal Anvers.

6 – Champion de la ville. Êtes-vous préféré pour être bi?

Après de nombreuses déceptions, Manchester City a réussi à remporter le titre de Ligue des Champions la saison dernière. Désormais, il apparaît comme le favori du deuxième championnat. Cet exploit n’a été réalisé que quelques fois, le Real Madrid étant le dernier avec le trio entre 2016 et 2018. Avant cela, le dernier double champion était Milan en 1989 et 1990.

Pour essayer d’arrêter le citoyensDeux autres équipes apparaissent également comme favorites : le Real Madrid, qui maintient sa base et est le plus grand champion du tournoi avec 14 titres, et le Bayern Munich, renforcé par des noms comme Harry Kane.

7 – Est-ce que quelqu’un court dehors ?

La saison dernière, Inter Milan et Milan « surpris » d’atteindre la demi-finale, le Nerazzurri arriver à la décision. Pour la nouvelle année, certains clubs rêvent de titre, mais échouent.

Forts de leurs titres l’an dernier, Barcelone et Naples Ils maintiennent leurs bases et peuvent surprendre. Arsenal a également réalisé une bonne campagne dans son pays, revenant au tournoi avec des renforts pour ajouter plus de poids à l’équipe. Auparavant favorisé par les grandes stars, le PSG est renouvelé et avec moins de projecteurs.

8 – Quelle est la valeur de l’obligation en espèces ?

Au total, 2 milliards d’euros seront distribués aux clubs, répartis en quatre catégories :

  • 30% de sommes fixes liées à la performance (victoires et classements) = 600,6 millions d’euros

  • 25% de frais de participation initiaux à la phase de groupes = 500,5 millions d’euros

  • 30% base montants et coefficients = 600,6 millions d’euros

  • 15% à montants variables (pool de marché) = 300,3 millions d’euros

Découvrez ci-dessous les récompenses selon les résultats et la participation à la phase de groupes :

Des favoris aux nouveaux arrivants : 10 raisons de regarder la première Ligue des Champions sans Messi et CR7 depuis 20 ans

9 – Où et quand aura lieu la finale ?

La Ligue des Champions a déjà une date de clôture. La finale aura lieu le 1er juin 2024 au mythique stade de Wembley, à Londres. Ce sera la 8ème finale que le stade accueillera du tournoi, un record historique. Dans l’ère actuelle, appelée Ligue des Champions, c’est la troisième, après 2011 et 2013.

10 – L’année dernière dans le format actuel. Qu’en sera-t-il à partir de 2024 ?

Cette édition sera historique car c’est la dernière dans le format actuel de la compétition, avec 32 clubs répartis en 8 groupes dans lesquels les deux meilleures équipes accèdent aux huitièmes de finale. À partir de 2024/25, quatre équipes supplémentaires atteindront la phase finale, qui aura un tout nouveau modèle de compétition.

Au cours de la nouvelle année, la première phase sera appelée « phase de championnat », où toutes les équipes seront placées dans un seul groupe, avec un seul classement. A ce stade, la répartition des matchs sera la suivante :

  1. Lors d’un tirage au sort, les 36 équipes seront réparties en quatre pots.

  2. Chaque club affrontera deux équipes de chaque pot.

  3. De chaque pot, il y aura un match à domicile et un à l’extérieur.

  4. Les clubs d’un même pays ne s’affronteront en principe pas.

En phase de championnat, 24 équipes se qualifient pour les huitièmes de finale. Les huit premiers accèdent directement aux huitièmes de finale. Du 9e au 16e, les équipes s’affrontent pour des éliminatoires préliminaires. Contrairement au format actuel, aucune équipe éliminée dès la première phase ne disputera la Ligue Europa en guise de « compensation ».