AvideceWopyBalab

Le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, donne ses impressions sur le dernier match des Bleus dans les éliminatoires de l’Euro 2024, demain soir en Grèce.

Entrant dans les annales en remportant samedi dernier sa plus grande victoire toutes compétitions confondues, contre Gibraltar (14-0), la France clôturera ce mardi ses qualifications pour le championnat d’Europe 2024 sur le terrain grec. Un match qui pourrait permettre à Didier Deschamps et aux Bleus de conclure en beauté des éliminatoires jusqu’à présent parfaites, avec sept victoires en sept matchs et la première place du groupe B avec 21 points, et une avance de six points sur les Pays-Bas.

“Certains n’étaient même pas encore nés”

Invité aujourd’hui devant les médias, l’entraîneur des champions du monde 2018 a été questionné sur la possibilité pour ses joueurs de remporter une huitième victoire consécutive. Lorsqu’on lui a demandé s’il avait déjà réussi une telle performance en tant que joueur lors des éliminatoires de l’Euro 1992, l’ancien manager de l’Olympique de Marseille ne s’y attarde pas.

“C’était mon époque, ce n’est pas leur époque. Ce n’est pas un Grand Chelem. Ce n’est pas le Grand Chelem du rugby. Nous ne jouerons pas demain pour ne pas gagner. Si ce n’est qu’une victoire de plus, cela ne nous donnera pas plus de garanties. Je ne vais pas leur parler du passé. Certains n’étaient même pas encore nés. Trouver des motivations… Est-ce que c’en est une ? C’est toujours bien de réaliser la meilleure phase de qualifications possible. Ce serait bien de rester invaincus. Cela nous donnerait trois points supplémentaires.

Privés de Warren Zaïre-Emery, victime d’une entorse à la cheville droite contre Gibraltar (14-0), les Tricolores procéderont à de nombreux changements dans l’effectif face à l’équipe de Gustavo Poyet. Parmi les changements notables, le gardien de Lens Brice Samba sera titulaire, à la place de Mike Maignan.