AvideceWopyBalab

L’équipe nationale française a remporté une victoire de 2-1 contre les Pays-Bas, grâce à un doublé de leur capitaine Kylian Mbappé. Didier Deschamps, satisfait de la victoire et de la qualification obtenue par son équipe vendredi soir, a cependant souligné l’importance des prochains défis.

Lors d’une interview avec TF1 après le match, l’entraîneur des Bleus a expliqué sa composition d’équipe et l’utilisation du temps de jeu de certains joueurs en raison de la fatigue accumulée par ces derniers. Il a déploré le fait que les matchs se succèdent tous les trois jours avec un rythme trop intense : « Il est difficile d’enchaîner les matchs tous les trois jours avec un rythme aussi soutenu. Je n’ai pas voulu prendre de risques avec certains joueurs qui ont été laissés sur le banc ce soir. Il y a de la fatigue alors que nous ne sommes qu’en mi-octobre ».

« Il y a un autre objectif désormais »

Lors de la conférence de presse, Didier Deschamps a déclaré avoir une « pensée importante » pour « les proches » et « la famille de la victime » à Arras, et a également souhaité transmettre « un message de paix dans le monde entier ». Il a refusé de « banaliser » la performance de l’équipe nationale, qui s’est qualifiée « à deux journées de la fin » pour l’Euro 2024 en Allemagne. Le sélectionneur s’est dit « très fier » du groupe et a révélé que l’équipe nationale française faisait « partie des meilleurs » sans se considérer comme « la meilleure ».

Cependant, « DD » a fixé un dernier objectif aux Bleus : « Il y a un autre objectif désormais, il faut finir dans les cinq meilleurs premiers. Il ne suffit pas d’être premier. Il faudra plus de 18 points ». Lors des deux dernières journées, la France affrontera Gibraltar à domicile le 18 novembre, puis la Grèce le 21.

« Je n’ai pas de regret »

Exigeant envers son équipe mais sans les accabler, l’ancien entraîneur de la Juventus, de l’AS Monaco et de l’OM n’a exprimé aucun regret quant à sa décision de faire entrer Malo Gusto à la 80ᵉ minute, malgré le but encaissé venant du côté droit à la 83ᵉ minute. Il a expliqué : « Je n’ai pas de regret car Jonathan (Clauss) ressentait des tensions au niveau de sa cuisse. Il a fait beaucoup d’efforts. Le résultat obtenu est la performance que nous voulions ».

Avec 6 victoires en 6 matchs, seulement 1 but encaissé et 13 buts marqués, la France est le leader incontesté de son groupe de qualification, devant la Grèce (2ᵉ, 12 points) et les Pays-Bas (3ᵉ, 9 points).