AvideceWopyBalab

Le nouveau coach du Stade Rennais, Julien Stephan, a été présenté ce lundi au Roazhon Park par le président du club Olivier Cloarec.

Pas vraiment convaincu par les annonces faites récemment (transferts, renforcement du staff…) pour relancer le Stade Rennais après un début de saison décevant en Ligue 1, Bruno Genesio a décidé de partir la semaine dernière. Isolé de ses proches, le technicien français ressentait également de l’ennui depuis quelques mois. Le retour de Julien Stéphan au club n’est pas une surprise compte tenu de ses liens familiaux avec les Pinault.

“À nous de tirer parti de tout cela”

Récemment cité comme l’un des potentiels successeurs de Sylvain Ripoll à la tête de l’équipe de France Espoirs avant la nomination de Thierry Henry, Stéphan a commencé son discours en parlant de son prédécesseur sur le banc de Rennes. “C’est un grand bonheur de revenir. Je tiens à saluer et féliciter Bruno Genesio. J’ai la chance de succéder à un grand entraîneur qui a accompli de grandes choses. En tant que spectateur, je prenais plaisir à regarder les matchs du Stade Rennais ces derniers temps, avec une grande qualité de jeu. À nous de tirer parti de tout cela. Merci Bruno pour tout ce que tu as fait pour le Stade Rennais et bonne continuation”, a-t-il souligné, reconnaissant qu’il n’est plus le même entraîneur qu’il était lors de son premier passage à Rennes entre 2018 et 2021.

Le mercato attendra…

Lors de cette conférence de presse, Stéphan a également abordé ses priorités. “Rétablir une forme de confiance, prendre également le temps d’échanger avec tout le monde. Il est important de bien comprendre l’état du groupe”. Interrogé ensuite sur le mercato hivernal et la possibilité de renforcer la défense, le nouvel entraîneur rennais a éludé la question. “Je ne suis pas là pour parler du mercato. Je suis là pour parler des prochains matchs. La priorité est de préparer le match contre Reims. Il y a des moments pour tout. C’est maintenant le moment de prendre en main et de communiquer. Cela passera par beaucoup de communication pour dynamiser tout cela”, a-t-il conclu.