Restons connectés

Lecture

Thierry Guillou, « le football pour le football » expliqué dans un livre

Écrit par 23 octobre 2018

En janvier dernier, et à quelques mois d’une Coupe du Monde où la place du jeu a fait débat, Thierry Guillou dévoilait Football et formation, une certaine idée du jeu. Plaisir, partage, jeu en mouvement, révélation des talents, le formateur...

L’édito décalé

Vahid succède à Cardoso : navrant

Par Stanislas Skrobala

Supporter lillois, j’adore Vahid Halilhodzic, c’est à lui que je dois mes premières émotions au stade à la fin des années 90′, au point de suivre sa carrière avec attention et de déplorer ses limogeages de Côte d’Ivoire puis du Japon qui lui ont fait rater deux Coupes du monde à la dernière minute.

Et pourtant, je ne me réjouis pas de le voir entraîner à nouveau en Ligue 1. Non pas en raison de ses compétences ou de son style de jeu mais tout simplement car voir un coach se faire lourder au bout de huit journées me désole. Certes, le FC Nantes de Miguel Cardoso n’a pas pris beaucoup de points (6) mais son équipe a globalement été plutôt mal payée par rapport à ses performances et surtout, il n’y avait pas péril en la demeure car il est possible de gagner 4-5 places avec une seule victoire.

Le coach portugais semblait même avoir reçu un soutien public de ses joueurs après le bon nul ramené de Lyon. Cela n’a pourtant pas suffi à Waldemar Kita. Président depuis 2007, il essore ainsi son quatorzième entraîneur avec notamment des passages d’Elie Baup, de Jean-Marc Furlan, de René Girard, de Sergio Conceiçao et de Claudio Ranieri. Sur la période, seul Michel Der Zakarian a pu s’exprimer sur la durée (en 2007-2008 puis de 2012 à 2016).

Espérons pour Vahid, grand buteur nantais au début des années 80, qu’il parvienne à durer un peu mais le choc des caractères avec son président laisse déjà peu d’espoirs.

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Populaire

Retour