« À travers la passion » est une émission de football durant laquelle je m’entretiens et je débats avec un supporter d’un club précis afin qu’il nous parle de sa passion. La naissance de sa passion, son évolution avec le temps, ses souvenirs tristes et joyeux,…

Dans ce douzième épisode, direction les pays de l’Est et plus précisément la Croatie pour parler du club aux plus vieux ultras d’Europe : le Hajduk Split. Pour parler de Split, nous sommes avec Marko.

 

Les supporters des pays de l’Est sont souvent des familles où la passion se transmet de génération en génération, tel une tradition ancienne.

 

Il a pu mettre les pieds une dizaine de fois au Stade de Poljud, notamment pour y voir des barrages d’Europa League. Ses souvenirs les plus forts se déroulent, d’ailleurs, durant ces barrages. Son meilleur souvenir, a eu lieu lors d’un 3ème tour retour face au Shakhtyor Karagandy. Après une défaite 4-2 au Kazakhstan, le Hajduk l’emporte 3-0 avec un but à la 90′ et se qualifie. Son pire souvenir, lui, a lieu au premier tour qualificatif de l’Europa League, cette fois-ci contre le Gzira United, club maltais, qui éliminera le Hajduk d’entrée de jeu dans ces tours préliminaires. Après une victoire 0-2 à Malte, ils s’inclineront 3-1 chez eux et les supporters de Malte ayant fait le déplacement envahiront le terrain.

 

L’une des, voire la, plus grande fierté des supporters se nomme « Torcida ». Il s’agit du plus vieux groupe d’ultras d’Europe, fondé le 8 Octore 1950 lors d’un match face à l’Etoile Rouge de Belgrade. Le virage des Torcida est le poumon du stade de Poljud, c’est la partie qui entraine les chants dans tout le stade. L’inspiration du groupe est brésilienne. Après une Coupe du Monde et un match Yougoslavie-Brésil, les ultras brésiliens ont impressionné les yougoslaves qui se sont inspirés de leurs mouvements pour créer les leurs.

 

Les matchs du Hajduk Split sont très souvent, à l’image des pays de l’Est, dans une ambiance indescriptible pleine de folie, à des classes d’écart des pays de l’Ouest. Un match dans ces pays étant très souvent un moment de réunion, de communion tous ensemble.

Mais parmi tout ces matchs, il y en a un qui compte plus que les autres, celui du derby éternel face au Dynamo Zagreb, l’ennemi juré. Le Nord contre le Sud ; La capitale contre la ville de mer (tels un OM-PSG, un Man Utd-Liverpool, un Réal-Barça). La rivalité est sportive dans ces rencontres mais c’est surtout une guerre entre les supporters les plus bouillants du pays.

 

Depuis 2013, le club n’a plus remporté de trophée et depuis 2005, le club est sans championnat. L’avenir proche ne s’annonce pas très glorieux tant le retard sur le Dynamo Zagreb est important.

 

Pendant près de 30 minutes, partez, avec nous, dans un club peu médiatisé qui a changé la façon de supporter.

Vous pouvez retrouver ce podcast sur l’ensemble des grandes plateformes de streaming (Anchor, Spotify, Apple Podcasts, Google Podcasts, Breaker, RadioPublic & PocketCasts)

Ginodcast

Etudiant en communication, supporter de l'OM et surtout podcasteur à mon temps perdu. Mon envie est de vous faire vivre le football et l'amour des clubs par la voix.