Sans surprise, Didier Deschamps a convoqué des joueurs qu’on a l’habitude de voir pour les matchs à venir face à la Finlande, le Portugal et la Suède. Pourtant, cette trêve internationale était peut-être une bonne occasion pour tester des nouveaux.

En convoquant Costil en quatrième gardien, derrière les habituels Lloris, Mandanda et Maignan, Deschamps ne fait pas qu’envoyer un message à Areola. Il montre aussi indirectement que la relève n’est pas encore prête. En défense centrale, le réservoir tricolore est très important, ce qui explique l’absence de joueurs pourtant titulaires dans des équipes qui jouent en Ligue des champions.

Au milieu, l’indisponibilité de Camavinga aurait pu ouvrir la porte à certains revenants, ou à des joueurs encore jamais appelés en sélection mais performants en club.

C’est en attaque que le sélectionneur a innové en convoquant pour la première fois Thuram, fils de Lilian, mais aussi et surtout joueur confirmé de Bundesliga. L’attaquant de Gladbach, comme son coéquipier Pléa il y a quelques mois, se voit récompensé pour son travail outre-Rhin. Mais existait-il d’autres options ? Surtout, dans quel système faire jouer ces Bleus ? Nous essayons d’y répondre dans ce podcast.

Darinh Mongkhoun

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.