Restons connectés

12e journée de L1 : Monaco s’enquiche, Nantes s’embrase

Les prix de la Ligue 1

12e journée de L1 : Monaco s’enquiche, Nantes s’embrase

PKFoot distribue des prix après cette 12e journée de Ligue 1 2016/17 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot, ses boulettes mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif, l’individualisme ou l’ego.

Monaco s’enquiche de la Lorraine

0-7 à Metz, 6-0 contre Nancy, voici le tarif de Monaco contre les clubs lorrains en ce début de saison. Les Monégasques font vraiment parler la poudre, y compris avec leurs remplaçants en fin de match. La meilleure attaque d’Europe peut presque regretter que les autres clubs de la région Grand Est (Strasbourg, Reims et Troyes) évoluent en L2 cette saison. Dire que l’ex-président nancéen, Jacques Rousselot avait parlé d’ambition de Ligue des Champions suite au passage de son club sous pavillon chinois.

Nantes s’embrase

Non, on ne parle pas ici de la qualité de jeu qui enflamme la Beaujoire. Bien au contraire, exaspérés par la régression de leur club, des « supporters » nantais ont craqué et envahi, encagoulés, la tribune présidentielle. Les forces de l’ordre ont été obligées d’intervenir et le président Waldemar Kita a été exfiltré. Par cette « attaque » pour la défense des valeurs de leur club, ce groupe est allé trop loin, beaucoup trop loin.

Iseka droit au bus

En football, il y a les grévistes qui ne veulent pas descendre du bus et il y a qui s’est trompé de lieu de rendez-vous et a donc manqué le bus de ses coéquipiers pour Montpellier. Pour marquer son autorité, Rudi Garcia ne l’a pas attendu et le jeune attaquant n’a pas été retenu dans le groupe, ce qui, en l’absence de Gomis, a fait le bonheur d’un autre jeune (Rabillard). Lors de son entrée en jeu, il n’a toutefois pas fait mieux que Njie et Alessandrini qui n’ont pas réussi à imiter Thauvin, buteur lors de la victoire montpelliéraine (3-1).

Leca, fautif puis expulsé sans faire faute

Les Bastiais étaient déjà menés 1-0 sur un pénalty provoqué par une faute de leur gardien avant la mi-temps. Si tôt de retour des vestiaires, a cette fois été sanctionné pour sa sortie à la rencontre de Nabil Fekir qui « joue bien le coup« . Non seulement le coup franc est généreux mais l’expulsion du gardien corse apparaît du coup encore plus sévère. Sur son compte twitter, Leca n’a d’ailleurs pas hésité à retwitter l’action litigieuse… Il fallait bien deux coups du sort pour des Lyonnais en manque d’inspiration.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour