Restons connectés

PKFoot

12e journée de L1 : le prix Banane pour le superbe but d’Armand

Les prix de la Ligue 1

12e journée de L1 : le prix Banane pour le superbe but d’Armand

Après cette 12e journée de Ligue 1, nous distribuons des prix pour récompenser des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot (prix Orange), ses boulettes (prix Banane) mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif (prix Citron), l’individualisme ou l’ego (prix Melon).

Prix Banane : Le CSC d’Armand

Il avait bien failli tromper son gardien quelques minutes avant, mais l’ancien Nantais a quand même marqué pour les Canaris à la 21e minute. Alors qu’il n’a pas encore marqué sous le maillot du Stade Rennais depuis son arrivé à l’été 2013, Sylvain Armand a ainsi signé son 10e but pour le FC Nantes, un but qui a coûté deux points à son club actuel.

Prix Orange : le duel Eneyama/Ruffier

Lille et Sainté manquent sans aucun doute d’un vrai buteur mais ils ont probablement les meilleurs gardiens du championnat. Pour les 70 ans du LOSC, Stéphane Ruffier n’a pas fait de cadeau aux Nordistes qui n’ont trouvé qu’une fois ses filets malgré 17 tirs (8 cadrés) et il s’est même permis de sortir le péno d’Origi. De son côté, a beau avoir arrêté aussi un pénalty de Gradel et avoir effectué quelques parades en fin de match, il a reconnu, avec le sourire, que Ruffier méritait amplement d’être désigné homme du match.

12e journée de L1 : le prix Banane pour le superbe but d'Armand

Prix Melon : Les joueurs stéphanois (dixit leur coach)

Pas content, mais alors pas content du tout après le match nul obtenu à Lille. Le score en lui-même est heureux selon lui mais il en veut à ses joueurs, coupables de ne pas avoir respecté les consignes et d’avoir été copieusement dominés : Mon équipe était absente des débats pendant 45 minutes. Aucun duel gagné. Il n’y avait pas de bloc équipe. Si certains pensent que je vais les laisser choisir les matchs, ils se trompent ». Pour le coach stéphanois, il était hors de question d’avoir la tête à la confrontation face à l’Inter en Europa League, on verra en tout cas s’il en a tiré des leçons du comportement de certains joueurs lorsqu’on connaîtra son 11 de départ contre les Italiens…

Prix Citron : La re-re-re-re-re… rechute de Yoann Gourcuff

12e journée de L1 : le prix Banane pour le superbe but d'ArmandHubert Fournier a évoqué la malchance de son milieu de terrain, à nouveau blessé vendredi dernier à l’entraînement. « Sur un mauvais geste, il glisse. C’est son adducteur qui a été fragilisé », explique le coach, contraint de se passer de Gourcuff alors que celui-ci est revenu à un niveau intéressant. En cinq ans à Lyon (80 apparitions), l’ex-international français a joué autant qu’en deux saisons pleines à Bordeaux… Pour être précis, sous les couleurs lyonnaises, il a joué quelque 400 minutes de moins en L1 que sous le scapulaire bordelais.

Continuer la lecture
Publicité Agence eMarketing Neuf et demi Nantes Paris

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour