Restons connectés

PKFoot

18e journée de L1 : le prix Orange pour le bonnet rouge de Mounier qui voit jaune

Les prix de la Ligue 1

18e journée de L1 : le prix Orange pour le bonnet rouge de Mounier qui voit jaune

PKFoot distribue ses prix pour la 18e journée de Ligue 1 afin de récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot (prix Orange), ses boulettes (prix Banane) mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif (prix Citron), l’individualisme ou l’ego (prix Melon).

Prix Banane : l’expulsion de Spano // le péno de Basa

Laisser son équipe à 10 contre 11 pendant 90 minutes, c’est possible. Demandez à Maxime Spano, le défenseur toulousain qui fêtait sa première titularisation en L1. N’ayant pas réussi à attraper Origi qui filait au but, le jeune (20 ans) joueur a commis l’irréparable dans la surface, obtenant la double peine : pénalty+expulsion. Certes, le LOSC n’en a pas profité immédiatement mais c’était bien le tournant d’un match à sens unique, malgré le pénalty manqué par . Ou plutôt le deuxième pénalty raté car le défenseur lillois avait d’abord marqué, sans attendre le sifflet de l’arbitre, avant d’échouer à sa tentative suivante avec une frappe sans conviction.

18e journée de L1 : le prix Orange pour le bonnet rouge de Mounier qui voit jaune

Prix Citron : les insultes sur N’tep

Sur un corner qu’il s’apprêtait à tirer à Bastia, Paul-Georges N’tep se serait fait insulter et aurait reçu quelques projectiles en provenance du public corse. L’attaquant breton a même refusé de tirer ce corner et n’est jamais vraiment revenu dans son match. Résister à la pression fait partie du bagage d’un joueur pro mais il est regrettable de constater toujours autant d’animosité dans les stades. Son capitaine n’a en tout cas pas apprécié le climat du match : « ce n’est pas du foot » a-t-il déclaré, passablement écœuré après le coup de sifflet final…

Prix Melon : Evian pète les plombs

Cambon expulsé, Barbosa qui s’emporte au micro, les Savoyards ont manifesté leur colère contre l’arbitre (Benoit Millot), coupable notamment de ne pas avoir sanctionné une poussette de Mandi sur Sorlin lors du troisième but rémois. Responsable aussi de ne pas avoir sifflé un pénalty en faveur d’Evian lors d’une autre rencontre à Toulouse lors de la quatrième journée. Insuffisant même pour leur entraîneur, Pascal Dupraz qui a aussi chargé son gardien après match, l’invitant à « mettre des gants » pour éviter de prendre un but à chaque frappe (lors du match à Reims, les Rémois ont cadré 6 frappes et les joueurs d’Evian 4, soit le même taux de réussite, NDLR). Battu 2-3 lors des deux derniers matchs, Evian devrait peut-être concentrer son énergie à améliorer sa défense (déjà 29 buts encaissés) plutôt que de chercher un bouc-émissaire pour justifier ses contre-performances.

Prix Orange : le bonnet de Mounier

Il n’a pas réussi à offrir la victoire à ses supporters mais leur a au moins offert un but en cadeau de Noël lors du nul contre Lens (3-3). Un but qu’il a célébré en sortant un bonnet de Noël de son short… ce qui lui a valu un carton jaune. L’arbitre, Saïd Ennjimi, l’a sanctionné conformément au règlement ce qui n’a pas surpris l’attaquant de Montpellier qui a expliqué s’y attendre en interview d’après match. Dura lex sed lex mais le plaisir d’offrir de Mounier était plus fort.

18e journée de L1 : le prix Orange pour le bonnet rouge de Mounier qui voit jaune

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour