Restons connectés

PKFoot

20e journée de L1 : le football est Charlie

Les prix de la Ligue 1

20e journée de L1 : le football est Charlie

PKFoot distribue des prix après cette 20e journée de Ligue 1 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot (prix Orange), ses boulettes (prix Banane) mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif (prix Citron), l’individualisme ou l’ego (prix Melon).

Prix Orange : l’hommage du monde du foot

Mercredi 7 janvier 2015, l’attaque terroriste subie par le journal Charlie Hebdo fait 12 morts. Le soir même, Lille reçoit Evian en match en retard de Ligue 1 (le match qui n’avait pas eu lieu à cause de la Coupe Davis). Les joueurs ont porté un brassard noir tandis que tout le stade s’est recueilli pendant une minute de silence avant de chanter en chœur une vibrante Marseillaise. Une communion populaire qui a donné le ton du week-end de L1. #JeSuisCharlie

#JeSuisLacazette aurait aussi pu être le tag du week-end. L’attaquant tricolore a encore illuminé le jeu des Rhodaniens et s’impose comme la valeure sûre du championnat de France. De très bonne augure en vue de l’Euro 2016 !

Prix Banane : le choc Yahia-Privat

Terrible image pour les deux joueurs et handicap certain pour Caen, le choc entre le défenseur et l’attaquant normands, tous deux lancés pour disputer un duel aérien, les a laissés ko. Patrice Garande a été forcé de les remplacer dès la 13e minute. Lille a marqué le seul but du match à la 20e. L’entraîneur caennais a évidemment regretté ce fait de jeu qui a mis en danger ses joueurs et pénalisé sa formation.

Sur son choc à la tête (13’), Alaeddine (Yahia) n’a pas perdu connaissance, mais il était sonné. On a évidemment préféré le sortir. Quant à Sloan (Privat), il a une entaille à la tête et sept points de suture. Bien sûr, c’est toujours préjudiciable de perdre deux joueurs d’un coup. Cela retire aussi deux possibilités de changement pour plus tard dans le match.
Patrice Garande

Autre candidat possible : Ali Ahamada et son pied graissé qui laisse le ballon rebondir vers ses cages sur le 3ème but lyonnais . Pas de quoi rassurer un portier en manque de confiance dans les cages toulousaines.

Prix Melon : le PSG

Quand on possède la meilleure équipe de France et que l’on mène 0-2 à l’extérieur au bout de 20 minutes chez le 19e, on peut penser avoir match gagné. Est-ce une question de suffisance ou les circonstances du match (Bastia est revenu dans le match grâce à un pénalty) qui ont inversé la donne ? Toujours est-il que l’on peut parler de faute professionnelle pour les Parisiens, rattrapés à 2 buts partout à la mi-temps et qui ont finalement perdu le match 4-2 contre des Bastiais survoltés, gaspillant ainsi une belle occasion de rattraper leur rival marseillais au classement.

20e journée de L1 : le football est Charlie

Prix Citron : la banderole bastiaise

A Paris, les banderoles, on connaît. Souvenez-vous de « l’affaire » de celle contre les Chtis lors de la finale de la coupe de la ligue contre Lens en 2008. En 2011, cinq supporters avaient été condamnés (500 € d’amende et 1 an d’interdiction de stade) pour ce message. Cette fois, ce sont les Parisiens qui ont été visés par les Bastiais. Plus précisément, les supporters corses s’en sont pris aux propriétaires du club de la capitale, quelques jours après les dramatiques attaques terroristes qui ont frappé la France. Cette banderole « Le Qatar finance le PSG et le terrorisme » n’était pas du meilleur goût dans le contexte de recherche d’apaisement et d’union nationale, et même si des enquêtes, déclarations politiques ou articles de presse accréditent cette hypothèse. Ce n’était ni le lieu ni le moment.

20e journée de L1 : le football est Charlie

Continuer la lecture

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour