Restons connectés

PKFoot

31e journée de L1 : il y a-t-il un pilote au Stade de Reims ?

Les prix de la Ligue 1

31e journée de L1 : il y a-t-il un pilote au Stade de Reims ?

PKFoot distribue des prix après cette 31e journée de Ligue 1 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot (prix Orange), ses boulettes (prix Banane) mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif (prix Citron), l’individualisme ou l’ego (prix Melon).

Prix Melon :

Faire croire qu’on félicite son coach en expliquant qu’il a reconnu ne pas être au niveau et qu’il ne connaît pas son métier, voici ce qu’a fait le défenseur rémois recadrant publiquement Jean-Luc Vasseur cette semaine.

C’est vrai qu’on avait pas mal de reproches à faire au coach. Il a su les écouter et en tenir compte, on l’a bien remarqué ces dix derniers jours. C’est lui qui a été à l’initiative de ces réunions, mais si cela n’avait pas été le cas, les joueurs cadres l’auraient fait de toute façon, car il fallait crever l’abcès. (…) C’est sa manière de gérer l’être humain qu’on lui reprochait. C’est sa première année en L1 et il ne pouvait pas tout savoir, tout maîtriser d’entrée. L’entraîneur a sa part de responsabilité, nous aussi, mais il a été très courageux d’entendre tout ça. Beaucoup d’entraîneurs ne l’auraient sans doute pas supporté.
Anthony Weber, tacleur corporate

Ce que l’entraîneur rémois doit avoir du mal à supporter, c’est d’avoir vu son équipe encaisser 53 buts depuis le début de la saison, dont 3 lors de la défaite à Lille ce week-end…

Prix Banane : Alphonse Areola

Jonas Lössl peut remercier son homologue bastiais qui a fait pire que lui. Si le Guingampais n’a pas réussi à capter une frappe anodine de Fekir, l’international espoir a effectué une relance catastrophique alors qu’il était sorti de ses buts. Résultat : une passe pour le Montpelliérain Sanson qui ne s’est pas fait prier pour marquer…

Prix Citron : voit rouge

Non seulement les Marseillais se sont inclinés à domicile contre leur grand rival mais en plus, ils ont perdu leur taulier, André Ayew. Le Ghanéen s’est emporté auprès de l’arbitre après la rencontre et a du coup écopé d’un carton rouge qui le privera au moins du match. Le titre, la deuxième place ou même le podium, l’OM a peut-être perdu plus que ses nerfs contre Paris.

Prix Orange : avec Caen tout est possible

Menés 1-0 à Nantes à la pause, les Normands ont cru jusqu’au bout en la victoire et ils l’ont obtenu en fin de rencontre, à la grande satisfaction de leur coach Patrice Garande, dont l’équipe a pris une bonne option sur le maintien avec une 12e place et le plein de confiance.

Je suis content d’avoir 38 points, il faut apprécier ces moments-là, parce qu’on est passé par des moments tellement compliqués, tellement difficiles, que j’ai dit aux joueurs « Arrêtons de parler de pression, il faut jouer les matches relâchés, libérés ». Nous on était mort à la trêve, on avait 15 points et on était mort. Donc, c’est que du bonheur. Laissons la pression aux autres et jouons.
Patrice Garande, coach caennais

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour