33e journée de L1 : Furiani dérape (encore)

PKFoot distribue des prix après cette 33e journée de Ligue 1 2016/17 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot, ses boulettes mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif, l’individualisme ou l’ego.

Encore des incidents à Bastia

Décidément, les Lyonnais ont connu une semaine difficile avec les supporters adverses. Après les échauffourées contre Besiktas, c’est en Corse que la situation a été chaude pour l’OL. Des supporters s’en sont d’abord pris aux joueurs avant le match, puis la situation de nouveau dégénéré au moment de rentrer aux vestiaires à la mi-temps. Il semble même que les Lyonnais (notamment le gardien Lopes) aient fait face à l’animosité d’un stadier. Match interrompu et annulé, évidemment.

Dupraz VS Kombouaré

Ils ont failli en venir aux mains. Le coach guingampais n’a pas apprécié que son adversaire parle un peu trop à son goût. Antoine Kombouaré a donc clairement marqué son territoire face à Pascal Dupraz, comme ses hommes sur le terrain (2-1).

La franchise de Sankharé

Match médiocre entre deux équipes pourtant en forme. Finalement, les Bordelais se sont montrés plus réalistes et ils ont aussi pu compter sur les deux buts nantais justement invalidés pour hors-jeu et faute. Seul buteur du match, Sankharé avait confié sa déception à la mi-temps.

Passi ridicule

« Aux points on gagnait », Franck Passi a confondu le foot et la boxe, estimant que son équipe méritait mieux qu’une défaite 2-0 à Rennes. Alors certes les Bretons ont fait preuve d’un grand réalisme, mais le coach lillois ferait mieux de se remettre en question, lui qui a notamment titularisé Beria et Amadou en défense, coupables sur les deux buts encaissés par le LOSC.

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter