Restons connectés

PKFoot

10e journée de L1 : le prix Melon pour Lens/PSG

Les prix de la Ligue 1

10e journée de L1 : le prix Melon pour Lens/PSG

Après cette 10e journée de Ligue 1, nous distribuons des prix pour récompenser des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot (prix Orange), ses boulettes (prix Banane) mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif (prix Citron), l’individualisme ou l’ego (prix Melon).

Prix Banane : le gardien d’Evian

Un long ballon aérien balancé par la défense monégasque, qui sort à la limite de sa surface de réparation, mais un rebond qui piège le gardien danois. Résultat, Ferreira Carrasco n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets pour entériner la victoire de son équipe.

Prix Melon : les cartons de Lens-PSG

L’arbitre Nicolas Rainville a peut-être commis des erreurs de jugement lors de cette rencontre mais comment les dissocier du comportement des joueurs. Concernant Edison Cavani, est-ce vraiment normal de mimer un tir de fusil (en direction des supporteurs adverses) pour célébrer un but ? Et est-ce normal de protester auprès de l’arbitre ? Si ce dernier a fait preuve d’excès de zèle, il serait peut être temps que les joueurs arrêtent d’houspiller en permanence l’homme en noir à chacune de ces décisions.

10e journée de L1 : le prix Melon pour Lens/PSG

Prix Orange : tout est possible dans le foot

Dominer n’est pas gagner et le favori ne l’emporte pas toujours au football, comme le souligne Michel Platini dans son livre. Lille contre Guingamp (29 tirs à 6 et 72,5 % de possession de balle) et Nice contre Bastia (19 tirs à 3, 66,6 % de possession) l’ont appris à leurs dépends. Défaits à domicile, ces deux équipes ont subi un « hold-up », un terme qui ne rend toutefois pas grâce à la solidarité et à l’abnégation de leurs adversaires qui ont joué crânement leur chance.

Prix Citron : L’envahissement du terrain à Nice

Des supporteurs corses interdits de déplacement, un match tendu, et un gardien corse remplaçant qui va provoquer la Brigade Sud niçoise à la fin du match.

Il n’en fallait pas plus pour que des échauffourées éclatent entre les joueurs bastiais et des supporteurs niçois qui ont envahi la pelouse. Sur la centaine à l’avoir fait, quatre ont été placés en garde à vue selon les autorités. Provocation ou pas, ce débordement sera probablement lourdement sanctionné.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour