AvideceWopyBalab

PKFoot distribue des prix après cette 38e et dernière journée de Ligue 1 2016/17 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot, ses boulettes mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif, l’individualisme ou l’ego.

Des adieux contrastés

Quand on termine son parcours (ou sa carrière) dans un club, on peut partir en grandes pompes ou par la petite porte. a fait le show en marquant un doublé et en atteignant la barre des 100 buts avec l’OL. En revanche, le pauvre Sylvain Armand n’a même pas pu fouler la pelouse une dernière fois avec Rennes car son coach ne lui pas donné de temps de jeu

https://twitter.com/SeriousCharly/status/866050902507081729

Les 5 fantastiques

Ils sont 5 (3 joueurs et 2 gardiens) à avoir participé aux 38 rencontres de la saison en Ligue 1. Bravo à Sébastien Corchia (Lille), Guillaume Gillet et Lucas Lima (Nantes, ce dernier s’étant fait expulser contre… Lille) ainsi que Benoit Costil (Rennes) et Yohann Pelé (Marseille). Du coup, c’est Sébastien Corchia (3416 minutes) qui a été le joueur le plus utilisé cette saison.

Rodelin de zéro à héros

Caen est parvenu à arracher un nul capital contre Paris. Mais avec un but refusé et un pénalty manqué par Ronny Rodelin, l’affaire semblait vraiment mal embarquée. Heureusement pour les Normands, le même Rodelin est parvenu à marquer dans les arrêts de jeu, offrant le maintien à son club.

Il était temps que ça se termine pour Sainté et Montpellier

Un fois son maintien acquis, Montpellier a terminé en roue libre en perdant ses cinq dernières rencontres en L1 (1 but inscrit, 11 encaissés), dont la dernière à Angers (2-0). Plus haut dans le classement, la fin de règne de a été difficile avec trois revers consécutifs (1 but inscrit, 10 encaissés), dont le dernier à Nancy (3-1), mais les supporters ne lui en tiendront même pas rigueur.