Restons connectés

7e journée de L1 : Aurier se souvient, Thauvin mieux que Totti

Les prix de la Ligue 1

7e journée de L1 : Aurier se souvient, Thauvin mieux que Totti

PKFoot distribue des prix après cette 7e journée de Ligue 1 2016/17 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot, ses boulettes mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif, l’individualisme ou l’ego.

Aurier, un ex qui vous veut du bien

C’est bien connu, un joueur marque souvent contre son ancien club (demandez encore à Nolan Roux). Certains font même preuve de classe (ou d’hypocrisie) au point de ne pas fêter leur but, mais ceux-ci sont obligés de s’incliner devant . L’Ivoirien a décidé d’aller beaucoup plus loin : le défenseur parisien a provoqué un pénalty et s’est fait expulser à Toulouse pour qui le match a, du coup, été nettement plus facile pour faire tomber le champion en titre. Mais qui savait que Motta avait aussi joué au TFC ?

Un Italien peut en cacher un autre

Y’a pas que Balotelli comme attaquant en L1. Paraît que Totti est aussi là ou du moins son fils spirituel : . C’est du moins ce que rapporte L’Equipe en citant un proche du joueur et Vincent Labrune qui confirme l’amour du joueur pour l’OM. Quand on sait que le joueur formé à Grenoble est passé par Bastia, furtivement par Lille, puis par Marseille avant de rejoindre Newcastle pour revenir à Marseille, cela fait doucement rigoler. Et évidemment, ce n’est même pas la peine d’ajouter un commentaire ni en terme de talent (même si Thauvin est un bon joueur avec du potentiel) ni de charisme.

Sainté peut remercier Beria

Hécatombe oblige, Saint-Etienne a remanié son effectif contre Lille et cela s’est vu car les Lillois ont nettement dominé les débats en première période… jusqu’à ce que Franck Beria, un défenseur pourtant expérimenté, touche bêtement le ballon de la main alors qu’il avait déjà été averti. A 11 contre 10, la partie est devenue plus facile pour les Vert qui ont attendu leur première occasion pour marquer, puis au final de s’imposer 3-1. A Lille, la poisse continue et les joueurs d’Antonetti sont derniers.

En L1, le crime paie bien

Les victoires de Metz (décidément) et de Lorient (merci Benjamin Lecomte) symbolisent notre Ligue 1 où il vaut mieux se montrer solide avant de poignarder son adversaire dans le dos. Les Montpelliérains et les Lyonnais l’ont appris à leurs dépens, manquant cruellement de réalisme face à des adversaires qui n’en demandaient pas tant.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour