Restons connectés

3e journée de L1 : Delort ne rigole pas, Beria 2.0

Les prix de la Ligue 1

3e journée de L1 : Delort ne rigole pas, Beria 2.0

PKFoot distribue des prix après cette 3e journée de Ligue 1 2016/17 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot, ses boulettes mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif, l’individualisme ou l’ego.

La blague de la journée pour We Are Malherbe

Chambrer un joueur de son propre club, il faut avoir de l’humour, non ? N’en déplaise à la réaction d’ : “toi c’est les couilles que tu as dû te faire amputé ! Caché derrière ton ordi à essayé de faire rire les gens Essaies#2#percer“. Le tweet des supporters normands est aussi drôle que la réaction du buteur boudeur est stupide. Candidat auto-déclaré au départ et sécheur d’entraînement, Andy Delort aurait pu prendre avec la blague avec de l’humour et du recul. Raté et il s’est attiré les foudres des internautes et de son public.

La renaissance de Franck Beria

Le dernier but de Beria en L1 ? En novembre 2010. Pratiquement six ans après, le polyvalent défenseur du LOSC a retrouvé le chemin des filets contre Nice. Mais plus qu’un but qui permet à son équipe de récupérer un bon match nul, ce but symbolise la renaissance d’un joueur qui n’avait quasiment pas joué depuis 18 mois, notamment à cause d’une rupture du ligament du genou. Le voilà donc récompensé de ses efforts pour revenir au niveau, à 33 ans, par son but inscrit avec le brassard de capitaine. Et ce retour d’un joueur exemplaire et d’un homme sympathique fait vraiment plaisir.

Les Messins rois du hold-up

5 tirs cadrés en deux matchs à domicile, 5 buts, 6 points au compteur. Après les Lillois, ce sont les Angevins qui peuvent nourrir de gros regrets suite à leur venue à Saint-Symphorien. Ultra réalistes, les Grenats ont déjà marqué de précieux points pour démarrer la saison avec confiance pour leur retour en L1. Attention tout de même à l’excès de confiance car lorsque l’on gagne grâce à 2 pénaltys puis 2 buts de la tête inscrits par des défenseurs sur coup de pied arrêté, la routourne risque de changer de direction. Contre Bordeaux lors de la 6e journée ?

La boulette de la journée pour Aurier

Le défenseur ivoirien est tellement puissant que quand il contre un adversaire, cela se termine en tir surpuissant qui ne laisse aucune chance à son propre gardien. Pas de bol, d’autant que celui qui a tout de même été passeur décisif pour Cavani est sorti blessé à la fin du match. Si on y ajoute le pénalty idiot concédé par son coéquipier David Luiz, Kevin Trapp doit se dire que ses défenseurs veulent voir Areola dans les buts.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier tutoriel

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour