Restons connectés

PKFoot

21e journée de L1 : Diabaté sans limite, Fofana célébré

Les prix de la Ligue 1

21e journée de L1 : Diabaté sans limite, Fofana célébré

PKFoot distribue des prix après cette 21e journée de Ligue 1 2016/17 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot, ses boulettes mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif, l’individualisme ou l’ego.

Balotelli dénonce le racisme

Après le match nul 1-1 de Nice à Bastia, ce que l’on va retenir, c’est le coup de gueule de la star italienne de Nice. a dénoncé le racisme dont il a été victime sur son compte Instagram et il a été relayé par son club. « Est-ce normal que les supporters de Bastia fassent des cris de singe ? » questionne l’attaquant avant de conclure sur un message clair : un tel comportement est « une vraie honte », en français dans le texte.

Cheick « sans limite » Diabaté

Auteur d’un doublé qui a offert la victoire à Metz, l’ancien Bordelais a retrouvé avec envie les terrains de L1. Le buteur a expliqué en conférence de presse qu’il avait faim de buts et que son nouveau surnom devait à présent être « Cheick sans limite« . A ceux que sa réussite pourrait surprendre, rappelons que le Messin a inscrit ses 51 et 52e buts dans l’élite française. Et il avait déjà fait mieux que son doublé contre Montpellier avec un triplé en moins de vingt minutes contre Guingamp en 2014.

Verratti tête de turc ?

Après avoir reçu un carton jaune très sévère pour simulation contre Rennes, Marco Verratti a de nouveau été averti par l’arbitre pour… une passe en retrait de la tête à son gardien lors de la victoire parisienne à Nantes. En voulant dribbler le règlement, l’Italien a écopé d’un carton pour « anti-jeu » en ayant voulu gagner du temps pour que Kevin Trapp se saisisse du ballon à la main.

L’hommage à Fofana

Sur le terrain, entre la revanche de Valbuena, le doublé de Lacazette, les débuts ratés de Sanson, l’arrivée de Depay, il y a eu beaucoup d’événements lors de « l’Olympico« . Et pourtant, on retiendra surtout l’hommage à . A seulement 25 ans, le milieu a été contraint d’arrêter sa carrière à cause d’une blessure tenace à la cheville. Ses coéquipiers et le stade lui ont fait comprendre qu’ils ne l’oublieront pas.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour