Restons connectés

9e journée de L1 : Nice/Nantes, de 4 buts à rien

Les prix de la Ligue 1

9e journée de L1 : Nice/Nantes, de 4 buts à rien

PKFoot distribue des prix après cette 9e journée de Ligue 1 2015/16 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot (prix Orange), ses boulettes (prix Banane) mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif (prix Citron), l’individualisme ou l’ego (prix Melon).

Prix Citron : Nice-Nantes reprend à zéro

La LFP arrive à chaque fois à doucher ceux qui aiment le foot.

Hop, d’un coup de baguette magique, la LFP annule 4 buts. Tant pis pour le doublé de et pour les autres. Au lieu de simplement reprendre la deuxième période dans de meilleures conditions, le règlement stipule que l’opposition entre Nice et Nantes recommencera dans son intégralité. S’il a plu énormément sur le stade de l’Allianz Riviera et de manière dramatique dans toute la région, c’est surtout la LFP qui arrive à chaque fois à doucher ceux qui aiment le foot.

Prix Banane : C’est si dur un péno ?

Neuf penalties ont été tirés lors de cette journée de L1, pour seulement quatre buts (Boufal, Waris et le doublé d’Ibra). Les autres “buteurs” ont vu leur tentative échouer. Sans conséquence pour Lacazette, qui a trouvé le chemin des filets ensuite et pour l’Angevin Camara, car son club s’est tout de même imposé. En revanche, Barrada aurait pu égaliser contre Paris tandis que le Montpelliérain Boudebouz, pourtant un expert dans cet exercice, aurait pu relancer son équipe contre Lille. Mais il a vu sa tentative être repoussée par le montant… il a ensuite pu reprendre le ballon et marquer mais il n’en avait pas le droit. Oups.

Prix Melon : Tallo veut être calife à la place du calife

La tension entre Boufal et Tallo avait déjà éclaté au grand jour pendant la rencontre entre Reims et Lille. Là, contre Montpellier, l’attaquant ivoirien a tenté de “voler” le ballon du pénalty à Sofiane Boufal, le tireur désigné et homme à tout faire de l’attaque lilloise. Finalement, le dribbleur a réussi à conserver son droit, soutenu par des coéquipiers comme Sidibé. S’il est normal que Tallo ait soif de but, il ferait mieux de se concentrer sur sa finition au lieu d’en vouloir au seul lillois capable de faire la différence.

Prix Orange : Qui mettra un penalty à Maignan ?

Après avoir débuté en L1 en repoussant un pénalty de N’tep suite à l’exclusion de Vincent Eneyama, le jeune gardien lillois, formé au PSG, a confirmé. Titulaire lors des trois dernières journées en l’absence du portier nigérian, il a vu ses coéquipiers concéder deux nouveaux pénaltys. Il a arrêté celui de N’Gog à Reims et a vu Boudebouz tirer sur le poteau contre Montpellier. Les adversaires de en sont donc à 0/3, qui sera le prochain ?

Aussi nominé : Jean-Louis Leca et son match stratosphérique à Angers qui a permis aux Bastiais de ne pas repartir avec trop de supplément bagages. Pas mal pour un gardien de (seulement) 1m77 !

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour