Restons connectés

Ligue 1 : la preview de cette nouvelle saison

Les prix de la Ligue 1

Ligue 1 : la preview de cette nouvelle saison

On se plaint de son manque de panache, mais elle nous manque quand on ne la voit pas. On fantasme ses cousines, de l’opulente anglaise à la dansante espagnole, en passant par l’enjouée allemande ou la chic italienne. Mais malgré tout, qu’on ne se mente pas : on aime la Ligue 1, de retour ce soir.

Le favori

Qui d’autre que le PSG peut-il prétendre être favori ? L’écart semble trop grand avec les principaux concurrents, et ce n’est pas le Trophée des Champions face à Monaco, dans un contexte post-Mondial lequel rend difficile toute analyse, qui va nous rassurer sur le suspense dans la course au titre. Avec la seule arrivée notable de Buffon, qui va apporter son expérience à un groupe qui en manque encore, le champion en titre a fait le choix de la stabilité en ne recrutant pour le moment aucun joueur de champ susceptible de changer son onze de départ. Surtout, malgré les rumeurs, les stars de l’équipe que sont Neymar, Cavani et Mbappé sont encore là. La seule inconnue demeure l’arrivée du nouveau coach : comment Tuchel va-t-il faire jouer tout ce beau monde ? A ce titre, il sera très intéressant de regarder le PSG cette saison.

Le joueur à suivre

Annoncé partant à Liverpool, puis à Chelsea, Fekir fait toujours partie de l’effectif lyonnais. C’est une excellente nouvelle pour Lyon comme pour l’ensemble de la Ligue 1, tant le champion du monde est un joueur spectaculaire, parmi les meilleurs de notre championnat. S’il ne part pas d’ici la fin de l’été, Fekir va avoir tout le loisir de confirmer sa belle saison précédente avec l’OL, où il avait été pour la première fois le leader tant attendu des Gones. Toujours avec Mariano, Depay et Traoré, et avec des Tousart et Ndombele qui ont grandi, le gaucher dispose d’un environnement pour briller offensivement. Reste à savoir si les efforts de replacement et de compensation seront effectués correctement par tous, car c’est probablement ce qui a fait le plus mal à l’équipe la saison précédente, qui a perdu trop de points face à des adversaires largement à leur portée.

La recrue

Légèrement blessé pour le moment, Golovin n’en reste pas moins le renfort majeur d’une AS Monaco qui a encore perdu des éléments importants, comme Fabinho, Moutinho ou Lemar, pour ne parler que du milieu de terrain. Le Russe, qui a crevé l’écran lors de la Coupe du monde, va essayer de régaler les supporters de sa précision de passe, son sens du jeu et sa qualité de frappe, notamment sur coups de pied arrêtés. A lui de s’adapter rapidement, tant il semble être le seul à pouvoir prendre le jeu monégasque à son compte cette saison. On espère pour lui et pour son équipe que le modèle du club, qui consiste à vendre chaque année ses meilleurs éléments pour réaliser une plus-value, ne montrera pas déjà ses limites.

La fausse bonne idée

Sur le papier, Rémy pourrait être le grand frère de cette jeune garde lilloise. Ancien international français, le joueur de 31 ans a pas mal d’expérience et a réussi de bons exercices en Ligue 1, à Nice et à Marseille notamment. Polyvalent, intelligent dans ses déplacements, il a un profil qui sied à n’importe quel coéquipier ou système. Voici pour le côté optimiste. Si on est un poil plus pragmatique, on observe que le joueur formé à Lyon n’a pas connu de saison pleine depuis plusieurs années, à cause d’un physique parfois fragile et de la concurrence à Chelsea. On a déjà vu d’autres joueurs réussir leur retour, comme Ben Arfa à Nice, ou Diarra à Marseille, au moins pendant la première partie de saison. Malgré tout, ce pari ressemble à une fausse bonne idée. On espère pour lui comme pour le Losc qu’il nous fera mentir.

Celui qui devrait faire mieux

Tout le monde s’est moqué de lui, de sa maladresse comme de son manque de vitesse. Arrivé alors que les supporters attendaient un grand attaquant, Mitroglou avait réalisé des débuts moyens à l’OM, avant de se rattraper en fin de saison. Il a tout pour faire mieux que sa saison d’adaptation en Ligue 1. Au sein d’une équipe restée stable pour le moment, le Grec a cette fois-ci pu préparer pleinement sa saison, avec des coéquipiers qu’il connait. Surtout, Balotelli et Giroud restent pour l’instant de simples fantasmes sur la Canebière. Autant dire qu’il dispose d’une place assurée en tant que titulaire, et de bons manieurs de ballon comme Thauvin, Sanson ou Payet, pour lui distiller de belles passes.

Celui qu’on rêve de voir revenir

Le football est emprunt de nostalgie, ce qui donne à chaque supporter la capacité de toujours fantasmer l’impossible. Les fans du beau jeu ont rêvé plusieurs années que de beaux joueurs comme Pastore, Diaby ou Gourcuff réalisent une saison pleine. Seul le troisième est encore en Ligue 1, et c’est Dijon qui a choisi de le relancer. Meilleur joueur du championnat il y a 10 ans, celui qui devait devenir dépositaire du jeu des Bleus n’a clairement plus le coup de rein pour redevenir le meneur de jeu qui enthousiasmait le public français.

Cependant, il évoluera dans une équipe joueuse, dans un contexte favorable, avec de bons éléments offensifs comme Kwon, Saïd, Sliti et Tavares. A lui de nous offrir, même par intermittence, les dernières salves de son immense talent.

L’équipe qui va galérer

Surprenant promu il y a quelques années, Angers fait désormais partie du paysage de notre championnat. Cependant, l’équipe de Stéphane Moulin pourrait particulièrement souffrir cette saison, tant le jeu se résumait à envoyer la balle à un Toko-Ekambi en feu, mais parti faire trembler d’autres filets. Deux cas de figure existent : soit les Angevins avaient pris, par une légitime recherche de facilité, une habitude trop poussée de constamment chercher son meilleur joueur, soit ils ne pouvaient faire autrement, car trop limités dans le jeu. On leur souhaite que cela soit la première option. Si c’était la deuxième, pourquoi ne pas relancer Ben Arfa, qui avait critiqué leur jeu il y a quelques saisons ? Ce serait un beau pied de nez.

Le coin superstition

Champion de France en 99 et en 2009, Bordeaux rêve de gagner le titre cette saison pour continuer cette série. Rien n’indique que cela sera possible, tant l’équipe semble très loin du PSG ou même du podium. Le départ de Malcolm, seul joueur capable d’apporter un peu de folie dans cette équipe, n’incite pas à l’optimisme pour un public habitué à chanter son ennui en tribunes. Mais puisque les chiffres parlent pour eux, laissons les superstitieux rêver. Briand champion avec Bordeaux, c’est Kombouaré qui risque de devenir fou.

L’équipe-type qui va nous manquer

Lafont – Malcuit, Mukiele, Diop, Roussillon – Séri, Lemar, Pastore, Malcolm – Toko-Ekambi, Santini

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour