32e journée de L1 : la lutte pour le maintien n’est pas terminée

PKFoot distribue des prix après cette 32e journée de Ligue 1 2016/17 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot, ses boulettes mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif, l’individualisme ou l’ego.

Antonetti tacle Mavuba

Frédéric Antonetti sans langue de bois, cela donne un gros tacle par derrière sur Rio Mavuba, dont la réputation de fêtard n’est plus à faire. Le milieu de terrain est accusé par son ex-coach de ne plus être assez professionnel pour durer au haut niveau. Au vu des performances du capitaine lillois depuis deux-trois ans, difficile de donner tort au Corse.

La révolte des petits candidats au maintien

Les petits ont montré les muscles lors de cette 32e journée avec l’improbable succès de Lorient à Lyon (1-4), la victoire de Nancy contre Rennes (3-0) et le succès de Bastia à Dijon (1-2). La course au maintien est loin d’être finie.

Les Caennais mettent Garande sous pression

Des « Garande démission » ont été entendus à Caen, battu une nouvelle fois en championnat. Depuis leur étonnante victoire à Sainté, les Normands n’ont pris qu’un point et se rapprochent dangereusement de la zone rouge. Et Patrice Garande se rapproche-t-il de la sortie ?

Nakoulma, buteur surprise

Non, n’est pas un espoir canari. A 29 ans, il découvre pourtant la L1 et vient de marquer 5 buts lors de ses 5 titularisations. Le Burkinabé, passé par la Pologne et la Turquie, représente la belle histoire de notre championnat. Il prouve qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire et que les dirigeants nantais ont fait la bonne pioche du mercato hivernal.

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter