Restons connectés

11e journée de L1 : Marveaux breton, Verratti boudeur

Les prix de la Ligue 1

11e journée de L1 : Marveaux breton, Verratti boudeur

PKFoot distribue des prix après cette 11e journée de Ligue 1 2016/17 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot, ses boulettes mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif, l’individualisme ou l’ego.

Et Antonetti inventa le 6-3-1

Eneyama + 6 défenseurs + 3 milieux défensifs + un Eder puni tout seul devant. Voici la composition lilloise contre Paris. En ne perdant que 0-1, on peut se dire que le pari de Frédéric Antonetti a failli fonctionner. En regardant de plus près, malgré ses joueurs défensifs, Lille a concédé beaucoup d’occasions et ne s’en est pas procuré autant (même si c’était toujours mieux que l’OM contre le club de la capitale). Face au champion de France, Lille n’avait rien à perdre mais n’a pas vraiment cherché à gagner.

Lacazette 100 fiche

Le buteur lyonnais a atteint les 101 buts en carrière suite à son doublé contre Toulouse. Son centième but a été inscrit sur un pénalty, son 16e diront ses détracteurs pour minimiser sa performance. A 25 ans, le Lyonnais s’en fiche probablement et peut se targuer d’être encore bien parti pour dépasser la barre des vingts buts en L1 pour la troisième saison consécutive.

Plus Breton que Marveaux, ça n’existe pas

En marquant avec Lorient (ce qui n’a pas suffi pour que les Merlus s’imposent contre Montpellier ; 2-2), a trouvé le chemin des filets avec son troisième club breton, après ses 16 buts inscrits sous les couleurs de son club formateur (Rennes) et le but marqué l’an dernier pour Guingamp. Prochaine étape à Nantes ?

Verratti boude ?

Selon son agent, l’Italien serait agacé par les critiques à son encontre, surtout sur le fait de le faire passer pour un mauvais garçon irrespectueux. Il faudrait, à le lire, « remercier la Vierge Marie de voir jouer Marco en France« . Certes, le milieu transalpin est bourré de talent et peut justifier à lui seul de se déplacer au stade pour le voir jouer, mais soit il s’offusque pour rien, soit son agent commence déjà à mendier un peu de respect sonnant et trébuchant.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour