Restons connectés

PKFoot

38e journée de L1 : la différence de classe entre Zlatan et Dupraz

Les prix de la Ligue 1

38e journée de L1 : la différence de classe entre Zlatan et Dupraz

PKFoot distribue des prix après cette 38e et dernière journée de Ligue 1 2015/16 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters…

Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot (prix Orange), ses boulettes (prix Banane) mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif (prix Citron), l’individualisme ou l’ego (prix Melon).

Prix Orange : Pascal Dupraz salue Arribagé

Le maintien de Toulouse, c’est le sien. Avec le même effectif, Pascal Dupraz a fait des miracles et transformé une équipe en crise en machine de guerre. Didot replacé au cœur du jeu, le duo Ben Yedder et Braithwaite en feu, Toulouse a tout renversé, avec ses tripes. Et pourtant, les premiers mots de Pascal Dupraz ont été pour l’ex-coach du TFC, Dominique Arribagé : respect.

Prix Melon : Zlatan se croit tout permis

Ok, il a marché sur la L1 pendant quatre ans. Ok, il a battu le record de Carlos Bianchi avec 38 buts en championnat. Ok il a un melon encore plus grand que son nez. Mais qui pouvait imaginer qu’Ibra allait laisser son équipe à dix, en quittant la pelouse en donnant la main à ses enfants… On peut en sourire et trouver ça sympa mais ce mec n’a vraiment aucun respect.

Prix Banane : Un multi amputé sur beIn Sports

Comment le diffuseur principal de la Ligue peut-il ne pas montrer deux matchs capitaux lors de son multiplex ? beIn peut remercier Toulouse d’avoir réussi son miracle car la chaîne a failli manquer le match du maintien de Reims, qui a balayé Lyon. Et si l’enjeu était moindre, les abonnés de BeIn n’ont pas vu non plus Lille s’imposer à Sainté et prendre la 5e place à son adversaire direct.

Prix Citron : la dégringolade rennaise

5 défaites (dont la dernière à domicile contre Bastia) et 1 nul lors des six derniers matchs, c’est le bilan de Rennes. L’effet Courbis n’a pas fait long feu et n’a en tout cas pas résisté aux rumeurs (ensuite officialisées) de l’arrivée de Christian Gourcuff pour remplacer le remplaçant de Montanier. On peut faire le parallèle avec le départ programmé de Dembélé qui lui a coupé sa folle réussite. Bref, après avoir rêvé du podium, Rennes termine huitième avec une différence de buts de -2.

Passionné de football, j'adore analyser et décortiquer le milieu du ballon rond (stratégie des clubs, tactiques des entraîneurs, performances des joueurs...) en essayant d'apporter un regard décalé et en provocant le débat.

... à lire dans Les prix de la Ligue 1

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour