AvideceWopyBalab

Le douzième homme fait vivre le football au travers de ses encouragements, bien que certains feraient mieux de s’abstenir lorsqu’il s’agit d’exprimer de si mauvaises valeurs.

Il n’y a pas si longtemps, on vous parlait de l’incroyable et détestable communiqué qu’avait adressé les supporters de l’Inter Milan à l’international belge Romelu Lukaku. Et il était bien naïf d’imaginer que ce cas serait unique et isolé puisque cette fois c’est en Allemagne que l’on retrouve une histoire simillaire avec le club du Dynamo Dresden. Déjà bien connu de la Bundesliga pour ces supporters sous tension, ce sont deux agents de sécurité salariés du club qui ont mis en avant des banderoles nazies lors de la rencontre face au FC Sankt Pauli. Des banderoles jusqu’au habits, tout faisait référence au parti d’extrême droite qui avait triplé son chiffre d’adhérant lors d’une élection locale la veille du match. Les deux employés de sécurités portaient aussi des tatouages à la gloire d’une patrouille de soldats nazies, et vont probablement provoquer une amende au club qui peut varier entre 18 000 et 150 000 euros pour cause de banderoles offensantes.

Il serait bon que la ligue se penche sérieusement sur le cas de ces banderoles afin de marquer le coup et faire un exemple du Dynamo Dresden avec une sanction disciplinaire exemplaire.