Restons connectés

PKFoot

Osmany : c’est un supporter, c’est clair !

Supporters

Osmany : c’est un supporter, c’est clair !

Pour la Ligue des Champions, on s’est lancé sur une série d’interviews de supporters des plus grands clubs européens en partenariat avec RED by SFR. On va commencer par Osmany qui est fan du PSG (comme moi). Il y a 5 ans, Osmany était mon boss et j’étais CM du Stade de France.  Maintenant, on est amis et je suis un de ses +1 du Parc. Comme quoi, le foot ça crée des amitiés !

 

Osmany : c'est un supporter, c'est clair !

 

C :  Pour commencer, je te laisse te présenter rapidement :

O : Salut, moi c’est Osmany, j’ai 36 ans et depuis 1994, année de mon arrivée en France, je suis fan du PSG.  Ok, ils venaient d’être champions, mais ça a matché tout de suite avec ces couleurs du haut de mes 11 ans.

C : Quelle est ta ville de naissance ? Est-ce que c’est ta ville actuelle ? Est-ce que tu as un lien géographique avec le club que tu supportes ? 

O : Je suis né en Guinée-Bissau, puis j’ai vécu au Portugal, près de Lisbonne. Mon premier club de cœur est le Benfica Lisbonne, ville où j’ai grandi et où j’ai eu mes premières émotions footballistiques. J’aurais pu être supporter du Sporting là-bas, mais je pense que je n’aimais pas leur maillot vert et rayé. Certaines choses ne s’expliquent pas trop :)

C : Pourquoi le foot et pas un autre sport ?

O : J’aime plein de sports, mais le foot est #1. Pourquoi ? La soudaineté des émotions, le coté imprévisible, le côté irrationnel. Au basket, au hand, en athlé : le meilleur gagne, un holdup est impossible. Pas en foot, où ça arrive fréquemment.

C : Quel est ton joueur préféré de toujours ? Et ton joueur préféré actuel ?

O : Très, très dur de répondre à cette question. J’ai eu un GROS faible pour Ronnie, très spécial à mes yeux. Actuellement, aucun joueur ne me captive spécifiquement. Mais si je devais dire un nom, soyons chauvins et disons Mbappe. Qu’on l’aime ou pas, le mec est parti pour frapper très fort l’histoire du Foot.

C : C’était quoi ton premier match dans un stade ?

O : Je ne m’en rappelle pas, mais c’était forcément au Portugal, un match au Estadio Da Luz. Mais sinon, en match de fou, le sommet que j’ai fait : la finale de la Coupe du Monde 2006 à Berlin. Le souvenir est encore douloureux…

C : Est-ce que tu as des maillots de foot, combien ?

O : Oui, pas mal de maillots du PSG, ceux qui sont vraiment beaux et/ou historiques. Quatre très exactement : PSG 97/98, extérieur 2001/2002, PSG 2014/2015 et Third 2019/2020. Que des merveilles ! Je n’achète pas souvent les maillots, non pas par haine du marketing, mais parce que je dois vraiment les aimer pour franchir le pas.

Osmany : c'est un supporter, c'est clair !

C : C’est quoi ton meilleur souvenir de supporter ?

O : Avec Paris ? Le 2-2 Chelsea-PSG de 2015, vu avec des amis, on est passé par tous les états d’âme, un match incroyable, improbable. tout ce qu’on aime dans le foot. Ibra exclu, Paris à 10, on se retrouve mené 2 fois, on égalise à quelques minutes de la fin sur corner… Ah la la !  Aussi, j’ai pu shooter pas mal de fois les joueurs du PSG en bord de terrain. J’ai même voyagé avec eux au Qatar en 2016 lors d’un Qatar Winter Tour. Des moments fous.

C : Selon toi, quelles sont les chances en LDC cette année ?

O : Paradoxalement, les espoirs sont toujours là malgré les déceptions. Je dirais que si on est vraiment sérieux, c’est 1/4 de finale minimum. Faut arrêter de déconner, démarabouter cette équipe, qui a accumulé plus de malchance que quiconque au cours de ces 4 dernières années… 

C : C’est quoi ton prono pour le prochain match en LDC ?

O : Bruges-PSG ? On les tape 1-3, easy.

Pour savoir si le prono d’Osmany est bon, retrouvez l’UEFA Champions League en direct sur RMC Sport avec RED by SFR

Passionnée de football, supportrice du PSG et de l'Impact FC mais avant tout grande fan d'Eden Hazard et Megan Rapinoe.

... à lire dans Supporters

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour