Restons connectés

PKFoot

Tour d’Europe : Arsenal, la Juventus et le Real Madrid tenus en échec

Tour d'Europe

Tour d’Europe : Arsenal, la Juventus et le Real Madrid tenus en échec

Ce week-end, on a eu droit à beaucoup de choses bizarres : Arsenal et la Juventus ont été impuissants face au but, le Real Madrid a été tenu en échec, et le Barça a connu toutes les peines du monde à s’imposer face à un promu. Heureusement que Müller est là pour briller comme d’habitude, histoire qu’on ne perde pas tous nos repères…

Le meilleur du week-end

Gladbach a réalisé la bonne opération du week-end dans la course à la Ligue des Champions, puisque le Borussia a eu raison de Cologne (1-0) alors que le Hertha Berlin, le Bayer Leverkusen, et Schalke ne se sont pas imposés ce week-end. Si le score ne le reflète pas, cette confrontation a donné lieu à un match intense, avec de la tension, beaucoup d’actions des deux côtés, de beaux arrêts, une balle sauvée sur la ligne, et beaucoup d’engagement. Si c’était parfois limite, notamment de la part de Stindl, on s’est régalé.

Malgré la défaite, Las Palmas a montré un beau visage face au FC Barcelone (1-2). Premier relégable, le promu a bousculé comme rarement le champion d’Espagne en titre. De son côté, sans doute parce qu’il avait en tête son huitième de finale de Ligue des Champions dans la tête, le Barça a assuré l’essentiel grâce à une nouvelle réalisation de Suarez, et un but de Neymar.

https://twitter.com/barcastuff/status/701559582347415553

Alors qu’il ne marque habituellement qu’après une ou deux touches de balle maximum, Icardi s’est offert un beau rush pour marquer face à la Sampdoria (3-1). Mais le but de l’Argentin ne doit pas faire oublier la bonne entame de la Samp, qui a bousculé l’Inter Milan avant de craquer.

Après avoir laissé Blackburn ouvrir le score, West Ham a laissé parler son potentiel offensif (1-5). Auteurs d’un doublé chacun, Payet et Emenike ont particulièrement brillé. Le Français a notamment inscrit un coup franc, avant de marquer sur un raid solitaire. Le Nigérian a lui réussi à marquer après un super passement de jambes pour éliminer le gardien.

Hoffenheim qui reçoit Mayence, ce n’est pas nécessairement l’affiche qui faisait rêver lors de cette journée. Pourtant, le match a été spectaculaire de bout en bout, avec énormément d’occasions, de belles séquences, et un rythme effréné (3-2). L’avant-dernier s’est offert une victoire précieuse dans l’optique du maintien.

Le Celta Vigo avait choisi de ne marquer que des beaux buts face à Eibar, par Guidetti et Castro. On peut également féliciter leur adversaire du soir, qui ne s’a pas abdiqué et a tout fait pour revenir au score (3-2). Inui, dont on louait la très belle performance le week-end dernier, a cette fois-ci réussi à marquer, de fort belle manière.

Malgré une ouverture du score en faveur de Darmstadt, et quelques occasions concédées, le Bayern Munich a remporté un nouveau succès en Bundesliga (3-1). Et si on ne le découvre évidemment pas aujourd’hui, on ne peut pas rester stoïque devant le jeu dans la surface de Müller. L’Allemand, qui a signé un doublé, s’est offert un bijou sur sa seconde réalisation. A noter également la passe décisive de Ribéry sur le but de Lewandowski.

https://twitter.com/3emeMiTemps/status/701079104599281664

C’est toujours difficile de mesurer la part de réussite d’un entraineur dans une victoire. Mais quand on voit Paco Jemez faire deux changements successifs aux alentours de la demi-heure de jeu, alors que son équipe est menée de 2 buts, on se dit que cela a aidé son Rayo Vallecano à tenir en échec Séville (2-2). Le spécialiste de la Ligue Europa a décidément bien du mal à voyager en championnat cette saison.

Mais aussi

Exploit personnel pour Morales et Verdu pour Levante, large vainqueur face à Getafe (3-0). La lanterne rouge a momentanément retrouvé le sourire. Belle débauche d’énergie de Leeds, qui n’a pas été récompensée car éliminée par Watford en Cup. Si Barkley (de façon heureuse) et Lukaku ont marqué, c’est bien Joel qui a été décisif pour Everton en arrêtant un penalty alors que le score était nul et vierge face à Bournemouth. La fin de match entre l’Atalanta et la Fiorentina a été spectaculaire, avec 4 buts inscrits en 10 minutes. La course-poursuite a souri à la Viola (2-3), qui consolide sa place sur le podium de la Série A.

Le pire du week-end

Avec une équipe légèrement remaniée, Arsenal n’a pas su faire la différence face à Hull City, et se voit contraint à jouer un replay chez son adversaire (0-0). Si le gardien a fait un bon match, on peut malgré tout déplorer le manque de réalisme des Gunners, qui se sont procuré énormément d’occasions par Welbeck, Walcott puis Chamberlain.

Après 15 victoires consécutives en Série A, la Juventus Turin n’a pas pu faire mieux qu’un match nul sur la pelouse de Bologne (0-0). Malgré un Pogba particulièrement actif, la Vieille Dame, qui avait peut-être déjà la tête au match de Ligue des Champions face au Bayern Munich, a manqué d’imagination. Elle figure néanmoins toujours parmi les grands favoris du championnat.

D’habitude si habile dans ce domaine, Ronaldo a raté un penalty qui aurait fait la différence fac e à Malaga. Le Portugais est tombé sur un excellent Kameni. Néanmoins, c’est bien lui qui a ouvert le score, permettant au Real Madrid de revenir avec un point de son déplacement de Malaga (1-1).

Cela fait désormais 5 matches consécutifs sans victoire pour le Hertha Berlin, tenu en échec sur sa pelouse (1-1). Si on peut retenir le beau but de Kalou, et qu’un match nul face à Wolfsburg n’a rien d’humiliant – on parle d’une équipe séduisante et toujours en lice en Ligue des champions – le club de la capitale n’affiche pas une forme optimale dans l’optique d’une qualification pour la prochaine Ligue des Champions.

Manchester City a décidé de laisser tomber la Cup en alignant une équipe de jeunes se faire désosser par les titulaires de Chelsea (5-1). Dommage, car les Skyblues ont un effectif suffisamment étoffé pour jouer sur plusieurs tableaux. Et encore, Oscar a raté un penalty. Il faut dire qu’arrêter sa course en plein milieu, c’est quelque chose qu’on aura toujours du mal à comprendre…

Mais aussi

Manque de précision à la fois pour Francfort et Hambourg (0-0). Double erreur de Vergini, défenseur de Getafe qui réussit dans la même action à rater son contrôle, avant de faucher l’attaquant adverse et ainsi concéder le penalty du break pour Levante. Manque de réussite de Tottenham, qui a vu Cabaye sauver un ballon sur sa ligne, et Alli réussir un double poteau suite à un rush de Son.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour