Tour d’Europe : le Bayern champion, Arsenal humilié

Le premier champion des ligues majeures est tombé : sans surprise, c’est le Bayern Munich. Rome, Barcelone et le nord de Londres ont choisi leur roi. Madrid ? La capitale espagnole attend la Ligue des champions.

Le top du week-end : Keita, nouveau roi de Rome

Un derby est toujours un match spécial pour les supporters. Nul doute que ceux de la Lazio apprécient encore un peu plus Keita, suite à son match face à la Roma. Le Sénégalais, auteur d’un doublé, allait tout simplement trop vite pour l’arrière-garde des Giallorossi. Chacune de ses accélérations a fait vivre un calvaire au club de la Louve, qui n’a pu espérer que suite à un penalty imaginaire, obtenu sur une simulation de Strootman. Mais ce fait de jeu restera sans conséquence pour la Lazio, qui a pu compter sur la révélation de Série A pour remporter ce derby.

Le flop du week-end : Arsenal prend une leçon

Si l’amour rend aveugle, il ne suffira pas pour que les supporters d’Arsenal puissent prétendre que Tottenham ne leur est pas supérieur. Lors de ce derby du nord de Londres, les Spurs ont affiché leurs certitudes de jeu face à des Gunners qui ne semblaient pas savoir quoi faire du ballon. Si Alli et Eriksen ont raté chacun une occasion énorme, ils n’ont fait que retarder l’échéance pour une formation de Tottenham qui l’emporte logiquement. Pire, Wenger a raté son match, concotant un dispositif où Chamberlain était seul pour couvrir tout son couloir, vivant l’enfer face à Davies et Son, dont le QI football est infiniment supérieur. Tottenham va finir devant Arsenal cette saison. Après le match, personne ne pourra dire que c’est une question de chance.

https://twitter.com/Wahid_Khouya/status/858711460071051264

Ce qu’on a vu :

  • Un contre express magnifique de Bartels pour l’ouverture du score du Werder face au Hertha Berlin, à faire vomir un fanatique du tiki-taka
  • De belles occasions (dont une retourné signée Ayew) mais zéro but enre Stoke City et West Ham
  • Un doublé de Bakambu face à Gijon, grâce à de beaux déplacements de pur attaquant. Le jaune de Villarreal lui va mieux que celui de Sochaux

  • La Juventus, à qui l’arbitre refuse un penalty indiscutable, se faire rejoindre dans le money time par Bergame. Tout peut arriver

  • Dortmund assiéger Cologne, marquer 2 buts refusés pour hors-jeu pour finalement concéder le match nul
  • Jakupovic sauver Hull City sur la pelouse de Southampton, en repoussant le penalty de Tadic dans le money time
  • L’Espanyol faire des offrandes à ce cannibale de Suarez, qui inscrit un doublé. Cet extérieur du but sur le premier, c’est tout lui !

  • Simeone louper un penalty face au Chievo, pour une défaite du Genoa. Pas le même mental que papa
  • Leno complètement livré à lui-même, qui en encaisse 4 face à Schalke. Le pire, c’est que le gardien de Leverkusen a été bon, mais sa défense l’a complètement abandonné

  • Vardy marquer son 5e but sur les 7 dernières journées de Premier League, sur une action où il prend bien la profondeur face à WBA. Le départ de Ranieri lui a bizarrement aidé à retrouver son efficacité….
  • Gameiro planter son doublé face à Las Palmas, dans un match parfait pour un joueur de son style

  • Palerme rater pour quelques centimètres un but du milieu de terrain face à la Fiorentina… et ce, à 2 reprises !
  • De Gea qui ne demande pas à Herrera de rester sur la ligne de but sur ce coup franc sublime de Sigurdsson. Ce n’est finalement que justice, tant le penalty sifflé contre Swansea était imaginaire

https://twitter.com/BaptisteFCGB_/status/858667323540070400

  • Williams réussir un sacré match face au Celta Vigo. L’attaquant n’a marqué aucun des 3 buts de Bilbao, mais sa vitesse a posé bien des problèmes aux Galiciens
  • Handanovic réussir un beau match face à un Naples dominateur, mais trahi une nouvelle fois par sa défense. Cette fois-ci, c’est Nagatomo qui s’assoie sur le banc des accusés

  • Une contre-attaque fabuleuse de Boro pour l’ouverture du score face à Manchester City, conclue avec pas mal de réussite par Negredo
  • Une passe décisive pour Carvajal, un but pour Marcelo : ça sert d’avoir des latéraux capables d’apporter offensivement. Surtout quand on est face au Valence d’Alves, le gardien pour qui un penalty n’est pas un problème

  • Un tir raté se transformer en contrôle orienté de Barnes, qui marque face à Crystal Palace : la magie de la Premier League
  • Le Bayern fêter son titre de champion en humiliant Wolfsburg. Comme à son habitude, Lewandowski a régalé son monde, en signant un doublé

  • Chelsea se rapprocher du titre en explosant Everton. Pedro a vu les choses en grand en nettoyant la lucarne adverse
Il a fêté son anniversaire ce week-end

Il n’était pas le plus talentueux, mais il représentait parmi tant d’autres l’âme de Manchester United. Avec plus de 10 ans passés à Old Trafford, incarnait la fidélité des joueurs pour l’institution mancunienne. Polyvalent, toujours motivé, il était un soldat comme le club les aime. Car si ce public affectionne évidemment les artistes comme Giggs, Scholes ou Ronaldo, il a toujours su garder une place pour les guerriers comme Vidic, Heinze ou Smith.

Aujourd’hui, tout cela semble disparaitre. Mis à part Rashford, aucun jeune de l’Académie ne semble être en mesure de se faire une place dans un onze renforcé chaque été par un nom ronflant, qui empêche l’éclosion des talents locaux. Le grand John n’y est évidemment pour rien, mais se rappeler son anniversaire nous rend fatalement nostalgique d’une époque où les Red Devils n’étaient pas une formation comme les autres.

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter