Restons connectés

PKFoot

Tour d’Europe : le Bayern déjà énorme, la Serie A sur les chapeaux de roue

Tour d'Europe

Tour d’Europe : le Bayern déjà énorme, la Serie A sur les chapeaux de roue

Ce week-end sonnait le retour de la Bundesliga et des violents maux de tête pour les adversaires d’un Bayern Munich déjà impressionnant. En Italie, le cliché d’un football défensif prend un sérieux coup avec énormément de buts depuis la reprise.

Le Bayern en balade

Lancement de la saison en Allemagne donc où les années se suivent et se ressemble. Face à Brême, les coéquipiers de , auteur d’un triplé, ont fait set blanc : 6-0 et déjà des frissons provoqués dans toutes les défenses allemandes. Comme un symbole, l’équipe de Carlo Ancelotti s’est amusée dès l’entame avec un bijou de Xabi Alonso pour l’ouverture du score. Comme un prédateur jouant avec sa proie, Philipp Lahm s’est même permis de marquer. Vous avez dit plié ?

Le meilleur de la semaine

La Serie A a repris depuis deux semaines et ce sont deux journées incroyables qui nous ont été proposées par les équipes italiennes. Nouvelle illustration avec un très beau Naples – Milan AC (4-2) et des Napolitains qui s’en sortent grâce à deux doublés de Milik et Callejon. Il semblerait que le départ de Pipita soit déjà bien digéré quand on voit les performances de Mertens, libéré offensivement.

En Angleterre, Chelsea continue d’engranger des points avec une nouvelle victoire sur Burnley (3-0). Si Antonio Conte avait déjà prouvé qu’il était un grand coach, il passe encore un palier en faisant marquer Victor Moses en fin de match. Donnez lui un trophée !

Le Barca s’est fait peur face à Bilbao en ne gagnant que d’un petit but inscrit par Rakitic. Alors que la possession était largement à l’avantage des Blaugranas, les Basques ne se sont pas découragés et se sont créé quelques occasions face à un Ter Stegen fébrile. Si le Barça est toujours impressionnant devant, Samuel Umtiti et Lucas Digne auront du boulot pour rassurer les supporters sur la solidité défensive de leur équipe.

Dortmund a également commencé sa saison par une victoire sur son terrain face à Mayence (2-1) et c’est Aubameyang qui marque les deux buts de son club. Malgré la réduction du score de Muto en fin de match, l’équipe semble solide malgré de nombreuses recrues dont Ousmane Dembele, auteur d’un bon match. Lancé dans un duel à distance avec Lewandowski, on a hâte de voir si le Gabonais sera capable de faire aussi bien que le Polonais.

Les bons débuts de Guardiola avec City se poursuivent avec une victoire 3-1 face à West Ham. Une fois n’est pas coutume, c’est un doublé de , très critiqué pour son manque de réalisme devant le but, qui permet aux Citizens de l’emporter largement. Peut-être l’année de la confirmation pour le jeune anglais qui a eu une saison en demi-teinte l’an passé après son important transfert en provenance de Liverpool.

Dans le gros match de cette première journée de Bundesliga, M’gladbach s’est imposé à domicile face à Leverkusen (2-1) dans une très belle rencontre. Malgré deux grands gardiens en forme (Sommer et Leno), le jeu collectif de ces deux équipes fait plaisir a voir et nul doute que le spectacle sera au rendez-vous tout au long de la saison.

Auteur d’une surprenante victoire (2-4) sur la pelouse de Valence la semaine précédente, les joueurs de Las Palmas ont récidivé en ne faisant qu’une bouchée de Grenade (5-1) dans le sillage d’un bon Kévin-Prince Boateng. Avec 9 buts marqués en 2 matchs, le club se retrouve ainsi tout en haut du classement devant le grand Barça. Supporters, prenez la photo.

Leicester a enfin lancé sa saison avec une victoire contre les Gallois de Swansea (2-1). L’inévitable Jamie Vardy a ouvert le score d’une belle frappe en pleine course. Pas certain que le club ait le même succès que l’an passé mais le joueur confirme qu’il est un tueur dans la surface.

Manchester United s’en sort bien lors de cette troisième journée. Sur le point de faire match nul à Hull City, a surgi à la dernière seconde pour donner la victoire aux Red Devils en reprenant un centre de Rooney. Deux points précieux en championnat pour ne pas, déjà, perdre de terrain sur les concurrents directs.

Le pire de la semaine

La Roma n’y arrive décidément pas. Éliminée en coupe d’Europe par Porto, l’équipe de Spalletti n’a pas fait mieux qu’un match nul (2-2) sur la pelouse de Cagliari. On peut parler de chauvinisme mais le licenciement de Rudi Garcia pour réinstaller un coach italien qui avait déjà envoyé cette Roma dans un gouffre pose question et l’homme risquerait de se retrouver rapidement sous pression sans une amélioration rapide.

Nouvelle saison, même problèmes à Liverpool avec un match nul à White Hart Lane face à Tottenham (1-1). Si prendre un point n’est pas une mauvaise opération comptable, les Reds ont eu plusieurs occasions de tuer le match avant de se faire rejoindre. Avec un en position d’arrière gauche, pas sûr que la Ligue des Champions soit un objectif réalisable avec un effectif aussi peu garni.

Le Milan AC n’est toujours pas redevenu le club qu’il était autrefois. Battus par Naples, les Milanais ont eu la bonne idée d’encaisser deux exclusions stupides pour les fautes hors du jeu. Mention spéciale à Mbaye Niang qui confirme son statut de Balotelli français en gênant Reina sur une relance rapide pour le second carton jaune. Dommage car Donnarumma a réalisé un grand match malgré ses 4 buts encaissés.

Schalke débute bien mal sa saison en perdant sur la pelouse de Francfort. C’est increvable Alex Maier qui crucifie les joueurs de Gelsenkirchen, qui font pourtant parti des outsiders de cette saison. Sans grande inventivité, Schalke s’est fait bousculé tout le match par l’envie de leurs adversaires du jour, pourtant réduits à 10 en fin de match.

Fan inconditionnel de football depuis l'enfance, mon coeur bat pour le Liverpool Football Club. Supporter et non pas spectateur, le beau jeu et le mouillage de maillot sont mes priorités.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour