Ce week-end, il fallait aimer le risque pour remplir correctement sa grille de pronostics. Manchester United a buté sur la lanterne rouge, le Bayern Munich et le Real Madrid ont concédé le match nul, et Manchester City, Dortmund et le Barça ont perdu. Ce monde est fou, mais cette incertitude n’est pas une mauvaise chose, loin de là. Et un petit cocorico à Payet et Modeste, ça ne coûte rien et c’est mérité.

L’AC Milan peut encore faire (un peu) rêver

Evidemment, l’AC Milan n’est pas redevenu cette irrésistible équipe qui dominait l’Europe avec van Basten, Rijkaard et Gullit. Ce n’est pas non plus le même niveau que la génération Maldini, Pirlo, Seedorf, Kaka et Shevchenko. Mais ce week-end, San Siro a pu revivre l’espace d’une rencontre, une ivresse comparable à celle dont elle avait l’habitude il y a quelques années. Ce n’était que Sassuolo en face, mais les Rossoneri sont allés chercher une victoire inespérée (4-3), avec une abnégation et un état d’esprit qui ne pouvaient que rappeler aux nostalgiques les heures de gloire. Merci messieurs.

Le héros  de la semaine

Faire partie d’une équipe médiocre est toujours frustrant, d’autant plus quand on a du talent à revendre. Face à un concurrent direct pour le maintien, ce à quoi West Ham en est réduit pour le moment au vu de son début de saison, l’affaire semblait bien mal engagée suite à l’ouverture du score de Middlesbrough. Mais Payet a décidé de profiter de ce match pour inscrire ce qui devrait être un des plus beaux buts de la saison en Angleterre. Le Français a tout simplement passé en revue toute la défense de Boro, partant du côté gauche et effaçant 5 joueurs avant de conclure (1-1). Cet exploit individuel ne résout évidemment pas les problèmes des Hammers, mais il a au moins le mérite de sortir les fans du marasme ambiant, durant un instant aussi éphémère que magique.

https://twitter.com/SFR_Sport/status/782245064349278208

Le zéro de la semaine

On a souvent émis des doutes sur ter Stegen, et ce n’est pas la défaite à Vigo qui va nous faire changer d’avis (4-3). Non content d’être à l’origine du premier but, à cause d’une relance trop longue, le gardien du Barça est entièrement coupable sur le 4e but des locaux. L’Allemand avait tout le temps du monde pour dégager au loin, dégageant sur la tête de Hernandez, signant ainsi une super passe décisive… Et ce n’est pas un coup d’essai pour lui. On se souvient notamment de son placement délirant sur le lob de 50 mètres pris par Florenzi en Ligue des Champions. Il nous ferait presque oublier le but contre son camp de Mathieu !

Le meilleur de la semaine

Certes, cela n’a pas suffi pour le Werder Brême, la faute à une égalisation sublime de Colak pour Darmstadt, qui marque dans un angle fermé tel un Van Basten face à l’URSS (2-2). Mais cela n’enlève rien à la beauté du but de Gnabry : l’appel est parfait, la passe aussi, et surtout… quelle vitesse insensée !

Mené de 2 buts par Osasuna, Las Palmas est allé arracher le point du match nul, au forceps, au bout du temps additionnel. Pourtant, le sublime but du break de Leon, juste avant la pause, avait complètement des allures d’estocade. Si l’équipe rentre logiquement dans le rang, elle continue de faire preuve d’un mental solide.

Un match ne peut pas se résumer à un duel entre 2 joueurs. Mais c’était assez savoureux de voir Lukaku et Benteke face à face. Match nul et un but chacun (1-1) : coup franc pour le premier, ce qui est assez rare, tête pour le second, ce qui est bien plus fréquent. On attend la visite d’Everton chez Crystal Palace pour délibérer.

Super sang-froid de Meggiorini sur l’ouverture du Chievo Vérone, victorieux à Pescara (0-2). Dribbler le gardien sur une feinte de frappe comme ça, ça nous rappelle forcément un peu PES 6. Chacun ses références.

https://twitter.com/Y7kora2016/status/782277509354250241

Leipzig a dominé de la tête aux pieds son match face à Augsbourg, qui aurait pu finir en raclée (2-1). La vitesse de Werner a fait des misères. On retiendra néanmoins la super réalisation de Ji, qui l’a joué façon van Persie.

Déjà buteur en Ligue des champions cette semaine, Ben Yedder a récidivé en inscrivant un doublé salvateur face à Alavés (2-1). Tout va beaucoup mieux que la saison dernière à Séville, où le début d’exercice avait été raté. Notons la subtile talonnade de Ganso sur le premier, et la Madjer réussie par l’ancien Toulousain sur le second.

Sans convaincre, Chelsea a quand même gagné face à Hull City (0-2). Willian et Diego Costa semblent avoir fait un concours de la plus belle frappe enroulée. Joue la comme Thierry Henry.

https://twitter.com/ChelseaFC_es/status/782304132510068736

Jolie performance collective de la Lazio Rome sur la pelouse de l’Udinese (0-3). Depuis qu’il est revenu en Italie, Immobile revit, comme il l’a encore prouvé ce week-end. Les locaux se sont réveillés bien trop tard, alors que le mal était déjà fait.

Auteur d’un doublé face à Hambourg (2-0), le récent papa Ibisevic (si on s’en réfère à sa célébration sur l’ouverture du score) rayonne au Hertha Berlin. Certes, il rate le coup du chapeau en fin de match, mais personne ne lui en voudra. Contrairement à Ekdal, qui concède un penalty grossier, et ose se plaindre après…

Elle a galéré face à la défense d’Empoli, mais elle a fini par trouver l’ouverture pour finalement l’emporter largement. La Vieille Dame a notamment pu compter sur Dybala et Higuain (3-0). Bref, la routine.

https://twitter.com/Seb0u75013/status/782549019616768000

Malgré la défaite tardive de l’Athletic Bilbao face à Malaga (2-1), on a apprécié le but précoce d’Aduriz. Ce contrôle orienté est une véritable œuvre d’art, un modèle de first touch qui met dans le sens du but, sans perdre de vitesse : c’est magnifique.

C’était l’affiche du week-end en Bundesliga, et on n’a pas été déçu par la qualité du spectacle proposé. Le Bayer Leverkusen a fait chuter Dortmund (2-0) suite à une rencontre particulièrement plaisante à suivre. Calhanoglu, particulièrement en jambes, s’est offert 2 passes décisives. En forme, le Turc est un des joueurs européens les plus fascinants.

Qui ne tente rien n’a rien. Au bout du temps additionnel, Fernandes a offert le point du match nul à la Sampdoria, face à Palerme (1-1). Il fallait oser tenter sa chance, oser la demi-volée : chapeau l’artiste.

En crise en ce début de saison, Schalke a apporté une clinquante réponse face à Gladbach (4-0). Certes, il a fallu un penalty pour décanter la situation, mais le résultat est sans appel. A noter notamment la puissance et l’envie des joueurs, surtout dans le cas d’Embolo, impressionnant sur son but en fin de match.

Le pire de la semaine

Dans un match plaisant, le Bayern Munich a concédé le match nul face à Cologne (1-1), laissant filer ses premiers poins en championnat. Si Kimmich a bien confirmé ses nouveaux talents dans la surface en ouvrant le score, Modeste a marqué une merveille de but acrobatique, rendant tout pataud Neuer. Dare to Zlatan.

Le Bétis Séville a fini par céder face à la Real Sociedad (1-0). Adan a pourtant enchainé les parades, mais sa défense l’a littéralement abandonné.

On a beau tourner le problème dans tous les sens, on ne comprend toujours pas comment Swansea a pu concéder ce penalty face à Liverpool (1-2). N’importe quel défenseur aurait dégagé de la tête sur cette chandelle… Milner et les Reds n’en demandaient pas autant.

Contre-performance de Naples sur la pelouse de l’Atalanta (1-0). Après avoir encaissé un but malchanceux, les Napolitains ont buté toute la rencontre sur la défense de Bergame.

https://twitter.com/YoussefR94/status/782589321094238208

Ambiance tendue voire détestable par moments entre Fribourg et Francfort. Le match a été émaillé de plusieurs échauffourées, pour un bilan de 7 cartons jaunes…

A force de vouloir atteindre le niveau de Messi, Griezmann a hérité d’une faiblesse de l’Argentin : il n’a plus la même efficacité sur penalty. Heureusement, c’est encore lui qui décante la situation face au FC Valence. A noter aussi le beau but de Gameiro (0-2).

Dominer n’est pas gagner. Manchester United l’a appris à ses dépens, face à Stoke City. Les Red Devils, qui ont eu toutes les peines du monde à ouvrir le score, ont vu leur impérial gardien se trouer et offrir aux Potters le point du match nul. Cruel.

Rien ne va plus à Grenade, lanterne rouge et encore battu, face à Leganés (0-1). Et puisque tout va mal, Ochoa s’est rendu coupable d’une faute de main sur le but. Relégué avec Ajaccio, le Mexicain va-t-il vivre la même expérience en Espagne ?

Première défaite de Manchester City, sur la pelouse de Tottenham (2-0). Les Spurs auraient même pu alourdir l’addition sans un penalty raté de Lamela. Pas de raison de s’enflammer néanmoins : les Citizens restent favoris pour le titre.

Malgré la BBC, le Real Madrid a été tenu en échec par une courageuse équipe d’Eibar (1-1). Les Madrilènes ont pourtant eu beaucoup d’occasions, dont un but justement refusé à Morata, ou un poteau de Bale. Dans une Liga aussi serrée, chaque point sera déterminant.

https://twitter.com/Footy_Jokes/status/782683741260959744

Darinh Mongkhoun

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.