Restons connectés

Tour d’Europe : et c’est reparti pour une nouvelle saison !

Tour d'Europe

Tour d’Europe : et c’est reparti pour une nouvelle saison !

Pour la reprise de notre Tour d’Europe, quoi de neuf ? Chez les buteurs, Ibrahimovic, Lewandowski, Bacca, Agüero, Higuain, Diego Costa et Suarez se sont illustrés, et on a aussi eu droit à du football champagne à Everton et Middlesbrough. Bref, que du bon à l’heure d’entamer cette nouvelle saison européenne !

La machine Manchester United déjà en marche

Aucun joueur formé à l’académie dans le onze de départ, et seulement 3 éléments au club depuis plus de 3 ans, là où les soldats de Fergie étaient connus pour leur fidélité au club. Manchester United a perdu cette particularité qui faisait dire à ses fans que l’équipe avait une âme. Pire encore pour les puristes, les dirigeants ont pris le parti d’en faire une machine médiatique, comme en attestent les nombreuses mises en scène autour de Pogba et Ibrahimovic. Néanmoins, ce virage était obligatoire pour permettre aux Red Devils d’aligner une équipe compétitive. Avec un Français au four et au moulin et un Suédois décisif comme face à Southampton (2-0), le United en mode Disneyland n’a pas fini d’agacer les nostalgiques. Reste à savoir si l’aspect sportif continuera à se montrer à la hauteur de ce story telling bien rôdé.

Le meilleur de la semaine

On en avait fait une révélation de la dernière Liga lors de notre bilan de l’édition 2015/16, et il ne nous déçoit pas en ce début de saison. Déjà buteur en Supercoupe d’Europe, Asensio a récidivé pour l’ouverture du championnat, sur la pelouse de la Real Sociedad (0-3). L’Espagnol profite pleinement des absences de Ronaldo et Benzema. Nos lecteurs assidus savent déjà. Les autres découvriront cette année.

On ne soulignera pas encore l’efficacité d’Agüero, car on aura le temps et l’opportunité de le faire dans la saison. On préfère mettre en lumière Iheanacho, bluffant de lucidité pour son âge. Le Nigérian a d’abord offert un but tout fait à Nolito, après avoir dribblé le gardien de Stoke City. Puis, il a judicieusement laissé passer le ballon sur la quatrième réalisation des Citizens (1-4).

Pour la reprise en coupe, le Bayern Munich a eu droit à Jena, un adversaire de division inférieure pris très au sérieux par Ancelotti qui a aligné son équipe-type. Lewandowski en a profité pour inscrire un triplé et délivrer une passe décisive, se permettant même un incroyable loupé en fin de match.

Premier but de la saison pour Juanpi à Malaga, tenu en échec par Osasuna (1-1). On attend beaucoup de la saison du Vénézuélien,  qui a montré de belles choses l’an passé.

Il a fallu du temps et beaucoup d’occasions pour la Roma, qui a fini par trouver l’ouverture face à l’Udinese (4-0). Parmi tous les joueurs offensifs de la Louve, Salah a été intenable. Par contre, cette coupe de cheveux de Nainggolan, c’est définitivement un non.

Pragmatique, le Chelsea de Conte continue à gagner, comme face à Watford (1-2). Malgré le bijou de Capoue pour l’ouverture de score, les Blues ont obtenu les 3 points, avec le but de la victoire pour l’incontournable Diego Costa. Incroyable de lucidité à ce moment de la partie, le buteur est décidément un joueur spécial lorsqu’il ne boude pas son entraineur, comme ce fut le cas la saison passée sous Mourinho.

Prolifique la saison dernière, Lucas se montre déjà décisif pour La Corogne. Menés par Eibar, les Galiciens ont pu compter sur le buteur maison, qui a d’abord délivré une passe décisive sur coup franc, avant d’obtenir et transformer le penalty de la gagne (2-1). Nul doute que battre son record de 17 unités de l’an dernier trotte dans la tête de cet attaquant complet.

Moqué pour sa bedaine apparente en match de préparation, Higuain n’aura eu besoin que de 10 minutes pour marquer son premier but sous les couleurs de la Juventus, victorieuse face à la Fiorentina (2-1). Si le chemin est encore long pour justifier l’investissement du club, les débuts de Pipita sont idylliques.

Auteur d’un doublé pour ses débuts en Premier League, Stuani a d’abord décoché une frappe splendide en pleine lucarne, avant de conclure la plus belle action collective du week-end. L’Uruguayen offre ainsi la victoire à Middlesbrough sur la pelouse de Sunderland (1-2), sur une action pleine d’inspiration et d’intelligence de la part des joueurs de Karanka, plus connu pour ses nombreux trophées remportés en tant que joueur.

Pour ceux qui doutaient de la compétitivité du Barça, si tant est qu’il y en ait, la réponse a été éclatante face au Bétis, balayé sur un score de tennis (6-2). Pichichi l’an passé, Suarez a déjà inscrit un triplé, dont un sublime coup franc pour conclure. Ruben Castro, excellent la saison dernière, a mis un doublé. En l’absence de Neymar, c’est aussi Arda qui s’est montré énorme, bien plus conforme à ce qu’il faisait à l’Atlético, bien mieux que l’an passé ou lors du dernier Euro. Le Turc semble en avoir fini avec sa période d’adaptation.

On dit qu’il n’y a pas de grande équipe sans à minima, un grand gardien et un grand attaquant. L’AC Milan est très loin de prétendre à ce statut de grande équipe à nouveau, mais 2 hommes ont été magnifiques pour les Rossoneri face au Torino (3-2). Bacca, qui a déjà porté les siens toute la saison passée, a déjà signé un triplé pour la première levée de Série A. Donnarumma de son côté a repoussé le penalty de l’égalisation dans les arrêts de jeu, sauvant les Lombards d’une injustice, dans la mesure où il n’y avait pas de faute. Il manque encore beaucoup pour offrir à Mihajlovic une équipe capable de lutter pour le titre. Mais ces 2 joueurs lui rapporteront des points cette année encore.

Magnifique jeu à trois pour l’égalisation de Mirallas face à WBA. Everton, mené au score, en a profité pour renverser la tendance (1-2).

C’est le genre de matchs à donner envie aux entraineurs de se tirer les cheveux, bien que Sampaoli ne puisse pas se le permettre. Le FC Séville et l’Espanyol Barcelone se sont livrés à un fantastique jeu du chat et de la souris, avec une orgie de buts (6-4). Les Andalous à l’équipe recomposée par rapport à l’année dernière, ont vu leurs recrues offensives se montrer décisives, puisque Sarabia, Ben Yedder, Vietto, Vazquez et Kiyotake ont tous marqué. Avec une mention spéciale pour les 2 derniers, souvent cités sur notre blog comme des recrues à ne pas manquer cet été.

On s’est souvent plaint – pour lui – de son faible temps de jeu, Mertens étant un joueur qu’on adore et qui reste cantonné à un rôle de joker, en club comme en sélection. Face à Pescara, il a d’ailleurs débuté sur le banc. Et alors que son équipe était menée de 2 buts à son entrée en jeu, le Belge a offert le point du match nul à Naples, d’un beau doublé (2-2). Espérons que cela aide ce roi du passement de jambes à obtenir plus de minutes sur le terrain. Il le mérite, et ne ferait pas de mal au spectacle.

Le pire de la semaine

Ravensburg était évidemment en dessous d’Augsbourg, logiquement qualifié pour le prochain tour (0-2). Mais la frustration est légitime pour les locaux, qui ont vu un penalty oublié à 0-1.

Est-ce que Liverpool est condamné à souffler le chaud et le froid toute la saison ? Toujours est-il qu’après sa victoire rocambolesque face à Arsenal, les Reds ont chuté à Burnley (2-0), montrant d’inquiétants signes de naïveté sur le second but. Si on ne doute pas de la capacité des équipes de Klopp de se transcender lors des grosses affiches, le championnat concerne bien 20 équipes à prendre très au sérieux.

Affreux penalty de Lopez pour Gijon, en plein sur le gardien. Heureusement pour lui, le Sporting a malgré tout remporté le match qui l’opposait à l’Athletic Bilbao (2-1), grâce notamment à une fabuleuse reprise acrobatique de Cop sur l’ouverture du score.

De façon assez inattendue, l’Inter Milan est tombée dès la première journée, sur la pelouse du Chievo Vérone (2-0). Si Sorrentino a été bon dans les cages, c’est surtout Birsa, double buteur, qui s’est illustré. Le Slovène, bien connu des fans de Ligue 1, a notamment enrhumé 2 défenseurs adverses d’une feinte de frappe comme on les aime. Du grand art.

https://www.youtube.com/watch?v=KQo_72c–6I

Habiles finisseurs, Janssen et Kane ont pêché face à Crystal Palace à plusieurs reprises. Heureusement pour les Spurs, Wanyama a été plus précis (1-0). Le Néerlandais et l’Anglais, particulièrement attendus du côté de White Hart Lane, ont encore le temps de rectifier le tir.

Dominateurs mais trop peu réalistes, les joueurs de l’Atlético Madrid ont laissé des points en route face à Alavés (1-1). Malgré un but qui aurait dû lui apporter la victoire dans le temps additionnel, les Madrilènes ont cédé dans les derniers instants du match. Buteur sur penalty, Gameiro a manqué de réalisme durant le match.

Si on est évidemment heureux de voir des matchs spectaculaires, le staff de la Lazio Rome doit se poser des questions sur la performance de Marchetti. Le portier romain a complètement relancé le match en se montrant coupable sur 2 buts, alors que son équipe menait de 3 unités. Heureusement pour lui, l’Atalanta Bergame ne réussira pas de remontée (3-4).

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour