AvideceWopyBalab

Ce week-end des 16 & 17 mai, l’Europe du football nous a offert ce qu’elle a de meilleur… mais aussi ce qu’elle peut faire de pire. Voici la liste des faits et gestes qui ont retenu notre attention. Et dans la mesure où on ne peut pas tout voir, n’hésitez pas à raconter également les moments de foot qui vous ont marqué ce week-end !

Premier League

Tour d’Europe : les jeux sont faits... ou presque

Le capitaine de Liverpool salue une dernière fois l’Anfield Sign

Le titre promis aux Blues de Chelsea, l’affrontement du weekend opposait Manchester United à Arsenal. Les hommes de Louis Van Gaal pouvaient chipper la 3ème place aux Gunners sur la pelouse d’Old Trafford. C’est le jeune Ander Herrera qui ouvrit le score d’une belle volée du droit dans une rencontre dominée par les Red Devils. Seulement, à 10 minutes du terme, le malheur Blackett détourne un centre de Walcott dans ses propres filets, permettant ainsi aux londoniens de garder leur 3ème place synonyme de qualification directe en phase de poule de Ligue des Champions.

Mais l’événement du week-end en Angleterre se situait à Anfield Road. Un monument du football anglais et international disputait sa dernière rencontre devant le public qu’il aime tant. Steven Gerrard s’en va sur une défaite, face à une équipe de Crystal Palace bien plus mordante que des Scousers absents (1-3). Son stade lui aura rendu un bien meilleur hommage que ses coéquipiers cette saison. Après 17 ans de bons et loyaux services, c’est peut-être le meilleur joueur de l’histoire de ce club mythique qui part sous le soleil californien des Los Angeles Galaxy. A titre personnel, c’est un modèle de dévouement et de valeurs morales que je retiendrai de ces années où j’ai pu le voir évoluer sous un maillot qui signifie tellement pour des millions de gens. Goodbye Captain.

Les moments forts

  • Le triplé de , ancien Messin, qui devient le joueur le plus rapide à réaliser cette performance (2min56 !) lors de la victoire écrasante de Southampton face à Aston Villa (6-1)
  • Le tacle crânien (oui oui, crânien) de Phil Jones sur Olivier Giroud. Le sacrifice du défenseur à l’état pur.

  • La prestation de Crystal Palace face à Liverpool (1-3) qui a joué le jeu à fond face à une équipe en mode « jubilé » alors qu’ils n’ont plus rien à jouer. Liverpool, qui ne compte plus qu’un point d’avance sur Tottenham, devra donc gagner la semaine prochaine pour assurer leur place en phase de poules de Ligue Europa.

Le pire du weekend

  • La nouvelle défaite de Newcastle à QPR grâce à un superbe but de Leroy Fer. Les Magpies ne sont qu’à 2 points de Hull City et risquent encore la relégation à une journée de la fin.
  • La prestation sans relief d’Arsenal, qui a dû s’en remettre à la chance pour battre Man. United. Les joueurs d’Arsène Wenger n’ont tiré que 5 fois au but pour 3 tirs cadrés sans réel danger.
  • L’expulsion de Cesc Fabregas hier soir suite à un geste stupide. Le joueur de Chelsea a volontairement tiré sur ses adversaires du soir (West Bromwich) et Chelsea s’est incliné 3-0.

https://twitter.com/AllFootballLive/status/600452236465045504

Bundesliga

Tour d’Europe : les jeux sont faits... ou presque

Monchengladbach sera en C1 la saison prochaine

Là encore, le titre étant déjà joué depuis longtemps pour garnir l’armoire pleine à craquer du Bayern Munich, les places européennes étaient en jeu lors de cette 33ème journée. Et ici, aucune surprise dans les tickets si convoités pour la Ligue des Champions. Wolfsburg et Monchengladbach (à mes souhaits) accompagneront le champion d’Allemagne dans la plus prestigieuse compétition européenne, puisque les deux clubs se sont débarrassé respectivement de Dortmund (2-1) et du Werder Brême (0-2). Le Bayer Leverkusen sera lui en barrage malgré sa victoire à domicile face à Hoffenheim (2-0) avec une avance colossale de 13 points sur la 5ème place de Schalke.

Les moments forts

  • Si Schalke 04 a assuré sa qualification en Europa League, la bataille fait rage pour le dernier billet qualificatif en Coupe d’Europe. Dortmund, auteur d’une formidable deuxième partie de saison, peut encore passer devant la surprenante équipe d’Augsbourg à la différence de but en cas de résultat favorable face au Werder Brême et d’une défaite du club de Bavière face à ‘Gladbach.
  • Si Juninho était le meilleur tireur de coups-francs à son époque, on va commencer à se poser la question pour Hakan Çalhanoglu ! L’international turc a encore martyrisé un gardien de Bundesliga en la personne de l’excellent Oliver Baumann (Hoffenheim).

  • La panenka de Paul Verhaegh pour Augsbourg. Malgré la défaite, le capitaine néerlandais a su gagner son calme face à Zieler malgré son raté la semaine passée.

Le pire du weekend

  • La défaite du Bayern Munich à Fribourg (2-1). Les champions ont déjà la tête ailleurs et cela se voit. En plus de manquer de respect à ses fans, le club bavarois fausse la lutte pour le maintien qui fait rage à une journée de la fin avec 5 clubs concernés.
  • Le maintien, justement, c’est l’objectif (entre autres) d’un des plus grands clubs de cette Bundesliga. Hambourg pourrait bien vivre la première relégation de son histoire face à Schalke la semaine prochaine.
  • Les trois cartons rouges du match Augsbourg – Hanovre. Verhaegh (c) et Bobadilla manqueront un match crucial pour Augsbourg en vue d’une qualification européenne.

Serie A

Tour d’Europe : les jeux sont faits... ou presque

L’AS Roma est en mission

La Juventus, grand vainqueur de ce championnat d’Italie, se prépare tranquillement à sa finale de Ligue des Champions en battant l’Inter au stade Giuseppe Meazza (1-2). La perf du weekend est à mettre au crédit de l’AS Roma, vainqueur de l’Udinese à domicile, qui lui permet de garder 1 point d’avance sur sa rivale de la Lazio à deux journées de la fin. Les matchs du lundi ont confirmé cette lutte pour l’Europe. La Fiorentina repasse devant le Genoa grâce à sa victoire 3-0 sur le dernier, Parme, et Naples revient à trois points de la Lazio pour la course à la troisième place.

Les moments forts

  • Le triplé de Domenico Berardi face à l’AC Milan. Le jeune attaquant de Sassuolo (20 ans) a étrillé la défense des Rossoneri lors de la victoire de son équipe (3-2). Avec 14 buts cette saison, nul doute qu’on va très vite entendre parler de ce prodige.
  • La réaction de la Roma, menée 1-0 sur sa pelouse, les hommes de la Louve ont retourné la situation pour conserver leur deuxième place au classement.
  • La célébration d’Alvaro Morata, auteur du but victorieux pour la Juve. On vous laisse admirer.

https://twitter.com/FutballTweets/status/599669294952230912

Le pire du weekend

  • Le classement de l’AC Milan (11ème), une nouvelle fois battu ce weekend par Sassuolo. Le club de Berlusconi n’a rien trouvé de mieux que de prendre deux cartons rouges pour finir le match à 9. Les légendes du club doivent attendre impatiemment la fin de saison.

Liga

Tour d’Europe : les jeux sont faits... ou presque

Le FC Barcelone une nouvelle fois champion !

Cette fois c’est fait ! Barcelone aura dû attendre la 37ème journée pour soulever leur 23ème trophée de champion d’Espagne. Et que ce fût dur face à une grosse équipe de l’Atletico Madrid avec, une nouvelle fois, un bon Antoine Griezmann. Il aura fallu un éclair de Messi peu après l’heure de jeu afin de sceller le sort de cette Liga. Avec 93 points, le Real Madrid ne peut plus revenir sur son rival de toujours, et ce malgré un nouveau triplé de Cristiano face à l’Espanyol Barcelone (1-4). A noter que Valence, l’Atletico et Seville vont se battre pour les deux dernières places en Ligue des Champions lors de la dernière journée. La belle équipe de Villareal est, quant à elle, certaine de finir sixième et jouera l’Europa League. En bas du classement, Eibar peut encore se sauver de la relégation en jouant le dernier: Cordoue. D’autant plus que Grenade et le Deportivo La Corogne (2 points d’avance) joueront l’Atletico et Barcelone au dernier match la semaine prochaine.

Les moments forts

  • Le nouveau triplé de Cristiano . Le playboy pourra se consoler avec un probable titre de Pichichi (45 buts). Il compte 4 buts d’avance sur .
  • Une 37ème journée prolifique comme souvent en Liga avec 29 buts en 10 matchs.
  • Le retour invraisemblable de Bilbao à l’extérieur sur le terrain de Elche. Menés 2-0, ils ont marqué 3 buts en 12 minutes pour arracher la victoire à la 92ème devant un public médusé.

Le pire du weekend

  • La trop grande disparité de niveau de la Liga. Le FC Barcelone et le Real Madrid ont marqué 40 et 43 buts de plus que la troisième meilleure attaque du championnat (Séville, 68 buts). Le titre de l’Atletico l’an dernier est une anomalie qui n’est pas prête de se reproduire si la Liga continue dans ce sens.
  • La conduite de à l’aéroport de Madrid avant le match face à l’Atletico. Le Blaugrana a refusé de signer des autographes aux rares personnes présentes à l’arrivée de l’équipe. Pathétique.