Restons connectés

Tour d’Europe : 4 à la suite pour l’Inter Milan, Diego Costa détestable

Tour d'Europe

Tour d’Europe : 4 à la suite pour l’Inter Milan, Diego Costa détestable

Ce week-end des 19 & 20 septembre, l’Europe du foot nous a offert ce qu’elle a de meilleur… mais aussi ce qu’elle peut faire de pire. Voici la liste des faits et gestes qui ont retenu notre attention. Et dans la mesure où on ne peut psa tout voir, n’hésitez pas à nous raconter les moments de foot qui ont marqué votre week-end !

Le meilleur du week-end

Remplaçant au coup d’envoi, Dost a offert la victoire à Wolfsburg face au Herta Berlin, en signant un doublé (2-0). Certes, il marque des buts faciles, puisqu’il s’est contenté de pousser la balle au fond sur le premier, et a inscrit le second sur penalty. Mais sa présence dans la surface et l’intelligence de ses déplacements continuent de faire de lui un attaquant fascinant.

Le nouvel homme fort du Milan AC, c’est Bacca !

Il est l’attaquant le plus sous-estimé en Europe. En sélection, on lui préfère un Falcao qui a perdu son football, ou un Martinez moins complet que lui. Aucun club qui vise les quarts de finale de la Ligue des champions n’a choisi de miser sur lui, alors qu’il est un des rares attaquants capables de marquer 15-20 buts dans n’importe quel grand championnat. Lui, c’est Bacca, nouvel homme fort de l’AC Milan. L’ancien buteur de Séville, dont PKFoot a souvent vanté les mérites, se régale cette saison, en témoigne son doublé face à Palerme (3-2). Si Mihajlovic arrive à combiner son talent à celui de Ménez, il disposera d’un duo capable de faire vibrer toute l’Italie.

C’est encore mieux pour l’Inter Milan, qui a remporté les 4 premières rencontres de Série A cette saison, et qui se pose donc en leader du championnat. Sans être géniaux, les Intéristes se montrent solides avec un seul but encaissé cette saison. Cette fois-ci, c’est le Chievo Vérone qui a payé l’addition (0-1) sur le premier but de la saison d’Icardi. Prolifique l’an passé, l’Argentin a ouvert son compteur d’une belle inspiration, puisqu’il se débarrasse du gardien subtilement et fait preuve d’un sacré sang froid dans la surface. Son duo avec Jovetic pourrait faire des étincelles.

Nouvelle démonstration pour Dortmund, qui a étrillé le Bayer Leverkusen (3-0). 5 victoires en autant de matches pour le Borussia, qui donne le change au Bayern Munich cette saison. Et si Chicharito aurait pu bénéficier d’un penalty, Dortmund avait la place d’en mettre encore 2 ou 3 de plus. Et dire que Reus n’était pas là… Cela allait beaucoup trop vite pour Leverkusen, qui a pu compter sur un bon Leno, hormis sur l’ouverture du score où l’international allemand commet une énorme boulette. Le match face au Bayern Munich promet déjà d’être grandiose !

Tout n’était pas parfait pour Manchester United, en déplacement sur la pelouse de Southampton (2-3). L’entame était catastrophique, et la fin de match délicate. Mais globalement, on sent un léger mieux dans cette équipe, amenée à lutter pour le titre cette saison. La nouvelle star continue d’affoler les compteurs en Premier League, avec un doublé pour son second match de championnat cette saison. Martial a d’abord mis à genou son défenseur d’une feinte de frappe avant de marquer son premier but, puis a profité d’une passe en retrait mal assurée de Yoshida pour inscrire le second. Encore une fois, il ne s’agit pas de s’enflammer, mais il ne faut pas non plus nier l’évidence : les débuts du Français sous le maillot des Red Devils sont parfaits.

Elu révélation du championnat allemand l’an passé par PKFoot, Sané a offert la victoire à Schalke sur la pelouse de Stuttgart (0-1) d’une belle action individuelle. L’espoir du club a éliminé facilement son vis-à-vis avant d’ajuster le gardien. S’il est encore très perfectible, le rapport entre les opportunités qu’il crée et ses erreurs de jeunesse commence à devenir de plus en plus intéressant.

L’Atletico Madrid change. Autrefois équipe misant sur sa discipline et son mental de fer, la formation de Simeone mise beaucoup plus sur le talent de ses individualités aujourd’hui. Carrasco, Vietto, Correa, Griezmann : l’entraineur argentin semble miser sur des jeunes loups rapides et techniques. Torres, qui montre des signes encourageants, semble épanoui au sein de cette jeune garde. Moins à l’aise pour le moment, Jackson n’a pas encore trouvé sa place. Si on peut s’en faire pour le Colombien, comme pour Carrasco voire Vietto, on est beaucoup moins inquiets pour le deuxième club de Madrid.

Un chauve qui fait la loi sur le couloir droit du Bayern Munich ? Non, il ne s’agit pas de Robben, mais bien de Rode. L’Allemand s’est amusé sur la pelouse de Darmstadt (0-3), marquant un but et offrant sa première réalisation à Coman. Un numéro 10 qui reçoit le ballon côté droit, se décale puis trouve la lucarne d’une frappe enroulée du gauche ? Non, il ne s’agit toujours pas de Robben. Malli, joueur de Mayence, a offert la victoire à son équipe face à Hoffenheim d’un triplé (3-1) qui lui permet de ne compter qu’une unité de moins que son record personnel atteint la saison dernière, à savoir 6 buts. Il profite sur sa seconde réalisation d’un travail monstrueux de De Blasis, qui a remonté le ballon sur 40 mètres, se débarrassant de plusieurs joueurs et signant même un petit pont au passage. Moins forte que les cadors de Bundesliga, cette équipe de Mayence reste agréable à voir jouer depuis quelques saisons.

Mais aussi

Adler blessé, Drobny assure parfaitement l’intérim. Le vétéran tchèque a écœuré Francfort, permettant à Hambourg d’empocher un point (0-0). La Juventus signe sa première clean-shit de la saison en championnat, sur la pelouse du Genoa (0-2). Malgré plus d’une mi-temps à jouer à 11 contre 10, le match était laborieux, même si le champion en titre n’a jamais été mis en danger ce week-end. Le résultat entre la Roma et Sassuolo (2-2) ne restera pas dans les annales, mais on retiendra le 300e but de Totti pour son club de toujours. Higuain et Naples ont explosé la Lazio Rome (5-0), dépassée par le talent du buteur argentin, omniprésent sur tout le front de l’attaque napolitaine. Premier but pour Mounier, qui offre la victoire à Bologne d’un bel enchainement technique face à Frosinone (1-0). Son a aussi ouvert son compter en championnat, pour Tottenham face à Crystal Palace (1-0). Le Sud-Coréen avait déjà marqué en Ligue Europa. Lloris a gardé sa cage inviolée malgré 2 poteaux. Comme la semaine dernière, Leicester a attendu d’être mené de 2 buts avant de réagir pour ne pas finir bredouille (2-2). Dommage pour Stoke City, tant mieux pour le spectacle. Victorieux avec Bournemouth face à Sunderland (2-0), Ritchie a inscrit un des plus beaux buts de ce début de saison en Europe.

Le pire du week-end

Malgré la victoire, le Real Madrid a montré des signes inquiétants des deux côtés du terrain. En attaque, si Benzema a bien marqué (1-0), il a raté quelques occasions, dans un concours de maladresse partagée avec Ronaldo, Modric ou Isco. Les Madrilènes auraient dû se mettre à l’abri et tuer le match. Cette remarque est d’autant plus valable que Grenade s’est procuré plusieurs opportunités, profitant d’un axe défensif considérablement affaibli, en l’absence de Sergio Ramos. C’est passé face à Grenade, cela ne sera pas le cas chaque semaine.

Surpris à domicile face à West Ham (1-2), Manchester City a concédé sa seconde défaite de la semaine, après le revers face à la Juventus en Ligue des champions. Malgré le premier but de De Bruyne sous ses nouvelles couleurs, les Skyblues manquent une belle occasion d’affirmer son leadership. Fait rare pour être souligné : Touré et Agüero ont manqué de justesse dans le dernier geste à plusieurs reprises.

Si on excepte le premier tour de la Coupe d’Allemagne, la saison de Gladbach se résume à 5 matches de Bundesliga et une rencontre de Ligue des champions, pour un bilan de… 6 défaites. Si séduisant l’an passé, le Borussia déchante et enchaine les contre-performances, malgré la présence de très bons joueurs sur le terrain, comme Xhaka ou Raffael. C’est Cologne qui en a profité (1-0) grâce à une magnifique tête de l’ancien Bordelais ModesteCe début de crise a déjà poussé Favre à démissionner d’un poste qu’il occupait depuis 2011.

Messi a encore manqué un penalty pour le FC Barcelone. C’est incompréhensible qu’un joueur aussi bon dans la finition, capable des gestes les plus difficiles, ait autant de mal dans cet exercice. Conséquence de ce nouveau raté : le Barça ne l’a remporté que 4-1, et l’Argentin n’a inscrit qu’un doublé, tout en offrant quelques caviars à ses coéquipiers. Oui, vu le niveau extraordinaire de la Pulga, on est bien obligé de le traiter différemment du commun des mortels… Blague à part, la nouvelle boulette de Ter Stegen, cette fois-ci sans conséquence, commence à poser de réelles questions sur son niveau de confiance en ce début de saison. Certes, il commettait déjà beaucoup d’erreurs à Gladbach, mais il se doit de franchir un palier s’il veut durer en Catalogne.

Lorsqu’il entrainait le Real Madrid, Mourinho avait créé un climat de tension en interne qui ressortait sur le terrain. Ainsi, et bien qu’ils n’étaient pas des anges à l’origine, Sergio Ramos ou Pepe dépassaient régulièrement les limites, notamment face au Barça de Guardiola. Aujourd’hui, le Special One est à Chelsea, et son ennemi intime est Wenger. Son relais du mauvais esprit sur le terrain est Diego Costa, qui a pourri une affiche qui s’annonçait pourtant attrayante. L’Espagnol, capable de prouesses sur le terrain, se comporte malheureusement comme un voyou, qui fait de lui un des joueurs les plus détestés d’Angleterre.

Mais aussi

Avant-dernier de Premier League, Newcastle a récolté 2 points en 6 journées. Battus à domicile par le promu Watford (1-2), les Magpies sont constants dans la médiocrité depuis quelques mois déjà, si on tient compte de leur fin de saison dernière. Dommage pour les spectateurs, Gomis et Lukaku ont raté de belles opportunités, alors que le match entre Swansea et Everton avaient tout pour être un beau feu d’artifices (0-0). Liverpool a perdu 2 points précieux, ne convertissant q’une seule de leurs nombreuses occasions (1-1) et encaissant un but subtil de Martin. Toujours pas de victoire pour Séville, vaincu à domicile par le Celta Vigo (1-2). Avant-dernier de Série A, Carpi a perdu face à la Fiorentina (0-1) malgré une bonne prestation. Le promu devra progresser dans la finition pour se maintenir.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi, je vous invite donc à me donner votre opinion.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour