Restons connectés

PKFoot

Tour d’Europe : Lewandowski monstrueux, le Barça humilié

Tour d'Europe

Tour d’Europe : Lewandowski monstrueux, le Barça humilié

Cette semaine de septembre, l’Europe du foot nous offre ce qu’elle a de meilleur… mais aussi ce qu’elle peut faire de pire. Voici la liste des faits et gestes qui ont retenu notre attention. Et dans la mesure où on ne peut psa tout voir, n’hésitez pas à nous raconter les moments de foot qui ont marqué votre semaine !

Le meilleur de la semaine

On ne le qualifiera pas de génie, ce terme ayant été trop galvaudé dans la vie de tous les jours, dans le sport plus particulièrement. Mais il est impossible de nier le talent de Barkley, qui prend de l’ampleur match après match. Auteur du but de la révolte d’une jolie reprise de volée face à Reading (2-1), le jeune espoir a tout pour devenir un excellent joueur. Celui qu’on compare à tort à Rooney, les joueurs ayant quelques similitudes, mais surtout beaucoup de différences dans leur jeu, ne devrait pas faire long feu à Everton. Son niveau de jeu devrait le mener tout droit à un club qui vise le titre de champion d’Angleterre. C’était très probable sur son début de carrière, cela commence à devenir une évidence sur son début de saison.

Mené par Wolfsburg en première période, le Bayern Munich a failli sombrer lorsque Neuer ratait sa sortie et voyait, tout heureux, la tentative de 50 mètres de Guilavogui heurter le poteau. En seconde période, Guardiola revoyait ses plans en faisant rentrer Lewandowski. Bien lui en a pris, puisque son buteur vedette n’a mis que 9 minutes pour planter… un fabuleux quintuplé (5-1). Le Polonais a même réussi l’exploit de choquer son entraineur, qui en a pourtant vu d’autres. Son dernier but, sans doute le plus beau, parachève son chef d’œuvre. Au final, l’addition est lourde pour Wolfsburg qui a réalisé une première période solide, avant d’exploser suite à l’entrée du numéro 9 bavarois.

Les matches se suivent et se ressemblent pour Griezmann, toujours excellent dans le jeu, et souvent décisif face au but, comme face à Getafe (2-0). Le Français a inscrit un nouveau doublé, caractéristique de son style. Sur le premier, son contrôle réflexe est un peu haut, mais il se rattrape en marquant au calme d’un geste tout en maitrise. Sur le second, il est idéalement placé pour reprendre le service parfait de Jackson. Que ce soit aux côtés de Torres, Carrasco, Vietto, Correa ou Jackson, Griezmann reste le principal atout offensif de l’Atlético Madrid. Et c’est tout sauf anodin !

Mourinho a profité du déplacement à Walsall pour offrir du temps de jeu, et du plaisir, à ses remplaçants. Ramires et Rémy ont marqué, tout comme le jeune Kennedy, puis Pedro en fin de match. Les locaux n’ont pas offert une forte résistance, l’action qui gênera le plus les Blues étant l’arrosage surprise de la pelouse en plein match. Seul bémol : titulaire, Falcao n’aura rien montré, comme trop souvent ces dernières saisons…

Tout n’est pas parfait pour l’AC Milan, mais voici une nouvelle victoire qui fait du bien à Mihajlovic et ses hommes. Vainqueurs sur la pelouse de l’Udinese (2-3), les Rossoneri ont pu compter sur un Balotelli décisif sur coup franc, à l’instar de Bonaventura ce week-end. Les Milanais ont fait le plus dur en première période, marquant 3 buts sans en encaisser, avant de se faire peur en seconde période. Le chantier reste énorme, mais en ces temps compliqués, le plus important pour cette équipe est de gagner.

Comment lancer idéalement sa saison ? En inscrivant un doublé face au rival honni, pardi. Titularisé pour la première fois de la saison, Flamini ne sait pas priver pour se rappeler au bon souvenir des supporters d’Arsenal, face au meilleur adversaire possible, à savoir Tottenham. Son doublé permet aux Gunners de l’emporter à White Hart Lane (1-2) : d’abord plein d’opportunisme sur une frappe relâchée, puis plein de talent sur sa reprise de volée, Flamini a lancé sa saison.

Autre Français en réussite, Benzema a signé un doublé capital sur la pelouse de l’Athletic Bilbao (1-2). Le numéro 9 a profité d’une passe en retrait mal assurée pour ouvrir le score, avant de redonner l’avantage à son équipe sur une offrande d’Isco. Sans être géniaux, les Madrilènes ont réussi à se créer beaucoup d’occasions, mais ont une nouvelle fois montré des signes inquiétants en défense, comme le week-end dernier. Heureusement, Navas était inspiré ce soir.

Mais aussi

Gladbach se ressaisit enfin, face à Augsbourg (4-2). Le départ de Favre sera-t-il l’électrochoc tant attendu ? Premier (beau) but en Bundesliga pour Chicharito, victorieux avec Leverkusen de Mayence (1-0). Malmenée par Fulham, qui s’est procuré beaucoup plus de situations dangereuses, Stoke City a finalement réussi à l’emporter grâce à l’atypique Crouch (1-0). Le baroudeur du football anglais est une bénéfiction, à une époque où on craint une uniformisation de ce sport. Ça passe aussi pour Southampton, qui a explosé MK Dons sur sa pelouse (0-6) avec un bijou chacun pour Pellè et Mané. Egalement buteur lors de ce 3e tour de la Coupe de la ligue, Martial en est déjà à 4 buts inscrits sous le maillot de Manchester United. Certes, ce n’était qu’Ipswich en face, mais la facilité avec laquelle le Français trouve le chemin des filets est sidérante : il n’a passé qu’une dizaine de minutes sur la pelouse ce mercredi ! Son efficacité efface presque les magnifiques buts de Rooney, en avant-centre puissant, et Pereira, en maitre artificier sur coup franc.

Le pire de la semaine

On commence presque à s’y habituer avec eux. Dominatrice face à la Sampdoria, la Roma a perdu de précieux points dans la course au titre, ou à l’Europe, c’est selon (2-1). Surpris par un coup franc d’Eder, les joueurs de Garcia ont tout tenté, se créant de nombreuses occasions, mais se montrant trop brouillons pour conclure. Si Salah réduira logiquement le score, les Romains ont fini par craquer en fin de match, comme trop souvent. Joueuse, séduisante et imprévisible, cette équipe est malheureusement trop fragile sur le plan mental pour tuer ce type de rencontre.

Après une entame correcte, Sunderland s’est écroulé face à Manchester City (1-4). L’ouverture du score sur penalty d’Agüero a détruit le moral des Black Cats, méconnaissables dans l’engagement. Résignée, la lanterne rouge de Premier League a fait « honneur » à son rang en jouant un match de poussins sur sa pelouse. Evidemment, on n’attendait pas qu’ils battent leur adversaire. Mais leur prestation est indigne d’une équipe de première division.

C’est déjà la 3e fois de la saison que le FC Barcelone encaisse 4 buts. Après un début de match séduisant face au Celta Vigo, notamment grâce aux déplacements pertinents d’Iniesta, Neymar et Messi, le Barça s’est écroulé en quelques minutes, le temps pour de trouver la lucarne opposée et pour Iago de profiter d’une erreur de Piqué pour aller battre Ter Stegen. Si le score final (4-1) est lourd pour les champions d’Espagne en titre, qui ont buté sur un excellent Alvarez, la victoire du Celta reste logique sur l’ensemble. Malgré le sublime doublé de Iago, on préfèrera retenir la prestation de Nolito, qui a connu quelques déchets logiques, mais a surtout été un poison constant pour la défense barcelonaise. Celui qu’on a cité comme un des coups de cœur de la dernière Liga attaque cette saison sur des bases plus fortes encore. On en redemande !

Beaucoup plus habitué à la défaite, Newcastle s’est de nouveau couvert de ridicule, même à domicile, même face à une équipe issue d’une division inférieure. Sheffield Wednesday, qui n’est même pas le club phare de la ville, a fait tomber les Magpies chez eux (0-1). Et de façon plutôt logique, puisqu’ils n’ont pas montré moins de choses que leur adversaire du jour, se permettant même le luxe de louper une énorme double occasion. Les supporters de Newcastle ont même mis la note moyenne de … 1.8/10 à Florian Thauvin, de plus en plus isolé au club. La presse pointe son « manque d’intelligence« . #ambiance

On pointait déjà la fébrilité de la Juventus le week-end dernier, malgré sa première victoire de la saison en Série A. Les doutes ont été confirmés ce mercredi face à Frosinone. Les partenaires de Zaza, buteur heureux via une frappe contrée, n’auront pas su tenir le score et concèderont finalement à domicile le match nul face au promu (1-1), la faute à un but tardif sur corner. La victoire en Ligue des champions la semaine dernière ne doit pas faire oublier l’essentiel : l’Inter Milan, qui a remporté les 5 premiers matchs de championnat, semble déjà si loin… Il y a clairement un problème pour la Vieille Dame qui, malgré son nouveau maillot, ne voit pas la vie en rose.

Liverpool a eu recours aux tirs aux buts pour venir à bout de Carlisle (1-1), équipe de 4e division anglaise, lors du 3e tour de cette Coupe de la Ligue. Pourtant, Lovren, Clyne, Milner, Lallana et Firmino ont débuté la rencontre, tandis que Coutinho est rentré à l’heure de jeu. Si la qualification est au bout, la fébrilité de l’équipe est indéniable. Heureusement pour eux, les Reds ont pu compter sur un Bogdan impérial avec 3 penaltys arrêtés, lors d’une séance qui aurait pu mal tourner à Anfield.

Mais aussi

6 points en 5 matchs, c’est le maigre bilan de Valence en Liga cette saison. L’équipe était certes privée d’éléments majeurs face à l’Espanyol Barcelone (1-0), mais cela n’explique pas tout. C’est encore pire pour Séville, surprenante lanterne rouge de Liga, et une nouvelle fois battue, cette fois face à Las Palmas (2-0). S’il n’y avait rien à faire sur le bijou de Felipe Anderson, comment peut-on qualifier la défense du Genoa face à la Lazio (2-0) sur le but de Djordjevic ? Laxiste serait un joli euphémisme. Surpris par Hull City (1-0), les joueurs de Swansea ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes tant ils ont manqué de réalisme. Ils se sont créé une dizaine d’occasions franches, sans réussir à en convertir une seule. Forcément, on préfère les équipes offensives à celles qui installent le bus dans la surface. Mais Hanovre et Stuttgart sont allés trop loin, avec des défenses inexistantes. Ne pas penser qu’à défendre ne signifie pas qu’il faut complètement l’oublier. C’est Hanovre, surpris sur sa pelouse, qui en souffrira le plus (1-3). Petit coup d’arrêt pour Dortmund, qui n’avait connu que la victoire en Bundesliga, et qui a partagé les points face à Hoffenheim (1-1). PEA devient le premier attaquant à marquer dans les 6 premières journées du championnat.

https://twitter.com/Instant_Foot/status/646793238011973632

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour