Restons connectés

Tour d’Europe : le Barça surpris, Lemar et Gervinho font le spectacle

Tour d'Europe

Tour d’Europe : le Barça surpris, Lemar et Gervinho font le spectacle

Mis à part le Barça tenu en échec, les gros ont répondu présent. a fait le spectacle, Lemar s’affirme peu à peu, et la Bundesliga continue à offrir beaucoup de spectacle.

Les match du week-end

C’est un match complètement fou, alors que l’affiche n’envoyait pas nécessairement du rêve. Le Werder a d’abord pris un double avantage, laissant penser à un succès assuré face à Augsbourg. Mais les locaux sont revenus à égalité, grâce à 2 jolies réalisations, notamment la réduction du score de Koo, auteur d’un enchaînement parfaitement exécuté. Malheureusement, c’est aussi lui qui rate la balle de match, à 2-2… Quelques minutes plus tard, sur un centre anodin, Giefer se troue et offre à Klaassen l’occasion de marquer dans le but vide. Cruel pour Augsbourg, mais incroyable pour le scénario.

18e minute : trouvé dans la surface, Messi ouvre le pied et le score face à Gérone. Cette scène, vue et revue maintes fois au Camp Nou, laissait présager une victoire tranquille. Mais Stuani en a décidé autrement. Avec rage, il passe devant Piqué, résiste à Busquets et glisse la balle hors de portée de ter Stegen pour égaliser, juste avant la pause, alors que le Barça est réduit à 10 suite à l’expulsion de Lenglet. Mieux, il donne l’avantage aux siens peu après la pause. Portu ne joue pas le penalty sur une faute de Piqué, se relève et frappe. La balle détournée revient sur Stuani qui marque. Fautif sur les buts encaissés, Piqué égalise finalement pour se faire pardonner. Ce derby spectaculaire donne une idée de la place que pourrait Gérone dans le paysage espagnol. Le club partenaire de Manchester City compte dans sa direction le frère de Guardiola, qui pourrait s’en servir comme antichambre de son équipe. Ses conseils pourraient en tout cas grandement aider les Catalans.

Les joueurs du week-end

En première période, il a pris le ballon derrière la ligne médiane, a remonté le terrain, mais son tir est passé à côté. En seconde période, rebelote, mais avec un but à la clé face à Cagliari : Gervinho n’est pas le meilleur joueur d’Italie, mais il fait du bien à Parme via sa faculté à faire la différence seul balle aux pieds. L’Ivoirien, peu utile quand son équipe n’a pas la balle, et capable de louper plusieurs dribbles de suite, a une force de caractère assez prononcée, qui l’empêche de douter et l’incite à continuer à tenter, encore et toujours. Et c’est déjà énorme.

Plus gros transfert  de l’histoire de l’Atlético, Lemar est attendu pour tenir un rôle important, comme le souligne souvent Simeone. Avec une frappe qui rebondit sur la transversale puis sur le gardien avant de rentrer, et un but en seconde période, le Français a montré face à Getafe qu’il souhaitait tout faire pour répondre présent. S’il pouvait connaître la même mue que Hernandez ou Griezmann, on pourra encore remercier le Cholo.

Ce qu’on a vu

  • Loin d’être aussi emballant que prévu, Dortmund compte trop sur les fulgurances de Pulisic, buteur face à un Hoffenheim dominateur. Même si sur l’action, ce n’est pas l’Américain mais bien Reus qui fait l’action.
  • Malgré un nombre inquiétant d’occasions concédées face à Watford, Fulham a pu compter sur Mitrovic pour sauver les meubles. Sa subtile déviation pour marquer prouve qu’il n’est pas le bourrin que son physique pourrait laisser penser.
  • Le Real Madrid s’en sort face à un Espanyol Barcelone qui aurait pu marquer en première période. Le but d’Asensio, validé tardivement, permet à la Maison Blanche d’engranger, quitte à ne pas convaincre.

https://twitter.com/RMadrid_FR/status/1043785171630247936

  • Empoli a eu le bonheur de marquer sur la première action du match… avant d’en prendre 3, dont un but en Madjer, face à Sassuolo. En bonus, Zajc a reçu un second carton jaune, suite à une simulation.
  • Malgré la défaite de Gladbach face au Hertha Berlin, Pléa continue à montrer qu’il a le niveau en Bundesliga.
  • Leicester, victorieux face à Huddersfield, joue exclusivement en contre-attaque, ou presque. Avec un homme fort comme Vardy, ils auraient tort de se priver : l’Anglais a offert une jolie passe décisive à Iheanacho, avant de conclure sur une balle piquée pleine de sang-froid.

  • Le Rayo Vallecano est l’équipe sympa, qui ouvre le jeu, mais sur qui peut s’abattre le sort, avec plusieurs raclées subies en Liga. Alavés en profite, avec en prime un carton rouge sur un des 5 buts inscrits.
  • Avec 2 buts refusés, l’Inter devait penser que la victoire était impossible face à la Sampdoria. C’était sans compter sur le but de Brozovic dans les arrêts de jeu. Comme face à Tottenham, les Milanais jouent avec les nerfs de leurs supporters.
  • Buteur, James obtient également un penalty face à Schalke. Le Colombien, pas toujours titulaire au Bayern Munich, rayonne quand il est en forme.

  • Buteur et passeur face à Cardiff, Bernardo prouve l’importance qu’il peut avoir à Manchester City, au moins en l’absence de De Bruyne. Il est le successeur annoncé de David Silva.
  • Face à Valladolid, le Celta Vigo a été digne de lui-même : magnifique en attaque avec le duo Aspas-Gomez, et fébrile en défense. Les défauts, qu’on croyait partiellement corrigés en début de saison, sont encore là.
  • Ce n’était que la Spal, mais on a vraiment du mal à ne pas être enthousiasmé par Chiesa. Le prodige de la Fiorentina, buteur, loupe de peu de marquer sur une belle action individuelle. Chacune de ses prises de balle font deviner un talent rare.

https://twitter.com/FiorentinaFR_/status/1043551259754676228

  • Roussillon a été en difficulté face à Fribourg : il est trop loin du centreur sur l’ouverture du score, et couvre l’attaquant sur le dernier but. Le latéral de Wolfsburg demeure un bon joueur, et connaîtra des jours meilleurs.
  • La complicité entre Firmino et Salah, matérialisée par plusieurs combinaisons entre eux, fait plaisir à voir. Sur une longue passe du Brésilien, l’Egyptien rate de peu de marquer sur une talonnade qui aurait explosé les réseaux sociaux. Même sans ça, Liverpool se défait facilement de Southampton.

  • Juanmi est un bon joueur, mais il ne peut pas se permettre de prendre un carton rouge pour… avoir vertement contesté le carton jaune reçu quelques secondes avant pour obstruction. Heureusement pour lui, la Sociedad s’impose face à Huesca.
  • La Roma est imprévisible, dans le meilleur, mais aussi, voire surtout, dans le pire. La défaite face à Bologne entre dans cette seconde catégorie. Pellegrini, en envoyant dans les nuages la balle de l’égalisation alors qu’il n’y avait plus de gardien, a choisi de personnaliser cette malchance perpétuelle.
  • Devenu spécialiste pour révéler de nouveaux talents, le Bayer Leverkusen est un terrain d’expression de choix pour Havertz, buteur face à Mayence. Selon la hype du moment, il ringardiserait presque Bailey et Brandt.

  • Solide sur sa ligne, De Gea a préservé le match nul face à Wolverhampton pour Manchester United. A noter la belle passe décisive de Pogba sur le but de Fred. Pour le reste, pas grand-chose de positif pour les Red Devils, qui ont eu la balle, mais ont été trop statiques pour être dangereux.
  • Verdi est un joueur paradoxal : il loupait tous ses gestes, jusqu’à marquer un but techniquement difficile, suite à une belle combinaison avec Mertens. Naples l’emporte facilement, face à un Torino qui a fait plusieurs cadeaux en défense.
  • Auteur d’un but somptueux face à Everton, et à l’origine du but d’Aubameyang, Lacazette peut fanfaronner. Il est l’artisan majeur de la victoire des Gunners, qui jouent mieux avec lui.

  • Sarabia et Ben Yedder se sont amusés à Levante, profitant des largesses défensives et erreurs de l’équipe adverse. Le Français, peu mis en avant cette saison, prouve avec son triplé qu’il peut avoir un rôle à jouer avec Séville cette saison.
  • Sur l’action du but de De Paul, Lasagna a failli marquer suite à un double sombrero assez savoureux. C’était pour l’Udinese, face à Chievo, donc personne ne le verra… et c’est bien dommage, tant l’intention était belle.
  • Heureusement pour lui qu’il marque, car Knockaert la joue vraiment perso sur cette contre-attaque pour Brighton. Cela ne suffira pas face aux Spurs, qui profitent du coaching de Pochettino, qui fait rentrer Lamela, à l’origine et à la conclusion du second but.
  • Auteur d’une passe décisive et d’un but de la tête, alors qu’on le connaît plutôt pour son habileté balle aux pieds, Milinkovic-Savic a rappelé face au Genoa le joueur complet qu’il était. Auteur d’un doublé, Immobile a joué son rôle de renard des surfaces à la perfection.

  • L’Atalanta est un adversaire coriace, mais on ne peut s’empêcher de penser que le « grand » Milan ne se serait pas laissé rejoindre au score à 2 reprises. Dommage, car dans l’intention, ce que propose Higuain est louable.
  • On est les seuls à penser que Ronaldo, buteur à Frosinone, est parti pour empiler pendant quelques semaines encore avec la Juventus ?

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour