Restons connectés

PKFoot

Tour d’Europe : Rashford nouvelle star, le Real Madrid dit adieu au titre

Tour d'Europe

Tour d’Europe : Rashford nouvelle star, le Real Madrid dit adieu au titre

On dit souvent qu’un futur champion gagne même quand il ne joue pas bien : il faut croire que c’est le cas du Bayern, de la Juventus ou de Leicester, le Barça n’ayant évidemment que très rarement ce problème. Puisqu’il n’y a pas que la course au titre dans la vie, on salue aussi les performances de Mayence et Las Palmas. On revient sur le nouveau venu Rashford, sans oublier les vieux briscards : Aduriz, Gomes et Di Natale n’ont plus 20 ans mais se sont signalés ce week-end.

Le meilleur du week-end

On a tellement souvent vanté les mérites de cette équipe, qu’on se réjouit forcément de chacune de ses victoires face à un gros bras du championnat allemand. Mayence, qui accueillait le Bayer Leverkusen, a réussi le gros coup de la 23e journée (3-1). Voilà que cette formation surprise, attendue au milieu de tableau par les médias, double son adversaire du jour, se retrouve à égalité de points avec Gladbach, et à seulement 3 points du podium. Malli, auteur d’un doublé, a été l’homme du match. Déjà auteur de 10 buts, le Turc a remporté son duel à distance face à son compatriote Calhanoglu. Pour peu que Terim parvienne à l’intégrer dans son système, il pourrait faire partie d’un entrejeu de très haut niveau puisque Arda Turan et Emre Can font également partie de la sélection.

Las Palmas, dont la performance face au Barça avait été saluée malgré la défaite, a réussi un gros coup dans la lutte pour le maintien, en allant gagner à Eibar (0-1). Le promu profite de la défaite de Gijon pour quitter enfin la zone de relégation. Et au vu de ce que cette équipe peut ponctuellement proposer, on avoue espérer son maintien.

West Ham continue à viser la 5e place, suite à sa victoire face à Sunderland (1-0). Avec Payet pour une fois assez quelconque, la lumière est venue d’une frappe assez étrange d’Antonio. Noble a trouvé la barre, avant de voir Carroll l’imiter peu après. Du côté des Black Cats, l’ancien Bordelais Khazri a également heurté la transversale sur coup franc.

La lanterne rouge qui se déplace sur la pelouse d’une équipe de milieu de tableau, disons-le clairement, ça ne fait pas rêver sur le papier. Mais en Bundesliga, cela peut aboutir à un super match, au rythme effréné, ponctué de sauvetages sur la ligne, de beaux arrêts, de combinaisons réussies, et d’une victoire de l’outsider Hanovre sur la pelouse de Stuttgart (1-2). Le VfB peut pester contre le manque d’efficacité de son équipe, qui s’est procuré les meilleures occasions. Mais à Hanovre, Kiyotake avait réglé sa précision en mode horloger. Ce sont sur deux coups francs bien tirés par le Japonais que viennent les 2 buts.

https://twitter.com/3emeMiTemps/status/703614165567541250

En football, on peut passer en 3 jours du statut de parfait inconnu à celui de grand espoir et vecteur des nouveaux fantasmes des spectateurs d’Old Trafford. Profitant des blessures de Rooney et Martial, Rashford a d’abord inscrit un doublé en Ligue Europa, avant de faire de même en Premier League. Et pas face à n’importe qui, puisque les Red Devils accueillaient Arsenal (3-2). Le jeune prodige a également signé une passe décisive ! Il a été le sauveur de jeunes Mancuniens qui ont participé à un match de football haletant, puisque les Gunners ont aussi joué le jeu. Plus que des considérations tactiques, c’est le plaisir qui domine après cette rencontre. Dommage pour Arsenal : l’éclosion de Rashford leur coûtera peut-être le titre…

L’AC Milan compte désormais un 9e match consécutif sans défaite en Série A, malgré des confrontations face à la Roma, l’Inter Milan, la Fiorentina et le Napoli. Ce week-end, dans des conditions difficiles, c’est le Torino qui a été vaincu par les Rossoneri, sur un cafouillage sur corner. Honda, revigoré depuis quelques semaines, a lui trouvé la barre sur coup franc. A noter la nouvelle performance accomplie de Donnarumma.

Face à Norwich, Leicester a connu beaucoup plus de difficultés que prévu. Mais l’inattendu leader a réussi à obtenir 3 points au finish d’une rencontre ennuyeuse (1-0). Ulloa, unique buteur du match, symbolise l’union du groupe de Ranieri. Autrefois joueur majeur des Foxes, l’Argentin accepte sans broncher d’être dans l’ombre de Vardy, Mahrez, voire Okazaki. Et quand on fait appel à lui, il joue parfaitement son rôle de joker.

Quand le Bayern Munich ne joue pas aussi bien que d’habitude, le talent individuel fait la différence. Entreprenant, Wolfsburg aurait mérité d’ouvrir le score, notamment sur cette énorme occasion en fin de première période. Mais après avoir réduit au silence le champion en titre pendant un peu plus d’une heure, les Loups ont plié une minute après une occasion de Draxler. C’est Coman qui ouvrira le score, avant d’être également impliqué sur le but de Lewandowski. Le Français, s’il n’est évidemment pas encore un grand joueur, pourrait devenir intéressant s’il continue à utiliser à bon escient son incroyable vitesse.

https://twitter.com/LaureLeMansFC/status/703689124105068544

Depuis sa défaite face au Real Madrid, la Roma reste sur 2 victoires éclatantes en Série A : 5-0 puis 1-3, ce week-end face à Empoli. Méconnaissable par rapport à celui qui portait le maillot de Monaco lors de la première partie de saison, El Shaarawy a inscrit un super doublé : il a d’abord nettoyé la lucarne d’une frappe lointaine merveilleusement enroulée, avant de se montrer opportuniste sur une frappe mal repoussée de Salah.

https://twitter.com/SportStats_com/status/703740889693331460

Le FC Séville ayant retrouvé un très haut niveau de jeu, on attendait avec impatience son déplacement sur la pelouse du FC Barcelone. On n’a pas été déçu. Les Andalous ont même ouvert le score via Vitolo, à l’issue d’une action collective de grande classe et un débordement de Trémoulinas. Mais le Barça a ensuite fait parler le talent de ses individualités, pour lancer son habituelle déferlante. Messi a égalisé d’un coup franc parfait, avant que Piqué ne profite d’un bon travail de Suarez (2-1). Les attaques se sont multipliées des 2 côtés, Gameiro manquant même une balle d’égalisation.

Le redressement spectaculaire de Chelsea se poursuit. Les Blues ont gagné avec les tripes sur la pelouse de Southampton (1-2). C’est pourtant le virevoltant Long qui ouvre le score, profitant d’une erreur défensive pour se présenter seul et battre Courtois d’une balle piquée. Mais après avoir égalisé via un centre de Fabregas qu’Hazard ne touche pas, le champion en titre a vu Ivanovic marquer sur corner, dans les dernières minutes de jeu.

Dortmund a eu besoin de s’employer dans les dernières minutes de jeu pour l’emporter face à Hoffenheim (3-1). Après avoir encaissé l’ouverture du score à la 24e minute, le Borussia a inscrit la bagatelle de 3 buts lors des 10 dernières minutes de jeu. Mkhitaryan a été particulièrement en vue avec 1 but et 1 passe décisive. Aubameyang a également marqué son 22e but en autant de matches disputés cette saison en championnat.

Si le niveau technique de la finale n’a pas atteint les sommets escomptés, Manchester City et Liverpool ont au moins eu le mérite d’entretenir le suspense. Fernandinho a ouvert le score suite à une action parfaite d’Agüero, qui n’obtiendra pas un penalty pourtant évident en seconde période. Cela profitera à Coutinho qui égalisera en fin de match (1-1). Les occasions se sont multipliées en prolongations, mais Mignolet a été impérial. Puisque les Reds ont égalisé en fin de match, que leur gardien a tout arrêté en prolongations, et qu’ils ont eu la chance de débuter la séance de tirs aux buts, les statistiques les donnaient gagnants. Mais la déesse de la victoire a préféré offrir à Pellegrini ce qui pourrait être son dernier trophée avec les Skyblues.

La Juventus Turin a attaqué tambours battant le derby d’Italie, sans trouver l’ouverture. On remerciera au passage Mandzukic pour sa frappe incroyablement ratée en début de match, qui décomplexera tous les amateurs de foot. L’Inter Milan a résisté avant d’offrir sur un plateau le but à Bonucci, qui ne s’est pas fait prier pour fusiller Handanovic. La Vieille Dame a ensuite géré comme elle sait si bien le faire, avant de montrer un froid réalisme en fin de match pour clore le débat via un penalty obtenu et transformé par Morata (2-0).

Mais aussi

Super match de Théréau et Di Natale, impliqués dans les 2 buts de l’Udinese face à Vérone (2-0). Le vétéran Gomes, qui a connu ses plus belles heures dans les cages du PSV Eindhoven, a écœuré Bournemouth, offrant ainsi un point à Watford (0-0). Après avoir été mené au score, malgré un bon Lloris dans les buts, Tottenham a arraché une victoire au forceps ô combien précieuse face à Swansea. Les Spurs restent en lice pour le titre. Belle semaine pour l’Athletic Bilbao (avec Aduriz encore buteur) qui s’en va étriller Valence sur sa pelouse (0-3) quelques jours après avoir assuré sa qualification en huitièmes de finale de Ligue Europa. Après 5 matches sans victoire, le Hertha Berlin renoue avec le succès en Bundesliga, sur la pelouse de Cologne (0-1). A défaut de l’emporter, Hambourg a inscrit un but magnifique face à Ingolstadt (1-1).

Le pire du week-end

Ce n’est évidemment pas la meilleure équipe de Liga, mais ça reste triste de voir Getafe enchainer ainsi les défaites. Face au Celta Vigo, le club de la banlieue de Madrid a dominé les débats, se créant énormément d’occasions sans en concrétiser. De l’autre côté, l’inspiration était moins important que d’habitude, mais le revenant Nolito a marqué l’unique but de la rencontre (0-1).

Pour ce que ce club représente, et parce que Junuzovic, on a envie de voir le Werder se maintenir en Bundesliga. Mais le club de Brême doit faire mieux en défense, comme en témoigne l’action confuse qui offre un penalty à Darmstadt (2-2). Mené au score à l’approche des arrêts de jeu, le Werder a réussi à obtenir le point du match nul grâce à la précision de Junuzovic et le flair de Pizarro. Mais ça ne suffira pas à chaque fois…

Le Real Madrid a dit adieu à tout espoir de remporter la Liga. L’Atlético a joué un bien mauvais tour à la Maison Blanche en gagnant le derby (0-1) sur un but de Griezmann. Le Français retrouve le chemin des filets après une disette d’un peu plus d’un mois, et on est évidemment très heureux pour lui puisque c’est un joueur qu’on apprécie, tout comme on apprécie son équipe qui est la seule capable de disputer (un peu) la Liga au Barça. Maladroit dans ses déclarations d’après-match, Ronaldo l’a également été sur le terrain, avec cette frappe trop croisée peu après la pause, et cette balle d’égalisation envoyée de la tête sur Oblak.

Les buts de Castro ne changeront pas grand-chose tant que son équipe optera pour la défense de plots. Immobiles, sans agressivité, les défenseurs du Sporting ont laissé les attaquants de l’Espanyol agir à leur guise (2-4).Dommage, car les opportunités de revenir à 3-3 ont été nombreuses pour le Sporting, qui est désormais relégable en Espagne.

https://twitter.com/Feixas7/status/703880759707361280

Mais aussi

Manque d’efficacité de Francfort et Schalke (0-0) qui ont pourtant tiré 18 fois aux buts. Contrainte au match nul sur la pelouse de Carpi (1-1), l’Atalanta Bergame n’a toujours pas gagné en 2016. Très mauvaise défense d’Aston Villa face à Stoke City (2-1) qui n’était pourtant pas très inspiré ce week-end. Entame catastrophique de Crystal Palace, qui prend 3 buts dès la première demi-heure face à WBA (3-2). Levante n’a rien eu à « envier » à ces 2 équipes, avec une défense catastrophique face à Villarreal (3-0). Il aurait fallu prendre en exemple la défense du sous-marin jaune d’Areola, qui obtient un nouveau clean sheet.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Tour d'Europe

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour